Expositions

Géométriquement vôtre, François Morellet

L’exposition “Réinstallations” au Centre Pompidou fait revivre jusqu’au mois de juillet des oeuvres éphémères, initialement réalisées par l’artiste François Morellet au cours de ces dernières décennies. Autant vous le dire tout de suite, pour aller voir une expo de François Morellet tout en étant allergique à l’art contemporain, il faut être un peu voire très maso. Mais bon, j’aime les défis, et j’avais mal mesuré l’ampleur de celui-ci.

Un mur rayé de scotch noir ; des morceaux de néons posés par terre ; des bouts de bois accrochés au mur ; voilà le programme. Mon problème, c’est que je n’ai jamais réussi à me débarrasser des idéaux débiles comme “ce que l’artiste a voulu dire” ; ou “c’est quoi le message de l’oeuvre”. Avec Morellet, pas besoin de se creuser la tête : le message, c’est qu’il n’y en a pas. Reste une création dépouillée, débarrassée de toute subjectivité, c’est-à-dire de toute “volonté” de l’auteur. L’art contre l’art, quoi. Absurde ? non, minimaliste.

En y regardant de plus près (merci les cartels), on apprend que chaque oeuvre a été pensée selon un modèle mathématique précis qui laisse peu de place au hasard, sauf pour les oeuvres interactives qui font intervenir les spectateurs (en actionnant un bouton, en maniant une manivelle…). Gare aux effets épileptiques : ça brille, ça bouge, ça clignote, tout ça dans un silence religieux. De sympathiques jeux de trompe-l’oeil valent le coup d’oeil justement ; mais gare au mal de crâne en sortant.

Cela m’embête vraiment d’être hermétique à ce type d’art, surtout quand je découvre que l’artiste a l’air d’un joyeux drille nettement plus accessible que ses oeuvres (voir une chouette interview ici).. Ce qu’il nous faudrait, c’est une visite guidée dans (et surtout sur) les règles de l’art. Je suis sûre que Morellet expliqué par Morellet aurait nettement plus d’impact. François, si tu me lis… fais-moi visiter tes réinstallations. Je serai sage, promis.

La bande-annonce de l’expo est très poétique, je crois que la musique y est pour beaucoup. J’ai trouvé l’ensemble sur place beaucoup trop silencieux, propice à l’angoisse du vide. Si vous tentez l’expérience, n’oubliez-pas de me faire part de vos impressions ! Toutes les infos pratiques sont sur Exponaute.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xhcj5i_francois-morellet-reinstallations_creation#from=embed[/dailymotion]
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *