Expositions

Canaletto au musée Maillol, bons baisers de Venise

Autant vous prévenir tout de suite : si comme moi vous n’avez jamais visité Venise, cette exposition vous donnera envie d’y aller au plus vite. Canaletto a sublimé la Sérénissime à travers des centaines de toiles représentant les lieux phares de la ville. On en découvre ici une cinquantaine, dont certaines qui n’ont pas été exposées depuis plus de quatre-vingt ans.

J’ai eu la chance de visiter cette exposition en compagnie d’autres blogueurs, et d’une conférencière qui nous a fait voyager au fil des oeuvres avec de jolies anecdotes sur le peintre et sur Venise. Point de portrait ni de scènes d’intérieur ici, Canaletto est le maître des vedute. Ce type de peinture est d’origine flamande, il s’agit d’une vue très détaillée d’un paysage souvent urbain. Canaletto, dont le travail fut admiré de son vivant, peignait des vues vénitiennes pour de riches commanditaires qui voulaient contempler Venise à leur guise, où qu’ils se trouvent. Notre conférencière a parlé de carte postale avant l’heure 🙂

A chaque tableau, on découvre une nouvelle facette de Venise, qui -paraît-il- a très peu changé depuis. Chaque toile est un parfait équilibre entre une représentation réaliste de la ville, et une vision fantasmée pleine de poésie. Si Canaletto applique une rigueur mathématique pour construire ses perspectives, il n’hésite pas à ajuster les dimensions et les espaces pour composer sa toile. Il “reproduit plus qu’il ne représente”. L’exposition présente une chambre optique et son propre carnet de croquis, des objets précieux qui permet de comprendre sa manière de travailler.

Les monuments vénitiens s’imposent naturellement dans ces hymnes au génie architectural de Venise. Leur taille contraste avec celle des personnages qui sont savamment disposés pour faire vivre la ville. Une grande sérénité se dégage de chacune de ses vues, et toujours cette incroyable lumière qui habille chaque détail du tableau. L’illusion de vie est parfaite, le regard se perd dans le foisonnement de détails et la profondeur des champs. Un peu comme lorsque l’on visite un endroit pour la première fois. J’ai adoré regarder les détails, les scènes de vie avec les minuscules personnages qui vaquent à leurs occupations quotidiennes…

Ne reste plus qu’à faire ses bagages pour aller vérifier si Venise est aussi idyllique que la carte postale. Et en parlant de l’envie de voir Venise, je repense à cette superbe chanson de Daphné ♥

Arrivés par le train de nuit, il faisait zéro
Degré et de force amoureuse.
Il dit qu’il fait chaud,
Elle dit qu’il fait beau.

Ces deux-là n’ont d’yeux que pour eux
Et mon dieu qu’ils sont beaux.
Est-ce de la faute à leurs yeux ?
Elle dit qu’il fait beau,
Il dit qu’il fait chaud, ils s’aiment sous la neige.

Venus à Venise pour un dernier tango, ils s’aiment sous la neige.
Venus à Venise pour leur dernier tango,
Vénus en chemise sous zéro,
On dit qu’elle est éprise de ceux qui ont chaud quand ils s’aiment sous la neige.
Il dit qu’il fait chaud
Elle dit qu’il fait beau, ils s’aiment sous la neige.

Canaletto à Venise

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Bj-qLbe_K0o&feature=youtube[/youtube]

Jusqu’au 10 février 2013
Musée Maillol, 59/61 rue de Grenelle, 75007

N’oubliez pas votre téléphone (et vos écouteurs, très important les écouteurs !) car sur place, vous pourrez télécharger l’application guide de l’exposition. Je l’avait fait pour l’exposition Artemisia et les commentaires étaient de très bonne qualité.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

2 Comments

  1. Merci pour l’adresse, je l’avais moi même publié sur mon site. 🙂

    Plus jeune, j’avais vraiment un problème car je mélais Vienne à venise…

  2. […] et la mode, à la scénographie à couper le souffle, digne d’un grand spectacle ; Canaletto à Venise au musée Maillol ; puis Van Cleef & Arpels aux musée des Arts Décoratifs, une expo qui […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *