Théâtre et spectacles

Inconnu à cette adresse, au théâtre Antoine

Si je vous dis que j’ai passé une soirée avec Gérard, ça ne vous fait pas rêver ? Bon. Et si je vous dis Gérard Darmon, c’est mieux ? Ah, Gérard… Il joue actuellement au théâtre Antoine dans “Inconnu à cette adresse”, l’adaptation d’un livre écrit par Kathrine Kressmann Taylor et publié pour la première fois en 1938. Il s’agit d’un récit épistolaire (fictif) entre deux amis au moment de la montée du nazisme en Allemagne (les lettres s’étalent entre 1932 et 1934). Vous connaissez peut-être ce texte qui est souvent étudié au collège.

Martin est allemand, Max est américain. Les deux amis ont vécu un temps aux Etats-Unis pour travailler ensemble dans une galerie d’art, puis Martin est retourné s’installer en Allemagne avec sa femme est ses enfants. Au fil de leurs échanges, les divergences se creusent ; Martin adhère peu à peu aux idées d’Hitler, jusqu’à refuser de correspondre avec Max, qui est juif.

En un peu plus d’une heure, on assiste à la transformation d’une amitié en indifférence, puis en haine. Au coeur de la trame narrative, il y a Griselle, la soeur de Max, une comédienne restée en Europe malgré les craintes de son frère. Martin a eu une relation amoureuse avec elle, et ce lien va déterminer l’issue du récit.

Le texte est poignant, surtout lorsqu’on le replace dans son contexte : il a été écrit avant le début de la Guerre, avant le temps de l’analyse et du recul. L’auteur avait déjà posé tous les pièges de la doctrine nazie avant même que celle-ci ne se soit abattue sur l’Europe.

Avec un tel texte, la mise en scène est forcément très épurée. Deux bureaux, deux espaces, deux mondes. Chacun de leur côté, Gérard Darmon et Dominique Pinon incarnent à travers la lecture des lettres des personnages très contrastés. Ils sont tous les deux convaincants, flamboyants même. Certains pourront trouver que Dominique Pinon incarne un Martin un peu trop hystérique mais je trouve que son jeu exacerbé ajoute à la gêne que l’on ressent face à son personnage.

Pour nous, spectateurs, la confrontation avec ces deux hommes est éprouvante, car elle nous oblige à nous rappeler que l’opposition entre le bien et le mal est loin d’être innée. C’est une construction de l’esprit qui exige de rester alerte, et de réfléchir aux conséquences de nos actes. Rien n’est simple, rien ne va de soi, et il ne faut pas se tromper de convictions. Pas si simple.

Une pièce à voir, et un texte à lire. Et pour finir, un petit teasing…

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=gRGMH_IEo1s[/youtube]

“Inconnu à cette adresse”
Du mardi au samedi à 19h

Théâtre Antoine
14 boulevard de Strasbourg, 75010

Acheter ses places

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *