Shopping

Shopping beauté… chez Carrefour

Chères Parisiennes, vous le savez probablement, lors d’une escapade en province ou en banlieue parisienne, il convient de ne pas négliger le passage chez Carrefour. Les dures lois de la capitale nous privant de centres commerciaux, la virée chez Leclerc /Auchan / Carrefour et autres consorts s’apparente à une plongée dans un monde d’abondance infinie. Pour ma part, ayant perdu l’habitude d’avoir autant de choix, je suis souvent victime du syndrôme d’hyperconsommation dans TOUS les rayons. Ça commence dès le traditionnel espace “culturel” (qui me rappelle mon adolescence et le temps béni des CD deux titres) jusqu’à l’opposé du magasin, celui des jus de fruits (DINGUE : ils ont de l’Oasis pommes framboises). Je retrouve avec bonheur mes yaourts préférés (mais pourquoi ne trouve-t-on pas les yaourts fruits pâtissiers de la Laitière à Paris ?). Et je ne vous parle pas des mises en scène régionales qui donnent envie de tout embarquer : quatre-quarts, crêpes, caramel au beurre salée, cidres, madeleines…. miam, la Bretagne.

Bourjois à prix sympas

Il y a un rayon que je ne manque jamais, c’est celui des cosmétiques. J’ai une grande capacité à me souvenir du prix de chaque article, et à chaque fois, je maudis Monoprix de nous vendre du Dove et du Nivéa à prix d’or. De là à remplir mes valises de gels douches, il n’y a qu’un pas… que j’ai allègrement franchi, mais pour les produits de beauté. Jugez plutôt : les vernis Bourjois qui coûtent près de dix euros chez Monoprix sont ici vendus à 7,60 euros (l’emballage plastique en prime, même si je m’en serais bien passée). La dernière fois, j’ai donc acheté les deux couleurs phares de la saison, le bleu façon bleu Klein et un orange très clair qui porte le doux nom d'”abricot ouaté”. Et j’ai aussi découvert le fameux top coat “effet givré” qui donne un fini mat très original.

Il faisait beau, j’avais un jardin à disposition… bref, désolée je me suis fait plaisir sur la mise en scène. Sous l’oeil un peu perplexe de quelques témoins de la scène.

Toujours chez Bourjois, j’en ai aussi profité pour découvrir le nouveau fond de teint “1 2 3  perfect” et la poudre de la gamme “healthy”. Rien à dire, les produits sont efficaces (je suis rarement déçue par Bourjois) et eux aussi coûtent près de 3 euros de moins que chez Monop.

Les cosmétiques “Pros” par Carrefour

Il y a quelques mois, j’avais lu que Carrefour avait repensé toutes ses gammes de soins et cosmétiques, mais je n’avais pas encore vu le résultat… Je n’ai pas été déçue. Côté marketing, ils ont assuré en développant des marques différentes sous la marque ombrelle “Les cosmétiques design Paris”. Il y a une marque pour les peaux matures, une autre pour peaux jeunes, une pour les cosmétiques… chacune possède sa propre identité visuelle, particulièrement soignée, dans la droite lignée de leurs concurrents plus haut de gamme. En bref, Carrefour a réussi à concilier “pas cher” et “désirable”. Franchement, c’est bien joué (la preuve, j’ai eu envie de tout tester).

On commence par les cosmétiques, regroupés sous la marque “Pro’s”. Rien d’extraordinaire pour les packagings, c’est assez simple, un peu moins travaillé que les gammes de soins. J’ai craqué pour deux vernis de la gamme “vernis minute manucure” à 3,50 euros pièce : un turquoise et un rose pâle. J’ai aussi acheté un vernis d’une autre gamme, “vernis star manucure” à 5.10 euros, dans un rose plus soutenu. Coté lèvres, j’ai voulu tester le gloss “hydra radiance” (à 4 euros) en rose framboise ; ma mère l’a pris en beige. Pour deux produits achetés, le troisième était gratuit. Royal !

La fille qui plante ses vernis dans la jardinière, c’est moi !

Alors, verdict ? J’ai été épatée par la tenue des vernis, notamment le turquoise qui est très opaque même avec une seule couche. Le premier rose est plus transparent mais tout aussi joli ; le second rose est plus opaque et a un joli fini laqué. Le gloss tient sa promesse de ne pas coller, et il a un petit goût de bonbon (étonnamment, celui de ma mère a plutôt un goût caramel un peu écoeurant. Bizarre.)

MAIS (oui, il y a un mais) j’ai aussi testé la gamme “Nectar of nature” dédié aux soins du corps ; et là, c’est le drame. La mousse pour le visage a une odeur catastrophique, je ne m’en suis servie qu’une fois. Le gel douche n’a rien d’exceptionnel, parfum vraiment trop léger. Je ne m’avoue pas vaincue, la prochaine fois je testerai leur exfoliant et le baume hydratant au karité.

PS : Je suis en train de me demander si certains de ces produits sont disponibles au Carrefour Market… affaire à suivre.

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

2 Comments

  1. Hello,
    Je sais que Monoprix est plus cher que Carrefour sur certains produits, mais 3€ d’écart ! Waow, je ferai plus attention la prochaine fois ! l’avantage avec Monop c’est qu’on y trouve aussi des marques qu’il n’y a pas dans les autres grandes surfaces, surtout dans les Beauty Monop.
    Sinon chez Carrefour, le vernis turquoise que tu as trouvé me plaît bien.
    Bisous <3

    1. c’est vrai que les Beauty Monop sont intéréssants pour les marques qu’on ne trouve pas ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *