Escapades

Une journée au parc Astérix

Cet été, j’ai eu le grand plaisir d’être invitée à découvrir La Forêt d’Idéfix du Parc Astérix, un nouvel espace avec des attractions réservées aux enfants. N’ayant pas d’enfant sous la main, j’ai attrapé mon mari, on a enfilé nos baskets et nos K-ways et on a pris la route (vous savez, la route que l’on prend en rentrant de week-end et qui est bardée de panneaux de direction “Parc Astérix”, qui vous donne envie de tout plaquer pour rejoindre ce pays joyeux ou le lundi matin n’existe pas).

Ce 15 août dernier, alors que le temps était plus celui d’un 11 novembre, on a passé une journée très chouette à alterner sensations fortes, balades dans les décors du parc, et pauses gourmandes. Cela faisait des années que je n’étais pas allée au parc Astérix, et j’ai donc eu le plaisir de découvrir les attractions plus plus récentes : le Défi de César, Oziris.

J’aime beaucoup le parc Astérix pour son côté très jovial, il y a beaucoup d’humour dans les décors, jusque dans les détails. Certaines attractions vieillissent moins bien que d’autres, mais dans l’ensemble le parc est bien entretenu et conserve tout son charme.

Via Antiqua

Toute visite dans le parc commence par la Via Antiqua, la rue principale qui concentre la plupart des boutiques et mène aux différents espaces du parc. La maison de Numérobis, toute bancale, est ma préférée.

parc-asterix-15

parc-asterix-16

parc-asterix-13

parc-asterix-17

parc-asterix-18

parc-asterix-19

La trace du Hourra

On a commencé la journée en filant vers l’attraction La Trace du Hourra, ma préférée ! Dans un décor peuplé de mammouths et de dessins préhistoriques rigolos, on fait la queue pour monter dans l’un des trains. C’est une montagne russe très douce, uniquement basée sur la vitesse, on a l’impression de glisser comme sur une luge géante. Il n’y a pas de looping, pas de secousses ni de choc, mais quand même beaucoup de sensations : c’est pour cela que j’adore cette attraction.

parc-asterix-82

parc-asterix-61

hourra

L’Egypte et OzIris

Après la Trace du Hourra, on s’est dirigés vers la nouvelle zone du parc, l’Egypte. Cette zone a été construite pour accueillir l’attraction vedette depuis 2012 : OzIris. C’est un parcours de montagnes russes que l’on dit “inversées”, c’est-à-dire que les wagons sont suspendus à la structure par le haut et qu’on a les jambes dans le vide. C’est très, très impressionnant à voir mais finalement les sensations sont beaucoup plus douces que dans certaines montagnes russes classiques, comme Goudurix par exemple, le fameux grand huit du parc (qui aujourd’hui encore me terrorise !). J’ai adoré cette attraction, les sensations sont géniales sans être trop stressantes, on a vraiment l’impression de voler !

La zone Egypte en elle-même est épatante : les concepteurs ont soigné les détails, et n’ont pas lésiné sur les moyens pour impressionner les visiteurs. Tout est gigantesque. Malheureusement en ce 15 août tout gris, on n’a pas vraiment profité des jets d’eau pour se rafraîchir.

parc-asterix-86

parc-asterix-88

parc-asterix-92

parc-asterix-85

A travers le temps

Après la découverte de l’Egypte, on est allés explorer la zone “A travers le temps“. C’est une zone un peu particulière car elle regroupe des univers assez différents. On y trouve l’Oxygénarium, un jeu de bouée qui ne mouille pas mais qui tourne à toute vitesse. Très sympa mais j’ai toujours trouvé l’attraction trop courte. Il y a aussi les chaises volantes qui évoquent les fêtes foraines d’antan ; j’adore ce manège qui vous propulse au-dessus du sol, la vue sur le parc est imprenable.

parc-asterix-120

parc-asterix-97

oxygenarium

parc-asterix-117

parc-asterix-121

chaises-volantes-asterix

Le restaurant le Cirque

Le midi, nous avons déjeuné au restaurant le Cirque. Une très belle découverte ! Je n’avais jamais poussé les portes de ce chapiteau, et j’ai découvert un décor magnifique et très original.

Au menu, une formule unique de buffet à volonté pour environ 16 euros. Certains plats étaient vraiment savoureux, et les desserts simples et bons (ce petit gâteau au chocolat ne payait pas de mine… il était délicieux !). Le rapport qualité prix est top, je vous le conseille vivement. En tout cas, j’y retournerai.

parc-asterix-125

parc-asterix-189

parc-asterix-195

parc-asterix-201

parc-asterix-203

parc-asterix-196

parc-asterix-197

Main basse sur la Joconde

Après notre déjeuner, en guise de digestion, on a regardé le spectacle Main basse sur la Joconde. Il s’agit d’un spectacle de cascades autour de l’histoire du vol fictif du tableau de la Joconde en 1930. Effets spéciaux, course-poursuites, voltiges : ça n’arrête pas pendant 20 minutes. Je ne suis pas fan du genre mais obligée de constater que la recette est efficace.

parc-asterix-221

parc-asterix-231

parc-asterix-233

parc-asterix-236

parc-asterix-240

Rues parisiennes

Après la pause spectacle, on s’est baladés dans la deuxième partie de la zone “A travers le temps“. Sous un premier passage couvert, on découvre une reconstitution de rues parisiennes au XIXème siècle, avec ses commerces et ses enseignes d’antan. Même si l’ensemble commence à prendre un coup de vieux (et notamment la partie avec les automates animés), je suis fan de ce décor plein de charme.

parc-asterix-153

parc-asterix-159

parc-asterix-160

parc-asterix-163

parc-asterix-165

parc-asterix-170

parc-asterix-181

Décor médiéval

Un peu plus loin, on quitte le XIXème siècle pour pénétrer dans une rue médiévale. Cette rue débouche sur la cour d’un château qui lui n’a pas pris une ride. C’est ici que se trouve le Transdemonium, le train fantôme du parc. On ne connaissait pas, on a fait la queue, et on a perdu une heure. Pour moi cette attraction est vraiment loupée… vous pouvez passer votre tour.

parc-asterix-260

parc-asterix-267

parc-asterix-269

parc-asterix-273

parc-asterix-277

Voilà pour la première partie, la suite dans un second billet !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

6 Comments

  1. J’ai hâte de lire la suite 🙂
    Je ne connais pas le parc mais devrais y aller très prochainement 🙂
    Les “douces sensations fortes” me conviennent mais pas les vraies accélérations à la space moutain 😉 Je suis donc attentive aux conseils ! :p

    1. attention car ça secoue quand même, mais je trouve que par exemple la trace du hourra est une attraction plutôt soft

  2. Etant “très Disneyland”, je n’ai jamais essayé le Parc Astérix. Ton article me donne envie de le faire pour voir.

    1. Oh oui il faut y aller, surtout si tu n’as jamais testé tout est à découvrir !

  3. Je constate que tu as le même avis que moi sur le train fantôme !!!

    1. carrément ! vraiment pas compris l’intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *