Escapades

Fort Lauderdale : cocotiers, shopping et ouragan #Floride

Vous êtes prêts ? C’est parti pour mon récit de voyage en Floride. Si j’étais une blogueuse compétente je vous aurais fait un joli dessin sur photoshop avec la carte de la Floride et le tracé de mon parcours. Malheureusement mes connaissances photoshopesques se résument à bien peu de choses, il va donc falloir se contenter du texte (allez, voici la carte quand même, merci Google).

Nous avons atterri à Miami plein d’enthousiasme ; la couleur du ciel nous a bien calmés. Il faut que je vous précise : août et septembre ne sont pas les mois les plus recommandés pour visiter la Floride, l’été est très très chaud et les averses fréquentes. Mais comme je l’avais fait pour la Thaïlande l’année dernière, j’ai choisi de partir hors saison pour éviter les hordes de touristes et bénéficier d’un bon tarif pour l’avion. 430 euros l’aller-retour Paris-Miami : imbattable ! Au final je n’ai pas regretté mon choix.

Nous avons récupéré nos bagages et notre voiture de location (bien plus abordable qu’en France) et nous avons filé vers Fort Lauderdale, une station balnéaire à trente minutes au nord de Miami. En fait, nous aurions pu rester à Miami mais les tarifs des hôtels le week-end y sont complètement fous. A Fort Lauderdale, les prix étaient plus abordables : on a dégoté un petit hôtel kitchouille très correct, avec un accueil familial et chaleureux. Nous y sommes restés trois nuits ; on pensait avoir le temps de visiter Miami mais la météo en a décidé autrement !

Le samedi matin, premier jour des vacances, le temps était tellement mauvais qu’on a décidé de nous rendre au centre commercial Sawgrass Mills, le plus grand mall de Floride. Autant vous dire que pour une accroc du shopping comme moi, c’était le paradis.

En Floride il y a des “outlets” partout, ils se ressemblent tous, et on y trouve de nombreuses marques à prix bradés. Je suis devenue complètement fan de Tommy Hilfiger, la marque propose une collection très riche là-bas et surtout à des prix bien plus abordables qu’en France. J’ai dévalisé les GAP, très bon marché ; et mon plus gros craquage porte sur les cosmétiques. Il y a un tel choix, c’est fou ! Et des belles marques comme Clarins, l’Occitane ou Elizabeth Arden (plus local) ont leurs propres boutiques de destockage, comme les fringues. Je vous parlerai plus longuement de mes trouvailles dans un autre billet.

Shopping à Sawgrass Mills

Voici un petit aperçu des boutiques de Sawgrass Mills. Le plus frappant là-bas, c’est le choix absolument démentiel pour chaque produit : des centaines de couleurs et des possibilités de personnaliser les produits à l’infini. Legos, bonbons, pulls, lacets, vernis… il y en a pour tous les goûts.

  

J’ai enfin découvert Victoria Secret, je n’avais encore jamais mis les pieds dans l’une de leurs boutiques. En grande fan de lingerie j’ai été très déçue par leurs soutifs encore plus rembourrés que chez H&M (c’est dire) et leurs couleurs criardes des plus vulgaires. Je me demande comment font les Américaines, car à part Victoria Secret il n’y a pas grand chose en matière de lingerie.

J’ai adoré Forever 21 : pas pour leurs vêtements carrément cheap mais pour leur choix incroyable en matière de bijoux fantaisie. J’ai ramené de jolies bagues à des prix dérisoires (moins de 3 dollar pièce).

  

Côté cosmétiques pas cher, il y a une chaîne que l’on trouve partout là-bas : ça s’appelle Bath and Body Works. Tous les produits sont hyper flashy, c’est chimique à souhait (je n’ose même pas imaginer la composition), mais ça a l’air de cartonner. Intéressant de voir comme Paris fait l’objet de tous les fantasmes cosmétiques : je ne vous ferai pas l’affront de décrire l’odeur de certains parfums outrageusement appelés “rêve français” ou “bons baisers de Paris” ! Je suis même tombée sur une bougie parfumée “French Baguette”. Ça vaut un bon vieux : WTF ????

Avis de tempête

Après cette virée à Sawgrass Mills, les choses ont commencé à se compliquer. Les gens semblaient tous préoccupés par un certain “hurricane” qui approcherait du sud de la Floride. J’ai même reçu un texto de ma mère qui commençait à paniquer (mais comme elle panique vite, je ne me suis pas trop inquiétée). A la radio, à la TV, on a entendu des spots de prévention, des messages alarmistes sur le thème “L’Amérique ne vous abandonnera pas”, les chaînes programmaient en boucles les images satellites de la fameuse tempête Isaac… le ciel se faisait de plus en plus menaçant. Et je dois dire qu’à un moment, je n’ai vraiment pas fait la fière, j’ai eu peur de ce qui nous attendait. 

La tempête est finalement arrivée le dimanche. Il a plu, il y a eu beaucoup (beaucoup!) de vent, la mer était déchaînée… mais on ne s’est pas envolés. Non, on s’est contentés de flâner dans un autre centre commercial (ce n’est pas notre faute, tous les musées étaient fermés ! seuls les malls restent ouverts quoi qu’il arrive).

Pour se réconforter, on a bien mangé : deux formidables breakfast au Floridian Restaurant et au Village Grille. Le samedi soir, on a testé les fruits de mer en beignets… ils sont fous ces Américains, sacrifier de si belle pièces de poissons dans de vulgaires fritures ! Le dimanche soir, on a dîné dans un excellent restaurant cubain nommé Las Vegas. Le restaurant était quasiment vide, je grelottais à cause de la clim, on voyait en direct les coupures d’électricité dans la rue… mais je me suis quand même régalée, Dieu que ce porc était succulent.

Le lundi, nous avons pris la route pour la destination suivante, Key West. La tempête ayant été moins violente que prévue, les choses sont vite rentrées dans l’ordre, et en quelques heures on a retrouvé le soleil qui ne nous a plus quitté pendant toute la durée de notre séjour. Une grosse frayeur qui s’est bien terminée. Je vous rassure donc : dès le prochain épisode, je vous vends du rêve ! Place au soleil, aux cocktails et aux plages de rêve !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

6 Comments

  1. Je suis adepte du hors-saison ! J’aime apprécier les choses sans devoir essayer de trouver où mettre les pieds ! Beau voyage !

  2. […] Après Fort Lauderdale, nous avons passé deux jours et deux nuits à Key West, situé tout au bout de l’Archipel des Keys, à l’extrême sud de la Floride. Pour y accéder, il faut traverser les Keys en prenant la célèbre route US 1, qui offre des panoramas sublimes. A certains moment on a vraiment l’impression d’être posés sur l’eau ! La mer y est bleue turquoise, plus claire que le ciel. Ce n’est pas tout près de Miami (4 heures si je me souviens bien) mais c’est une étape à ne pas manquer. […]

  3. Tu m’as fait rire avec ta déception chez Victoria Secret. A Montréal c’était pareil. La lingerie n’est faite que de couleurs flashy et de coques rembourrées. Adieu finesse et délicate dentelle. Quand nous vivions à Montréal, ma maman me faisait des petits colis lingerie !
    Heureusement qu’il y a les malls pour nous protéger des ouragans ! Je me ferais bien des pancakes après avoir vu tes photos !

  4. […] Fort Lauderdale : cocotiers, shopping et ouragan […]

  5. […] Fort Lauderdale : cocotiers, shopping et ouragan […]

  6. […] Fort Lauderdale : cocotiers, shopping et ouragan […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *