Actus

Guillaume m'a déçue

Et bien voilà, il fallait bien que ça arrive : j’ai vu les petits mouchoirs. Après avoir tout entendu sur ce film, un chef d’oeuvre, un échec , un moment de bonheur, deux heures d’ennui, Marion Cotillard au sommet de l’émotion, Marion Cotillard en chialeuse insupportable, je me demandais bien ce que valait ce film. Ou du moins, ce que j’allais en penser. Au final, le verdict est sans appel : Guillaume, tu avais tout pour faire un beau film, tu as fait un mélo sans intérêt.

Vous allez me dire : pas très productif cet énième jugement, alors il faut que je vous explique pourquoi je n’étais pas seulement déçue mais plutôt assez en colère en sortant du ciné. Voici donc l’histoire d’une bande de potes qui partent comme tous les ans en vacances ; sauf que cette année est particulière, l’un d’entre eux n’a pas pu venir, il a eu un grave accident et est cloué à l’hôpital…du coup, tout ce petit monde est un peu nostalgique. On découvre au long (très long) du film les angoisses et les cas de conscience de chaque personnage.

Le scénario n’est pas d’une folle originalité, mais après tout, peu importe l’histoire tant qu’elle est bien racontée… problème : ici, on tourne en rond. De nombreuses scènes sont teintées d’un désagréable sentiment de déjà-vu (Marion qui allume son joint…François qui pète un cable…). Les traits de caractère sont tellement forcés que les personnages en deviennent caricaturaux : et le problème, c’est qu’il est difficile de s’attacher à des caricatures. Le pire, c’est le traitement réservé aux pièces rapportées, les femmes respectives des personnages joués par François Cluzet et Benoît Magimel : elles n’existent qu’à travers leurs conjoints. Ainsi on ne sait rien d’Isabelle (la formidable Pascale Arbillot), mis à part ses frustrations de couple. Rien sur son histoire, son passé, ses aspirations…La vraie star du film, c’est Marion Cotillard. Je n’avait rien contre elle, mais dans le rôle de la trentenaire qui ne sait pas ce qu’elle veut, je l’ai trouvé tout simplement horripilante.

Guillaume Canet a cédé à la facilité. Bizarre, car j’avais lu partout que ce film était LE film de sa vie. Un film entièrement dédié à l’amitié : on s’attend à vivre des émotions fortes. Je ne sais pas vous, mais moi je n’ai pas vibré du tout : je n’aime pas qu’on me force la main avec des scènes dramatiques à souhait agrémentées de musiques qui mettent la larme à l’oeil. Les dernières minutes du film sont très tristes ; j’ai eu les larmes aux yeux, mais presque à contre-coeur : c’est facile de faire pleurer les gens en les forçant à regarder de très bon acteurs eux-mêmes en train de pleurer. C’est plus difficile de les toucher sincèrement, avec des ficelles un peu plus subtiles. Rémi Bezançon avait superbement réussi l’exercice avec son film “Le premier jour du reste de ta vie”, sur le thème de la famille.

Bref, je parlerai pour ce film d’une émotion forcée qui ne fonctionne pas, et d’une histoire creuse qui ne nous apprend rien sur l’amitié. Guillaume, tu m’as déçue car tu m’as forcée à pleurer. Peut-être avez-vous un avis plus nuancé ? Je dois quand même souligner le seul point fort du film : François Cluzet, toujours au top niveau.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

14 Comments

  1. Ha!!! Ca me fait plaisir de lire que Marion Cotillard en fait trop! Ce film aurait pu être drôle sur toute la ligne, j’aurai préféré. Mais voir Marion Cotillard pleurer toutes les 5 minutes, la voir toutes les 2 minutes à l’écran, sous toutes les coutures, ça fait trop. On sent que c’est un film pour Marion, de Guillaume. Et la fin, trop triste, je n’ai même pas pu regarder l’écran. Cette fin fait mal je trouve et il aura pu prendre une autre direction pour peindre l’amitié.
    Mais malgré tout, j’ai bien rigolé, j’ai adoré Cluzet, formidable! Et Lelouche, au top aussi. Ca reste un bon film, mais avec un fin trop prévisible vu le titre…

    1. tout à fait d’accord. Mais je ne parlerai pas d’un bon film…ça aurait vraiment pu être mieux

  2. Complètement d’accord ! La musique est bonne, les paysages superbes (aaah le bassin d’Arcachon!) et les acteurs livrent des prestations convaincantes (je ne serais pas aussi dure que toi sur Marion Cotillard, que j’ai trouvée malgré tout assez bonne dans son rôle)
    mais le scénario est d’une platitude assez navrante, les personnages n’évoluent pas ou peu : pauvre François Cluzet, forcé de jouer 6 fois la même scène de l’angoissé maladif, la “morale” incarnée par l’ostréiculteur facile et la fin téléphonée…

    PS: Va voir mon blog, j’attends tes commentaires d’ancienne avec impatience 🙂 (je me rôde!!)

    1. je l’ai vu, bravo, c’est top ! j’ai aimé princesse versus potiche

  3. moi j’ai lu partout (enfin, chez les bons journalistes ciné) que ce film était une daube, et j’en suis persuadée…

    1. une daube je ne sais pas, car il y a quand même quelques acteurs qui sauvent un peu la mise…mais sur ce coup je trouve que les critiques presse etaient assez divisées

  4. Moi j’ai bien aimé 🙂

    1. et tu as bien le droit 😉

  5. Moi aussi j’ai aimé, sachant que je l’ai vu en version marocaine càd …*acheté au coin d’une rue* …Il m’a touchée mais pourtant ton post (extrêment bien écrit, j’adore ton style) me parle quand même, je suis assez d’accord avec bon nombres de tes remarques & constats …mais que dire… quand on aime, on pardonne!
    Un long article sur Guillaume Canet & ce film est paru en Septembre dans Première, ton commentaire sur “le film de sa vie” m’a fait penser à cet article; il disait bien que ce film risquait d’être trop long pour le public mais qu’il prenait le risque car il avait trop de choses à dire & aussi ce qui a fait que ça m’a touché, c’est qu’il s’est inspiré de son été à lui passé à l’hôpital pendant que tous ses potes s’éclataient sans lui & l’avaient planté. Voir le film avec cette anecdote dans un coin de son esprit change le point de vue je pense…enfin c’est ce qui s’est passé pour moi en tout cas. Désolée pour le roman…tu m’as inspirée!

    1. merci pour ta visite ! c’est vrai que cette anecdote peut donner un autre regard sur le film… quant à sa durée, je n’ai rien contre les films longs (bien au contraire), du moment que c’est justifié. Mais là, certaines scènes m’ont semblé répétitives, c’est un comble du coup s’il dit qu’il avait trop de choses à dire…

  6. bon j’accepte ton jugement tout à fait légitime lol mais il faut quand même que je te file le première qui en a fait sa couverture parce qu’avoir lu l’interview de canet permet de mieux apprécié le film je pense! “le film de sa vie” c’est pas que c’est “le meilleur” c’est que c’est une anecdote de sa vie!!! moi j’ai vraiment aimé et pleuré^^ mais c’est surement dû à la musique 😀

    1. c’est vrai que la bande son était très bien

  7. Je n’avais à l’origine pas une envie folle de le voir (mais j’adore F. Cluzet d’où mon hésitation), maintenant c’est définitif : je n’irai pas le voir! Au moins ça c’est fait 😉

    1. selon moi tu ne loupes rien, après je connais quelques personnes qui ont aimé donc tout est possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *