Restaurants, food

Un dîner au restaurant Alain Milliat

Les fans de jus de fruits (dont je fais partie) en ont fait leur idole : Alain Milliat, l’homme qui vous fait redécouvrir le goût de la pomme, de la poire, de la fraise, de l’abricot… je pourrai continuer longtemps comme ça, il y en a des dizaines. Aucun fruit ne lui échappe. Dernier en date : la groseille, qu’il sublime dans un jus délicieusement acidulé.

Les produits Alain Milliat sont vite devenues les chouchous des plus grands restaurants et salons de thé, à Paris et ailleurs. Il y a quelques mois, Alain Milliat a décidé d’ouvrir sa propre boutique restaurant rue de Grenelle. Un petit coin élégant et sans chichis, esprit coin de campagne à Paris : un véritable verger dans la ville.

Sur les murs, des dizaines de petites bouteilles et de pot de confitures invitent à la gourmandise. Vraiment parfait pour un dîner entre ami(e)s (j’y étais d’ailleurs avec deux copines). Nous avons profité d’une offre très intéressante repérée sur la Fourchette : -40% sur le menu dégustation, soit 33 euros au lieu de 55 : une superbe occasion de jouer les gastronomes… d’autant plus qu’il s’agissait d’un menu “surprise”, et ça m’a beaucoup plu de ne pas savoir à l’avance ce qui allait nous être servi.

Pardon d’avance pour la qualité médiocre des photos qui vont suivre, je n’avais pas le bon objectif sur moi, et il faisait trop sombre pour l’IPhone… et pardon aussi pour la description approximative des plats, le menu change chaque jour, je n’ai pas pu remettre la main dessus… de plus le serveur ne nous a pas toujours précisé ce qui était dans l’assiette. 

Nous avons commencé avec quelques amuses-bouches, des chips aux étrilles et d’autres à la tomate séchée. Le menu comprenait de l’eau plate et gazeuse, mais nous avons toutes commandé un petit jus de fruit (comme dirait Brad Pitt en ce moment “Inevitable”. Pardon pour cette blague miteuse). Petit bémol : de nombreux jus n’étaient plus disponible (ni poire ni pêche), je me suis donc rabattue sur la griotte. Très bon, mais j’ai préféré la groseille que j’avais goûtée quelques jours auparavant.

Les amuses-bouches : étrilles, et tomates

Passons aux choses sérieuses : un oeuf à 62 degrés (apparemment une star de la maison) dans une crème au cresson et au boeuf séché. Vraiment délicieux. Ensuite, il y a eu des noix de Saint-Jacques dans une crème aux cèpes, c’était très bon également, mais la texture des noix était très particulière, et ai risque de choquer le cuistot… ça avait goût de navet. Ok, j’ai honte, je sors. (mais un goût de bon navet quand même !).

La star des oeufs, l’oeuf à 62 degrés !
Les noix de Saint-Jacques / goût de navet… (très bonnes, ne nous méprenons pas !)

Nous avons ensuite pu déguster un poisson (bien sûr j’ai oublié ce que c’était, re-la-honte), mais la vraie bonne surprise du repas est venue ensuite. Une viande de cerf délicieuse, fondante au possible, accompagnée d’une endive qui était la meilleure endive que j’ai pu manger (aucune amertume !) et une sorte de champignon noir qui se mariait à merveille avec la viande. Ajoutez quelques myrtilles, vous obtenez une alchimie sucrée/salée parfaite.

Le poisson inconnu
Oui, le long truc au milieu c’est bien une sorte de champignon. MIAM MIAM

Autant vous dire qu’à ce stade du repas, mon estomac gourmand mais néanmoins limité était à bout. J’ai tout de même savouré la petite assiette de fromage, et surtout le dessert : une jolie réinterprétation de la traditionnelle poire belle-Hélène .

Bilan : un excellent repas, de belles découvertes faites en excellente compagnie. Je me répète mais c’est vraiment une super adresse pour un dîner entre amis, autour d’un bon petit jus. J’avais un peu peur du service après avoir lu le billet de Deborah, mais il semble que j’ai eu de la chance car nous avons été très bien accueillies. On nous a même offert un mini pot de confiture à la fin du repas ! L’attention qui fait plaisir. C’est sûr, j’y retournerai…

Alain Milliat, boutique restaurant 
 159, rue de Grenelle 75007 PARIS

Profitez vite de l’offre la Fourchette, un super bon plan ! Et pensez à réserver en avance. 

Edit : la Fourchette vient juste de changer son offre, maintenant ce n’est plus la réduction sur le menu mais 30% sur la carte. Vraiment étrange que ça tombe aujourd’hui, peut-être que vous avez été nombreux à réserver votre table ? Mystère…

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

11 Comments

  1. Son jus de pêche de vigne avait déjà su mettre mes papilles en émoi et toucher mon coeur ; mais là, je veux goûter à la suite ! Une future mission parisienne sera peut-être l’occasion… Bwwwaaaah je veux tester tellement de gourmandises ! 🙂

    1. hé hé… Alain Milliat est vraiment une très bonne étape pour ta prochaine virée parisienne

  2. J’avoue que tu me fais envie !!

    1. 😉 tente, tente !

  3. Je rêve de manger là bas ! merci pour cette belle découverte !

    1. merci pour ta visite, et n’hésite pas à y aller

  4. J’ai découvert les jus Alain Milliat lors d’un goûter au Ciel de Paris. C’est vrai qu’ils sont bons ! Ton article me donne une envie folle de m’y rendre, et en plus tu as fait une super affaire avec cette promo. On peut toutefois préciser au serveur que l’on a régime alimentaire particulier ?

    1. je ne sais pas trop, dans son billet (que j’ai mis en lien) Deborah raconte quelques soucis à ce sujet…

  5. Ca donne faim !! Par contre je vois sur Lafourchette que la promo sur le menu dégustation comprend entrée + plat + dessert mais en fait il s’agit bien de 2 entrées + 2 plats + fromage + dessert + eau ? Merci 🙂

    1. oui nous c’est ce qu’on a eu ! mais je viens de voir le site de la fourchette et ils viennent de changer la promo aujourd’hui, grrrr…. mais là c’est -30% c’est pas mal non plus.

  6. […] les meilleurs jus de fruits du monde mais aussi des plats créatifs et savoureux. 30% de remise. Mon billet ici. Brut, l’adresse du moment que je veux tester. Moins 30%. L’Intention, pareil, un resto […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *