Expositions

L’usine de films amateurs de Michel Gondry au Centre Pompidou

Une usine de films amateurs ? Il n’y avait que lui pour imaginer un tel concept : Michel Gondry a toujours aimé prendre ses rêves pour des réalités. Et quels rêves ! En 2004, il nous offre Eternal Sunshine of the Spotless Mind. Kate Winslet et ses cheveux de toutes les couleurs, LA fameuse scène du lit dans un décor enneigé, Jim Carrey comme on ne l’avait jamais vu. L’une des plus belles histoires d’amour du cinéma. Je suis moins fan de ses autres films, “La science des rêves” et “Soyez sympas, rembobinez”, mais j’admire le style.

En ce début d’année, c’est grâce à Beaubourg que Michel Gondry donne corps à ses idées fantasques. Il imagine, un peu à la manière des héros de son film “Soyez Sympas, rembobinez”, un protocole pour fabriquer un film en un minimum de temps. Le concept, qu’il a déjà testé à New York, est inédit en France : un studio de tournage composé d’une dizaine de lieux est monté spécialement pour l’occasion. Tout le monde peut s’inscrire à un atelier pour produire son film avec d’autres participants, en utilisant les décors proposés. Très bonne idée, qui est malheureusement dépassée par son succès : il n’y a déjà plus de réservations possibles via le site Web, seules quelques places sont données au compte-goutte au Centre Pompidou. Qu’importe, la visite des décors vaut à elle seule le détour.

J’ai eu la chance de visiter les lieux une heure avant la fermeture, dans un calme absolu. Je n’entendais que quelques éclats de rire d’un groupe qui visionnait sa création. Pas de foule agitée pour rompre la magie du spectacle. Imaginez : un mini monde factice, très réaliste, parsemé de détails ultra soignés et parfois un peu loufoques, à l’image de l’univers du cinéaste. L’impression d’avoir dix ans, avec un accès privilégié aux coulisses d’un tournage. Génial !

Un (faux) terrain vague
Le pigeon en plastique, détail indispensable

Maquette de RER et décor filmé

 

Décor de bar
Vidéothèque extérieur
Vidéothèque intérieur
Le coin des accessoires
Il y a même un commissariat !
On y croirait, non ? Ce sont de simples stickers
Côté cuisine

Ne manquez pas ce petit coin de cinéma mis à la portée de tous, l’accès est gratuit et c’est jusqu’au 28 mars.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

7 Comments

  1. Oh zut, c’est éphémère?? 🙁

    1. Parispelemele says:

      oui, mais c’est ça aussi qui fait le charme d’un tel projet

  2. Ah j’allais dire que ça devait en effet être pris d’assaut… dommage mais il faut vraiment être à l’affut pour profiter de ce genre de plan.

    1. Parispelemele says:

      mais ça vaut le coup d’y aller même sans jouer le jeu du tournage, le lieu est tellement insolite

  3. J’ai vu ça oui ! Et alors, tu as swedé toi aussi ?
    Gondry est un génie !

    1. Parispelemele says:

      non, je n’ai pas pu !

  4. L’idée de Michel Gondry est révolutionnaire et pour l’encourager à la poursuivre, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse suivante :

    dorothee.mireux@centrepompidou.fr

    Défendons cet espace de créativité offert à tous. Travailler en équipe n’est pas simple, mais si tout le monde oeuvre en complicité pour aboutir à un film réussi, le défi en vaut la peine. L’expérience est proche du travail des surréalistes, sur un fil conducteur simple, amener habilement 2 ou 3 thèmes par le biais du loufoque tout en respectant une cohérence. La poésie peut surgir de ce travail fait de bric et de broc, sans calcul, spontanémént.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *