Balades à Paris

Le Louvre et les Tuileries, quand l’hiver est gris

Il y a plusieurs sortes de journées d’hiver. Les journées bleues : le froid est piquant, mais le ciel est dégagé et le soleil brille ; l’hiver montre son visage le plus chaleureux. Il y a aussi les journées blanches, les silencieuses, celles qui disparaissent sous un manteau blanc qui réveille notre âme d’enfant. Et puis il y a les journées grises, tristes et sombres, qui donnent des furieuses envies de douceur printanière. Mais à Paris, il y a des endroits un peu magiques qui revêtent un charme insoupçonné lorsque l’on s’y attend le moins.

Ce samedi tout gris, les statues des Tuileries racontaient une histoire fascinante, animée par un ballet de mouettes à faire rougir les pigeons plus habitués des lieux. Sur le fond gris du ciel, les statues blanches se dessinaient tels des fantômes ; au loin, la tour Eiffel drapée dans un vaporeux nuage jouait à la dame blanche. Des touches de vert laissaient rêver aux plaisirs des beaux jours : les fameuses chaises des Tuileries, où il fait bon bouquiner dès le retour du Printemps. On a hâte !


Pas de doute, en hiver, les statues des Tuileries ne se laissent pas dépérir ! Pourquoi ne pas leur rendre une petite visite ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

5 Comments

  1. Je compte justement y faire un tour demain! Tu lis dans mes pensées!

    1. alors, c’était bien ?

  2. Tes photos sont vraiment belles, c beau, pas glauque malgré le gris du ciel. J’adore ! On imagine la ballade qui se termine au coin du feu avec un chocolat au lazit bien chaud !

    1. merci ! en ce moment, côté ciel gris, on est servis

  3. Joli texte Fanny. Je suis fan de la photo statue-mouette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *