One man (woman) show, Théâtre et spectacles

David Azencot est un fils de pub

Il y a quelques semaines, j’ai passé une soirée extra avec un authentique fils de pub. Son petit nom c’est David Azencot et il officie tous les mercredis soir à la Comédie des Boulevards. Je vous avoue que j’y suis allée un peu par hasard, avec une amie, j’avais réservé les places car ce théâtre a la bonne idée d’être situé juste derrière Mamie Burger. On est donc allés s’empiffrer de burgers avant le show.

Revenons à notre mouton, le fameux David. Quel plaisir de découvrir un très bon artiste sans s’y attendre. Vous savez, quand on s’installe dans une salle de taille très modeste, un public un peu clairsemé, un nom dont on n’avait jamais entendu parler, et puis au bout de quelques minutes on regarde son(sa) voisin(e) avec de grand yeux “c’est vachement bien ?!!! Il est bon ce type !”. A la fin du spectacle, l’envie qu’il soit découvert par un maximum de monde.

Le spectacle  commence avec un avertissement du monsieur qui est, il est vrai, assez palôt : non, il ne se drogue pas, il a juste bossé dans la pub. Et c’est parti pour le récit très drôle de son expérience en tant que créatif dans une grosse agence : les meilleures techniques pour trouver des slogans pourris, les scénarios de pub qui marchent à tous les coups, et les différences culturelles entre créatifs, commerciaux et chefs de projet. Si vous bossez dans la pub ou dans la com, forcément, c’est vraiment très drôle et ça fait un très gros TILT.

J’ai trouvé David Azencot très bon sur scène : il a une belle présence, et même si les sujets sont parfois un peu caricaturaux (monde de la pub oblige), il a un jeu tout en retenue. Il n’en fait pas trop. Et si certains passages sont un peu moins forts (de digression en digression on peut partir très loin), l’ensemble est bien construit. Le texte réserve des pépites complètement inattendues qui m’ont fait mourir de rire. On peut parler d’humour noir revisité à la sauce pubard, avec une bonne louchée d’actualités pour pimenter tout ça.

Je vous conseille d’y aller, pour vous vider la tête en plein milieu de semaine, c’est le bonheur. Ne vous en privez pas ! Juste après un burger express chez Mamie Burger.

David Azencot, fils de pub
A la Comédie des Boulevards
Achetez vos billets ici, 12 euros

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

4 Comments

  1. Son flyer me sert de marque page. Je l’ai vu en scène ouverte, et depuis j’ai eu la chance de partager plusieurs plateaux avec lui Son spectacle me tente, il faut vraiment que j’aille voir !

    1. Oui vas-y c’est vraiment très bien

  2. Un spectacle que j’ai decouvert en avignon l’ete dernier ainsi que le bonhomme qui est charmant comme tout.
    Preuve en est que drolerie, gentillesse et talent peuvent faire un bon cocktail et un spectacle de feu 🙂
    ce spectacle est intelligemment fait

  3. […] truculentes ne manquent pas pour pointer l’absurdité de notre monde de consommation. Mon billet complet ici. Après la Comédie des Boulevards, vous pouvez le voir tous les mercredi à la Nouvelle […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *