Une nuit dans les arbres

cabane dans les arbres (85)

La semaine dernière, j’ai passé une nuit perchée à 8 mètres de haut, dans les bras d’un chêne âgé de 360 ans. Comment me suis-je retrouvée là-haut ? C’est grâce au site Happytime.com, qui propose des coffrets cadeaux et des activités à réserver en ligne : j’ai eu la chance de tester l’une des activités du site pour vous en parler ici. J’aurais pu essayer un spa ou un hôtel, mais j’avais envie d’une expérience vraiment insolite, de celles qui peuvent constituer un cadeau vraiment original. Bref, c’est ainsi que j’ai réservé ma cabane dans les arbres au domaine de Graville, en Seine-et-Marne.

Vendredi soir, 18h, avec mon homme en plein périph, on a un peu de mal à imaginer que nous serons bientôt seuls au monde. Deux heures plus tard (merci les bouchons), nous voilà arrivés dans un village particulièrement calme au doux nom de Vernou-la-Celle-sur-Seine. On suit les panneaux pour arriver devant un somptueux château, qui fait face à une immense forêt. Je me demande un peu comment je vais oser sortir de la voiture pour m’engouffrer dans ces sombres bois… Pour le moment, c’est au château que nous nous rendons pour écouter attentivement le brief du propriétaire : il nous explique comment s’équiper pour monter dans notre cabane, qui s’appelle « Henri IV ». « La plus sportive d’accès », nous prévient-il. Ça tombe bien, le sport et moi… ah ah ah !

C’est ensuite Diane, la très sympathique propriétaire, qui nous accompagne jusqu’à notre cabane. Il y en 5 dans tout le domaine, suffisamment éloignées pour préserver la tranquillité de chacun. Dans l’obscurité d’une soirée automnale, le calme et le silence sont absolus. N’écoutant que mon courage (et ma faim), j’enfile le baudrier et monte les barreaux de l’échelle en m’agrippant de toutes mes forces. L’un après l’autre, on arrive là haut sans encombres. Ouf !

C’est maintenant le moment de monter notre repas : un panier rempli de mets délicieux que l’on remonte à l’aide d’une poulie. On installe ensuite les victuailles sur la table, à l’intérieur de la cabane : un délicieux bourguignon, une soupe de potiron à tomber, du fromage, et surtout -vous savez comme j’aime le sucré – des mini financiers et meringues avec une petite crème anglaise, le tout fait maison. Des chandelles et du très bon vin complètent le tableau. Nous avons appris plus tard que ce repas était l’oeuvre d’un traiteur du village, une certaine Madame Blandine… Blandine, si tu me lis, ta cuisine est un vrai bonheur !

Après le repas, nous préparons notre nid pour nous coucher. Il y a un chauffage, mais nous ne pouvons l’allumer que quelques heures, on ne peut pas s’endormir avec. Pas de problème, on est venus équipés ! Couette (sur place) + sacs de couchages + couvertures + polaire. Il faut au moins ça pour une frileuse comme moi. La nuit a été fraîche, mais on a plutôt bien dormi.

Le lendemain matin, sur le palier de notre cabane perchée, la vue est magnifique. Insolite. On lève la tête pour admirer les feuilles de toutes les couleurs : brunes, vertes, jaune citron.

Une bien jolie manière de démarrer le week-end, que de se réveiller dans ce cadre magique. On a récupéré le petit-déjeuner de la même manière que le dîner de la veille, avec la poulie. Au printemps et en été, il doit faire assez bon pour prendre le petit-déjeuner dehors… nous, on est restés à l’intérieur en remettant un peu de chauffage.

Où est le petit-dej ?

Juste ici !

Et l’intérieur alors ? C’est douillet, chaleureux. Tout est en bois (forcément), et deux grosses branches traversent la pièce. Au centre, un grand lit, avec un petit coin salle de bain (un broc d’eau et une bassine ; pour se laver, des douches sont disponibles dans le château). Des toilettes sèches complètent le décor.

A un moment, il a bien fallu redescendre. Même exercice que pour monter : on enfile le baudrier et on reprend l’échelle ; de jour, elle paraît bien plus haute que de nuit… mais la descente offre un joli panorama. En bas, la forêt offre de nouvelles images, et l’on peut admirer notre cabane avant de lui dire au revoir (à bientôt ?).

Voilà, j’ai passé un moment à part, c’était une très belle expérience que je renouvellerai aux beaux jours. Si vous êtes tentés, sachez qu’Happytime propose une formule avec une nuit dans les arbres et un dîner romantique, pour un cadeau qui fera sensation. Une bonne idée pour gâter un couple d’aventuriers à Noël…

La cabane dans les arbres au domaine de Graville
77670 Vernou-La-Celle-sur-Seine

En savoir plus sur Happytime

En savoir plus sur le domaine de Graville

Je remercie Eugénie d’Happytime, ainsi que les propriétaires du château pour leur accueil.

Rendez-vous sur Hellocoton !

22 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>