Actus

La Belle et la Bête au théâtre Mogador

Oyez oyez jeunes gens de la génération Y, biberonnés aux chefs-d’oeuvre Disney des années 1990, vous n’avez pas pu manquer les affiches du spectacle qui se joue actuellement au théâtre Mogador : la Belle et la Bête. La Belle et la Bête, c’est mon dessin animé culte, celui que j’ai regardé des centaines de fois petite, rembobinant inlassablement la cassette vidéo pour voir et revoir la scène finale de la transformation.

Vous comprendrez que mon objectivité ne peut pas être garantie dans cette affaire. La simple musique du dessin animé suffit à me mettre les larmes aux yeux, je connais tous les dialogues par cœur, j’ai longtemps rêvé de trouver un mec à cheveux longs comme la Bête. Et comme j’aime bien les contradictions il faut aussi vous avouer que petite j’étais amoureuse des gros muscles de Gaston. Bon, le type était bête à manger du foin mais j’étais persuadée qu’avec un peu d’éducation la Belle aurait pu en faire un mec bien.

BREF.

A Noël, ma soeur m’a fait un très beau cadeau en me remettant le DVD de la Belle et la Bête dans lequel était cachée une place pour la comédie musicale adaptée de Broadway ! Je trépignais d’impatience en attendant d’y aller, il y a quinze jours. Mon avis ? C’était du très grand spectacle, on a passé un super moment… même si on ne touche pas à un mythe (mon mythe) si facilement.

Les petits plats dans les grands

Le point fort du spectacle, c’est le spectacle justement. Des décors féeriques, une ribambelle d’artistes qui virevoltent non stop dans leurs costumes 100% Disney, un rythme soutenu pendant plus de deux heures… On en prend plein les yeux, c’est indéniable. Le tableau de la chanson “C’est la fête” m’a donné des frissons.
c-est-la-fete

Avis mitigé sur le casting

J’ai adoré les seconds rôles : Big Ben, Lumière, Madame Samovar et tous les objets qui ont parfois plus de place que dans le dessin animé. Gaston et le fou sont aussi très convaincants, ils ont réussi l’exploit d’être fidèles aux personnages du dessin animé tout en ajoutant leur touche personnelle. Par contre j’ai vraiment eu du mal avec le duo star, les parti-pris pour l’interprétation de la bête sont étranges (dans la première partie elle grogne non stop comme un petit cochon) et je n’ai pas du tout craqué pour Belle. Mais comme je vous l’ai dit, je suis une fanatique du dessin animé donc je ne suis peut-être pas objective. Mais surtout, j’ai détesté, mais alors détesté les nouvelles chansons qui ont été créées spécialement pour le musical. Les mélodies n’ont aucun intérêt et les paroles niaises au possible.

gaston

Best Disney ever

Malgré ces quelques réserves j’ai vraiment adoré découvrir les héros de mon Disney préféré en chair et en os. Si j’ai été déçue par la scène de fin de la transformation, j’ai adoré la scène de la danse qui a réussi à faire vibrer mon petit cœur comme au temps de mes dix ans.

histoire-eternelle

La Belle et la Bête au Théâtre Mogador
Toutes les séances ici

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

4 Comments

  1. Plumette est l’une de mes proches amies 😉
    Je vais y retourner fin mars (j’ai offert des places à Monsieur pour Noël :-)) mais j’avais adoré ! C’est vrai que la bête n’est pas le rôle clé…
    Je m’étais accommodée des nouvelles chansons même si elles sont en dessous 😉

    1. génial ! elle se débrouille super bien plumette :-))

  2. […] de s’imposer en France : Cabaret, le Roi Lion, Mamma Mia, Sister Act, et plus récemment la Belle et la Bête dont je vous parlais ici, c’est eux. La société a racheté le Théâtre Mogador en 2005 avec l’ambition […]

  3. […] Mention spéciale pour Alexis Loizon, que j’avais déjà adoré dans le rôle de Gaston dans La Belle et la Bête en 2014. Il incarne un Johnny parfait, avec ce qu’il faut de charisme et la touche de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *