Expositions

L’impressionnisme et la mode au musée d’Orsay

C’est l’exposition dont tout le monde parle en ce moment, et à juste titre. “L’impressionnisme et la mode” est plus qu’une réussite, un évènement à ne manquer sous aucun prétexte. La richesse des pièces réunies ici et la scénographie spectaculaire valent vraiment le déplacement.

L’exposition est donc consacrée aux liens entre le travail des impressionnistes et la mode qui devient centrale dans la vie quotidienne des citadins. Dans la première partie, on découvre l’essor des grands magasins à travers les catalogues et les modèles qui deviennent des objets de désir : robes, accessoires, parfums… (il y a même parmi les flacons un parfum Guerlain qui s’appelle “le jardin de mon curé” ! Je me demande bien ce qu’il pouvait sentir…).

Les robes somptueuses des grand magasins rivalisent avec les créations des plus grandes maisons de couture ; crinolines, rubans et dentelles plantent le décor. On en prend plein les yeux.

On termine la visite de cette première grande salle avec l’ensemble phare de l’exposition, le tableau d’Albert Bartholomé représentant sa femme Prospérie Bartholomé dans une superbe robe blanche et violette, robe qui est elle même présentée juste à côté. Drôle d’expérience de voir de ses propres yeux la robe qui a servi de modèle pour le tableau. On s’imagine la vie de cette femme adulée par son mari, on essaie de se représenter cette robe en mouvement…

Après cette introduction déjà remarquable, la scénographie devient de plus en plus inventive. Le visiteur est invité à découvrir la mode et ses codes de l’époque à travers les grands temps forts de la vie quotidienne. La manière de se vêtir est régie par des codes très stricts, et l’élégance dépend avant tout de la maîtrise de ces codes.

Dans une pièce en enfilade qui évoque un intérieur bourgeois, on découvre l’intimité des femmes et de leurs robes de jour ; vient ensuite le temps des soirées de bal et de théâtre, des robes étincelantes et des larges décolletés ; un peu plus loin, on pénètre dans un boudoir où sont exposés de délicats corsets, bas, et autres vêtements invisibles qui façonnent le corps pour répondre à l’idéal de l’époque. Côté accessoires, incroyable série de chapeaux, d’éventails et d’ombrelles, détails indispensables d’une tenue réussie.

Quel bonheur de découvrir la fameuse Nana de Manet !

Il y a une petite place pour les hommes, tout de même, dont les tenues sont loin d’être extravagantes. L’élégance masculine rime avec un minimalisme en noir et blanc. Il ne faudrait pas faire de l’ombre aux robes de leurs compagnes ! Puis en dernière partie, l’apothéose de l’exposition : les plaisirs du plein air, des robes romantiques tournoient sur l’herbe (pour être concret : des plateaux tournants sur de la fausse pelouse, mais on y croirait !). C’est comme si les héros de notre déjeuner sur l’herbe national allaient soudainement surgir derrière les tableaux…

Jour de pluie à Paris, par Caillebotte. Une scène qui ne vieillit pas, n’est-ce pas ? 😉
Renoir ♥
la superbe dernière salle (photo AFP)

Allez voir L’impressionnisme et la Mode en amoureux, en famille ou entre amis, peu de chance qu’ils restent de marbre face à ces précieuses étoffes qui, ainsi mises en scène, nous offrent un voyage express dans le Paris du XIXème siècle.

La Mode et l’Impressionnisme au musée d’Orsay (le site dédié à l’expo est génial)
Jusqu’au 20 janvier 2013

Ouverture de 9h30 à 18h 
le mardi, le mercredi, le vendredi, le samedi et le dimanche
PS : je suis tombée sur cette critique du Monde que j’ai trouvé vraiment dure… il est vrai que l’exposition s’appuie sur les recettes du divertissement, mais je pense que le visiteur / spectateur est loin d’être dupe et se doute bien que la société de l’époque ne se résume pas aux tenues des mondaines… bref, ne boudons pas notre plaisir !

 

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

9 Comments

  1. J’y suis allée j’ai adoré ! Je dois aussi faire ma review ^^ la tienne donne envie ! J’espère que tes lecteurs suivront tes conseils, je survalide ça vaut le détour !!!!

    1. hâte de lire ton compte-rendu

  2. Finalement cette exposition aurait dû être organisée par le Musée Galliera, et pas par Orsay…

    1. c’est vrai qu’il y a énormément de pièces qui viennent de Galliera… moi ça m’a donné envie de visiter ce musée que je connais mal (je crois qu’il a été longtemps en travaux aussi)

  3. J’ai très très envie de la faire mais j’ai prévu d’y aller le 2nov , je ne veux pas ue la foule gâche mon plaisir ! Ton article me domme encore plus envie d’y aller !
    Ps: tu es 10eme pour les blogs awards , c’est top !!

    1. c’est une très bonne idée, c’est vrai que quand il y a du monde ça gâche un peu le plaisir (et sinon : merci pour ton soutien 😉

  4. Je compte y aller et je pense adorer, la mise en scène des œuvres peut sembler trop “divertissante” au Monde, mais comme tu dis nous ne sommes pas dupes des réalités de l’époque !

    1. complètement, je trouve aussi ! ce n’est pas une tare que de vouloir plaire au grand public, même s’il est vrai que l’impressionisme attire la foule et que parfois ils jouent un peu là-dessus. Après tout, ça reste un bon moyen de faire venir les gens au musée

  5. […] Paris vu par Hollywood, sur le Paris fantasmé par les studios de ciné hollywoodiens ; puis L’impressionnisme et la mode, à la scénographie à couper le souffle, digne d’un grand spectacle ; Canaletto à Venise […]

Répondre à ohoceane Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *