Actus

Revue de ciné : De l’eau pour les éléphants, Minuit à Paris, Moi Michel G, Et soudain tout le monde me manque

Love me tender

De l’eau pour les éléphants raconte l’histoire d’un jeune homme qui a tout perdu et qui va tout trouver -amour, amitié, honneur- dans le monde du cirque des années 1930. C’est un mélo dans les règles de l’art, et même un petit peu plus que ça. Tous les ingrédients classiques sont réunis : scénario fleuve, un arrière-plan historique grandiose, un beau mec, un beau méchant, une belle histoire d’amour. C’est certes convenu, mais on ne s’ennuie pas ; costumes et acteurs flamboyants parviennent à nous éblouir durant deux heures de film.

Je n’avais aucun préjugé sur Robert Pattinson (j’évite soigneusement la saga Twilight) et j’ai trouvé sa prestation convaincante. J’ai surtout été impressionnée par Reese Witherspoon, qui ne m’avait plus autant fait rêver depuis “Cruel Intentions” que je regardais en boucle quand j’étais ado (souvenez-vous : I am ready, Iam ready…). En vedette de cirque vintage, elle est vraiment magnifique. Pour compléter le triangle amoureux, Christoph Waltz incarne un mari jaloux violent qui fait froid dans le dos. Et puis les vrais héros du film sont les animaux, notamment une éléphante qui donnerait presque envie de lui faire un gros calin… si si !

Paris je t’aime

Dans Minuit à Paris, un Américain idéaliste et rêveur tombe amoureux de Paris, au grand dam de sa fiancée et de ses beaux parents. Une nuit, alors qu’il se promène dans les rues désertes, il rencontre de célèbres personnages tout droit sortis d’une autre époque… Et si le Paris des peintres, des poètes et de leurs muses se remettait à vivre une fois minuit passé ?

Le dernier Woody Allen n’est pas un grand cru, mais un petit verre de rosé à déguster bien frais. C’est léger, poétique, truffé de répliques comme seul le maître sait en écrire. Ici, il rend un tendre hommage à cette ville, notre ville qui fait rêver le monde. L’humour est moins féroce que d’habitude, les relations tortueuses entre les personnages tendent à s’effacer derrière le charme d’une vie parisienne fantasmée. Owen Wilson, familier des mauvaises comédie américaines, trouve ici un rôle plus flatteur. Il est aussi et surtout bien entouré : Adrian Brody, Kathy Bates, Marion Cotillard… que du beau monde pour porter le doux rêve de l’ami Woody.

Money…get away


Je suis allée voir ce film avec un mauvais pressentiment… l’affiche, le titre, je sentais le bon navet comme le cinéma français sait parfois en faire. Et bien que nenni ! Non seulement “Moi, Michel G, milliardaire, maître du monde” est férocement drôle, mais en plus le scénario et le traitement sont vraiment originaux.

Michel Gagnant est un patron qui a réussi : à la tête d’une groooosse entreprise du CAC, il cumule les clichés : maison ultra-moderne digne d’une maison témoin ; femme artiste / peintre / chanteuse / au physique de mannequin ; coups fourrés et manipulation des autres ponctuent ses journées. Au nom de la sacrosainte transparence, il se voit contraint d’accepter d’être filmé dans son quotidien par un journaliste engagé, bien décidé à dénoncer à travers Michel G les monstruosités du système capitaliste…

C’est François Xavier Demaison qui joue au grand méchant loup, aux côtés d’un Laurent Laffite exceptionnel en défenseur des opprimés complètement désabusé. J’adore cet acteur, il faut absolument que j’aille le voir aux théâtre des Mathurins où il se produit actuellement. Bref, le duo fonctionne bien, tout comme les petits rôles qui donnent toute sa saveur à cette fable cynique. Mention spéciale à Guy Bedos qui incarne le mentor de Michel Gagnant.

A wild world


Le dernier film dont je voulais vous parler est loin d’être le meilleur. “Et soudain tout le monde me manque” rassemble un père (Michel Blanc) et une fille (Mélanie Laurent) aux relations conflictuelles, qui se compliquent un peu plus lorsque le père annonce qu’il va avoir un nouvel enfant. Un joli sujet, malheureusement parasité par des petites histoires annexes qui n’apportent rien au récit. Ça part un peu dans tous les sens, et les textes ne sont pas assez forts pour qu’on pardonne les faiblesses du scénario. La première demi-heure est vraiment très mauvaise ; puis les choses se mettent doucement en place et ça devient plus supportable, sans être transcendant. On n’arrive pas à s’attacher aux personnages, c’est un peu gênant pour un film sur la famille…

Je n’ai vraiment rien contre Mélanie Laurent (sur laquelle il est de bon ton de cracher en ce moment), mais dans ce film, elle ne m’a pas du tout convaincue. Géraldine Nakache et Manu Payet ont un peu relevé le niveau, heureusement. Et puis le détail insupportable : le placement de produits tout le long du film : Starbucks, Illy, Crocs, le Relais de l’Entrecôte… c’est le défilé des marques, et ça manque un peu de subtilité. Dommage. Je finis sur un détail positif :  la bande son est géniale, vous pouvez l’écouter sur music me (désolée, je ne peux pas faire de lien direct vers la BO, il faut faire la recherche avec le nom du film).

Et vous, des coups de coeur/gueule récents au ciné ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

12 Comments

  1. Je n’ai pas eu envie d’aller voir “de l’eau pour les éléphants” et les autres films ne sont pas sortis en UK… J’avoue que c’est une période un peu creuse au niveau ciné ici! Le dernier film que j’ai vu c’est “Pina” en 3D, c’était vraiment chouette pour la fan de danse que je suis ;o)
    Bon week-end!

    1. Parispelemele says:

      je ne connais pas “Pina”, ça m’intrigue…

  2. J’ai beaucoup aimé de l’eau pour les éléphants et le dernier Woody Allen. J’ai manqué le fim avec Demaison et Lafitte. Et quand à celui avec Mélanie Laurent, j’ai hésité pour au final ne pas le voir !
    Par contre dans mes déceptions du mois, il y a eu Source Code et Stone. De très grosses longueurs pour ces 2 films et on perd vite le fil car on a une furieuse envie de sortir de la salle ! c’est dommage parce que l’histoire était intéressante, pour l’un comme pour l’autre, et en plus servie par de bons acteurs…

    1. Parispelemele says:

      merci pour ton avis sur ces deux films, je n’étais pas tentée à la base, cela confirme mon choix !

  3. Merci pour cette sélection et tes avis qui vont m’être précieux. Je pense que ce soir ce sera donc “Water for Elephants” ! 🙂

    1. Parispelemele says:

      alors, est-ce que tu as aimé ?

      1. Oui, j’ai vraiment bien aimé (10 ans plus tard… je te réponds ! ^^)
        J’ai eu un peu de mal à me détacher du vampire de Twilight au début et puis, une fois prise par l’histoire, je n’y ai plus pensé. Et Reese Witherspoon est juste magnifique !

  4. Entièrement d’accord avec ton avis sur Michel G. ça démarre genre reportage soporifique, et puis très vite, on mets des noms sur les personnages. On en a tous connu de la même veine (en moins caricatural, certes), et ceux qui doivent encore supporter au quotidien ces mégalo nombrilistes à l’excellence si exacerbée, savent de quoi je parle.
    Donc, un bon divertissement, caricature d’une certaine vraie vie.
    Sur ce, je retourne sur mon yacht.

    1. Parispelemele says:

      j’ai trouvé aussi que c’était très sympa, et la petite touche moralisatrice passait bien aussi. Les dialogues entre le patron et le journaliste étaient vraiment bien construits, avec tous les arguments classiques qu’on peut trouver des deux côtés

  5. Définitivement tentée par le dernier woody Allen ; en ce qui me concerne, dernier film en date ” le complexe du castor ” : sympathique, mais pas plus .

    1. Parispelemele says:

      ah, sans plus ? J’hésite à aller le voir justement

  6. Le Woody Allen, je suis allée le voir. j’ai bien aimé mais vraiment sans plus, à cause des incohérences du scénario.
    Le film avec F-X Demaison est resté trop peu longtemps ds les salles, dommage car j’adore cet acteur ! Et désormais, j’ai bien envier d’aller voir La Conquête avec l’ami Nico 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *