Théâtre et spectacles

Revenir un jour, les boys band sont de retour au Palais des Glaces !

Jubilatoire. C’est le premier mot qui me vient en tête pour vous parler de ce spectacle, vu cette semaine au Palais des Glaces. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre (et je pense que je flippais un peu de tomber sur un mauvais remake théâtral d’une sitcom AB Production), et j’ai passé deux heures à jubiler en me payant un petit bon nostalgique dans mon adolescence.

Revenir un jour, c’est l’histoire d’un ancien boys band qui tente un come-back le temps d’une tournée revival années 2000. Il y a Alex, l’ancien leader, maintenant paumé et addict à ses “médicaments” ; Chris, le mec sain, le gentil, acteur de théâtre et père de famille ; Jordan, le it boy qui s’est reconverti dans le porno gay aux States (ça vous rappelle quelqu’un ?) ; et Steeve (de son vrai prénom Jean-Louis), reconverti dans la cabane à frites et avec quelques kilos en plus. Les Oneagain4 sont encadrés par leur ancienne coach Vanessa. Leur mission : réviser leurs anciennes chorés et revêtir à nouveau leurs habits de lumière, et surtout essayer de vivre ensemble à nouveau.

revenir-un-jour-bande

Il faut vous dire, avec les copines, on était déjà au taquet en attendant que le spectacle commence. Le metteur en scène a eu la bonne idée d’installer un écran devant le rideau, écran sur lequel étaient diffusés en continu les clips des boys band de notre jeunesse. De quoi bien bien nous chauffer.

Puis le rideau s’est levé, et on a toute été conquises par les Oneagain4. On a ri, beaucoup, on a aussi été touchées par l’histoire finalement assez simple de ces quatre copains d’enfance séparés par la vie. Les comédiens sont formidables, mention spéciale à Rodolphe Sand parfait dans le rôle de l’ex-toy boy devenu boy-next door, et à Christine Lemler, qui apporte sa touche féminine tout en délicatesse.

Les garçons donnent de leur corps, puisque le final est digne d’un vrai show made in boys band… et après le spectacle, séance photo dans les règles de l’art avec fond photo et pose groupie. Je crois qu’on était aussi hystériques que quand on avait 13 ans et qu’on allait à l’enregistrement du Hit Machine. C’est comme le vélo, ça s’oublie pas.

revenir-un-jour-christinerevenir-un-jour-garçons

Avec un sujet pareil, on aurait pu s’attendre à une avalanche de caricatures et de vannes faciles. Et pourtant, Franck Le Hen, l’auteur du spectacle, a réussi à composer des personnages attachants, en explorant toutes les facettes de son sujet.

On se moque gentiment des boys band, mais on n’oublie un peu la violence de ce phénomène qui a propulsé du jour au lendemain des hommes très jeunes et inexpérimentés de la gloire absolue au mépris le plus total. On a beaucoup parlé de la téléréalité et de la première génération de “lofteurs” qui incarnent à eux-seuls le passage à une nouvelle ère médiatique, mais les boys band ont aussi été un miroir de notre société. Ce spectacle est un bel hommage à cette poignée de mec broyés par la célébrité coup de vent. Et comme dirait Jordan, interprété par Franck Le Hen, il vaut mieux être has been que has never been.

Je vous laisse avec la bande-annonce, et le lien pour acheter vos places. C’est vraiment LE spectacle à voir cet été si vous restez à Paris ! Quant à moi j’irai voir le one-man show de Rodolphe Sand et le précédent spectacle de Franck Le Hen, Bonjour Ivresse, qui se joue toujours au théâtre du Temple.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=yPmSzA1lWBo[/youtube]

 

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

7 Comments

  1. Ton billet me donne très envie d’y aller ! 😉

    1. vas-y c’est génial !!!

  2. Ca j’avoue que je me suis bien éclatée moi aussi et pour tout te dire j’étais à la base également franchement sceptique 😉

    1. tout pareil !

  3. Ha 🙂 J’espère pouvoir y faire un tour !

    1. oui il faut y aller avant que ça ne se termine

  4. […] nom. L’année dernière, j’avais vu le comédien Rodolphe Sand à l’oeuvre dans la pièce « Revenir un Jour » (on a pu l’apercevoir également dans Dernier coup de ciseaux et Mission Florimont). Il […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *