Théâtre et spectacles

Une pluie d’enfer en plein théâtre

Voici une pièce de théâtre comme on a peu l’habitude d’en voir : Pluie d’Enfer, qui se joue actuellement à la Pépinière Théâtre, est un bel exemple de mélange les genres. La pièce a été créée par Keith Huff, et interprétée à Broadway dans sa version original par Daniel Craig et Hugh Jackman. Pour sa sortie en France, c’est Benoît Lavigne qui assure la mise en scène et Olivier Marchal (acteur mais aussi réalisateur du célèbre 36 quai des Orfèvres) et Bruno Wolkowitch (star du petit écran, héros de nos mamans -en tout cas, de la mienne-) qui campent les deux personnages principaux.

Les deux comédiens se partagent la scène pour faire vivre une histoire dense et peuplée de nombreux personnages. C’est une relation complexe entre deux flics désabusés, meilleurs ennemis déchirés par des problèmes d’alcool, de drogue, de sexe, de mafia, d’argent et de trahison. Une descente aux enfers savamment mise en scène, avec des effets sonores et visuels ultra travaillés.

 

L’originalité du spectacle est de nous faire oublier que nous sommes dans un théâtre, et de nous transporter dans un univers ultra-visuel, digne d’un film. Si l’exercice est amusant, il ne m’a pas complètement convaincue. Olivier Marchal et Bruno Wolkowitch sont impeccables, peut-être un peu trop justement : le texte est parfaitement fluide, rien ne dépasse, le pari est tenu puisqu’on “voit” leur histoire mais on a du mal à la ressentir. C’est un récit très sombre, douloureux, mais qui manque parfois d’un peu de souffle pour mériter l’appellation de “polar haletant”. A aucun moment je n’ai vraiment éprouvé de compassion pour leurs personnages, pourtant au bord du gouffre tout le long de l’histoire. Dommage, mais j’avais envie de voir ce spectacle depuis un moment et j’en attendais peut-être un peu trop. Je m’imaginais déjà retrouver l’atmosphère de 36 quai des Orfèvres, superbe thriller made in France… On n’y est pas vraiment. Peut-être aurait-il fallu aller jusqu’au bout de l’adaptation française en plantant le décor dans un univers plus familier que celui de Chicago ?

L’exercice de style vaut tout de même le déplacement, et puis comme l’a bien compris Merci Alfred, c’est une pièce idéale pour emmener au théâtre un homme qui trouverait le genre trop intello, trop fifille, pas assez d’action… Dernier tuyau, si vous avez moins de 30 ans, des invitations vous sont offertes aux Kiosques Jeunes ! Comme je l’expliquais dans ce billet sur mes bons plans théâtre, il suffit juste de se déplacer pour en profiter. Attention tout de même, la pièce est très demandée, n’hésitez-pas à appeler le Kiosque pour savoir s’il reste des places avant d’y aller ; sinon, de toute manière, vous trouverez toujours une autre pièce à découvrir.

PS : si vous ne connaissez pas Merci Alfred, c’est l’équivalent masculin de My Little Paris, et c’est excellent !

Pluie d’Enfer, à la Pépinière Théâtre
Jusqu’au 28 mai 2011, du mercredi au samedi à 21h

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

4 Comments

  1. “Bruno Wolkowitch héros de nos mamans” j’ai juste envie de dire que je viens de me prendre un méga coup de vieux 😉

    1. Parispelemele says:

      mais non j’ai forcé le trait exprès… je pourrai aussi en être fan. c’est juste que la mienne (de maman) l’apprécie tout particulièrement !

  2. Merci pour ton avis sur cette pièce.
    Je suis déjà allée dans ce petit théâtre et j’avais le projet d’y retourner justement pour aller voir cette pièce. Perso, j’apprécie les deux acteurs, donc on verra bien ce qu’ils vont donner!
    Et merci également pour le My Little Paris au masculin, je vais aller voir ça quand même!

    1. Parispelemele says:

      Tiens-moi au courant si tu y vas, tu me diras si tu as aimé ! et merci alfred c’est très sympa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *