Escapades

Universal Studios à Orlando #Floride

Lentement mais sûrement comme le veut l’adage, je poursuis le récit de mon périple en Floride. Au stade de mon récit, nous sommes donc à Orlando, le royaume de l’entertainment. Après la journée passée à Disney Animal Kingdom, nous avons passé deux jours entier dans les parcs d’Universal.

Le resort Universal à Orlando est beaucoup plus petit que celui de Disneyworld (qui rappelons-le fait à peu près la taille de Paris intra-muros !). Il n’en est pas moins incontournable avec ses deux parcs à thème : le premier et le plus ancien, Universal Studios, est dédié aux studios de cinéma. Le second, Universal’s Islands of Adventure, est dédié aux récits d’aventure (c’est dans ce parc que se trouve le fameux monde d’Harry Potter).

On commence donc avec le premier parc que nous avons visité, Universal Studios. Vous allez voir, il y a beaucoup de photos de décors, beaucoup plus que des attractions en elles-mêmes. C’est parce que la plupart d’entre elles sont des films ou des expériences mêlant spectacles et effets spéciaux, un peu difficile à photographier.

Production Central

Le parc est divisé en plusieurs univers : l’entrée s’appelle “Production Central“, on y trouve quelques attractions dont le Hollywood Rip Ride Rockit, une montagne russe vertigineuse que l’on dévale en choisissant une musique pour accompagner la chute. La montée à la verticale est vraiment effrayante, et le trajet est secouant ! Heureusement il n’y avait pas de file d’attente, du coup je n’ai pas eu le temps de rebrousser chemin. Je ne regrette pas de l’avoir testé. Je n’ai pas de vue d’ensemble de cette montagne vertigineuse, mais vous pouvez de temps à autre sur les photos voir des morceaux de rails rouges…

On trouve aussi dans cet espace une attraction dédiée à Shrek, une sorte de film en 3D amélioré comme à Disney (“Chérie j’ai rétréci le public”). J’adore Shrek et j’attendais beaucoup de cette attraction, au final j’ai été déçue.

Toujours dans Production Central, il y a “Despicable Me” (Moi, Moche et Méchant), une nouvelle attraction de simulateur en 3D (exactement comme l’attraction des Simpson).

New-York

Je ne suis encore jamais allée à New-York, mais je pense avoir eu un avant-goût avec cette partie du parc ! Les décors sont superbes.

Côté attraction, il y a la revanche de la momie, un grand-huit dans le noir avec grosses descentes et effets spéciaux. L’ambiance est géniale, et le parcours donne de sacrés frissons. Dans un autre genre, on a testé Twister, ride it out, inspiré du film avec Helen Hunt. On est invités à revivre en live l’arrivée d’une tornade… jolis décors, même si ça sent le vieux carton-pâte et le recyclage des années 90.

  

San Francisco

Là encore, c’est un univers très réussi, avec des décors superbes et un petit air de bord de mer très sympathique. Dans cet espace on a envie de se balader, de se détendre et de profiter de la vue sur tout le parc.

Concernant les attractions, pas grand chose à se mettre sous la dent ici : on a testé “Disaster”, une très lonnnngue attraction interactive où le public participe au montage d’une bande-annonce. La fin n’est pas mal, mais c’était vraiment trop long.

 

World Expo

Ici pas d’univers vraiment complet, ce sont plutôt les deux attractions phare de l’espace qui imposent leurs codes. D’abord Men In Black, un parcours en wagonnets où l’on doit shooter des aliens avec un pistolet laser (comme dans l’attraction Toy Story à Disneyland). Personnellement je n’aime pas ce genre d’attraction, je n’arrive jamais à bien viser et à identifier mon pistolet… donc je me suis un peu ennuyée.

L’autre attraction c’est The Simpson Ride, un parcours extrêmement bien conçu qui vous emmène dans mille et un mondes des Simpsons grâce à un simulateur 3D. Même pour ceux qui ne sont pas fans des Simpson, ça vaut le coup !

 

Hollywood

Ici, c’est le royaume des étoiles : on croise beaucoup de stars, de Shrek à Marilyn en passant par Betty Boop. Et bien sûr des palmiers, des paillettes, de l’American Dream.

Il y a une attraction très testostéronée sur le thème de Terminator : c’est un mix entre film 3D, show avec de vrais acteurs et interactivité. Pas mal mais vraiment, il faut accrocher avec l’univers du film.

 

Je finis avec quelques images de la parade, moins clinquante que celle de Disney mais qui compte tout de même de jolis chars (oui oui, il y avait bien Dora l’exploratrice).
    

Pour conclure sur Universal Studios : j’ai beaucoup aimé les décors de ce parc mais j’aurais aimé plus de “vraies” attractions, au bout d’un moment on se lasse des films en 3D. Heureusement le parc Island of Adventure a largement dépassé mes attentes ! A suivre…

 

Retrouvez les étapes précédentes :

Walt Disney World et Disney Animal Kingdom à Orlando

Fort Myers Beach et Sanibel Island

Fort Lauderdale : cocotiers, shopping et ouragan

Key West, un petit paradis

Florida City, les Everglades, et les alligators

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

6 Comments

  1. Olalalaaaaaaaaaaaaaaaaa… EXTRAAAAAAAAAAAAAA !
    Surtout le coin Spongebooooob!!!
    J’suis trop faaaaan, j’veux trop y alleeeeer! <3<3<3<3

  2. Tu n’as jamais été à NY ? Je rêve d’y retourner… On s’organise ça et on se casse ? 🙂

  3. […] 6 mois de blogging pour raconter deux semaines de vacances). Je vous avais laissé à Orlando dans le parc Universal Studios ; allons maintenant voir le deuxième parc du resort Universal, Universal’s Islands of […]

  4. Hiiiiiiii je veux y retourner !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *