Actus

Revue Ciné : un oiseau, un lézard, un veuf et un psychopate

Aujourd’hui, je fais les choses bien ! Je vous parle cinéma un mercredi, jour des sorties en salles. Elle est pas belle la vie ?

Adorables petite bébêtes. Rio ou Rango ?

Amateurs de films d’animation, un choix cornélien s’impose à vous ce mois-ci : Rio, ou l’oiseau qui ne savait pas voler, ou Rango, le lézard looser qui se prenait pour un héros ? D’un côté : Blu, un oiseau tropical rare contraint de quitter sa vie d’animal domestique pour aller s’accoupler avec la dernière survivante de son espèce, à Rio. De l’autre : un lézard domestique anonyme qui se retrouve perdu en plein milieu du désert, et qui s’invente une vie digne des plus grands héros du Far West. Il devient alors… Rango.

 

Deux parcours initiatiques, deux traitements complètement différents. Rio est assez classique mais tout à fait réussi : les petits oiseaux sont mignons, drôles, et j’ai particulièrement aimé l’ambiance colorée et exotique du carnaval de Rio en version animée.

Rango s’adresse moins aux jeunes enfants qu’aux fans de Western, qui adoreront les personnages inspirés des modèles du genre. Tout y est : le Saloon typique, la demoiselle plus dégourdie qu’il n’y paraît, le méchant cupide, le duel au soleil, le justicier sans attaches. Les images sont superbes, Rango porté par la voix de Johnny Depp est magistral, mais le film souffre de quelques longueurs. Le scénario est moins bien rodé que celui de Rio, on sent que Gore Verbinski s’accorde plusieurs scènes purement esthétiques qui n’apportent rien au récit. A vous de voir donc, selon vos affinités…

 

Et si tu n’existais pas

La Nostra Vita, c’est l’histoire simple d’un homme qui aime sa femme, et qui la perd. Elle meurt en accouchant de leur troisième enfant. Le père devenu veuf n’a alors d’autre choix que de continuer à avancer, d’élever ses trois enfants avec toute la dignité qui lui reste.

Les Italiens ont le don pour filmer les émotions avec une force et une humilité déconcertante. Je vous avais dis tout le bien que je pensais d’un film sorti il y a peu de temps, la bella gente. Même si c’est aussi un bon film, la Nostra Vita m’a un peu moins convaincue. Le sujet était riche, mais finalement on reste un peu trop en surface. Le récit souffre d’un excès de pudeur : à trop vouloir filmer le quotidien de “la vraie vie”, le réalisateur laisse de côté les émotions de ses personnages. Il y a quelques moments de grâce, mais il manque un ingrédient pour que l’ensemble fonctionne.

L’histoire de ce père qui se bat pour ses trois fils est néanmoins très émouvante, et la prestation de l’acteur Elio Germano est remarquable, tout en subtilités.

 

Arrête -moi si tu peux

Je finis avec un thriller français plutôt réussi : La Proie, avec Albert Dupontel et Alice Taglioni. C’est l’histoire d’un braqueur qui, en prison, accorde sa confiance à son co-détenu qu’il pense accusé à tort de pédophilie. La boulette ! Non seulement l’homme est un serial killer en puissance, mais en plus dès sa sortie il décide de s’en prendre à la femme et à la fille de notre héros… lequel s’empresse de s’évader de prison pour aller les sauver.

Attention les amis, voici un film français qui a mis le paquet niveau budget ! Si vous aimez l’action, vous allez être servi : cascades à foison, courses poursuites, bagarres avec une bonne dose d’hémoglobine…inspiration Prison Break ? Même s’il y a pas mal d’incohérences (genre, le héros qui après une chute de 15 mètres, deux balles dans le corps et des jours sans manger ni dormir continue de cavaler comme un lapin), le scénario est bien ficelé et les rebondissements nous tiennent en haleine pendant les deux heures de film (1h42, pour être précise). Trop de stress pour moi, j’avais le coeur qui battait à 100 à l’heure, les histoires de psychopathes me font toujours un effet redoutable.

Et sinon, je suis complètement fan d’Alice Taglioni, cette fille absolument sublime qui en plus d’être belle a un cerveau bien rempli. En tout cas, c’est l’impression qu’elle me donne.

L’un de ces films vous tente-t-il ? Avez-vous eu un coup de coeur ciné récemment ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

4 Comments

  1. Pas trop le temps d’aller au ciné en ce moment, mais j’aimerais beaucoup voir La proie, et complètement d’accord sur Alice Taglioni, complètement sublime et que je suis ravie de retrouver sur les écrans, après son absence de presque 2 ans..

    1. Parispelemele says:

      ça n’a pas du être facile pour elle, en tout cas j’ai apprécié la sobriété des journalistes lors de la promo du film

  2. J’ai également vu “la proie ” en avant-première en présence de l’équipe du film et j’ai ..ADORE !
    L’histoire vraiment pas mal, de bons acteurs, un bon film d’action !!
    Comme toi ce film m’a stressée, j’étais assez mal en demandant toujours à ma copine à côté de moi: “tu crois qu’il va s’en sortir ??” 🙂

    Et sinon, cette semaine..
    A voir:” Mon père est femme de ménage”, un peu cliché mais sympathique.
    A fuir: “Et soudain tout le monde me manque”: ininteressant, ennuyeux avec une morale déjà vue dans “Les Petits Mouchoirs”, du genre être égoïste c’est pas bien…penser aux autres c’est mieux…

    1. Parispelemele says:

      et oui il s’en sort toujours, c’est ça la magie du truc, moi je serais déjà morte à la première minute (ou poeut être que j’aurais tenu jusqu’au coup du tournevis). Merci pour les conseils ciné, je vais quand même me tenter le deuxième car j’adore Michel Blanc. On verra bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *