Sorties, Théâtre et spectacles

Le Bal des vampires à Mogador

L’offre culturelle parisienne est gigantesque. Nous avons tout, ou presque. Mais ce que nous n’avions pas, ce sont les comédies musicales qui font salle comble dans le reste du monde. Une question de culture, paraît-il, qui nous a privés durant des années d’oeuvres cultes. Pire encore, les comédies musicales “à la française” ont commencé à proliférer, laissant croire au grand public que c’était “ça”, la comédie musicale.

La comédie musicale française est morte, vive le musical

Heureusement, depuis quelques années, c’est en train de changer. J’ai pris ma première claque au Théâtre du Châtelet en 2010 avec le passage express du musical Les Misérables. Depuis, je suis devenue une adepte du genre, le seul à pouvoir nous offrir du grand spectacle, avec tout ce qu’il faut de paillettes et de démesure pour vibrer intensément. La comédie musicale, c’est LE genre qui rend heureux.

Stage Entertainment est la société de production qui a permis au musical américain de s’imposer en France : Cabaret, le Roi Lion, Mamma Mia, Sister Act, et plus récemment la Belle et la Bête dont je vous parlais ici, c’est eux. La société a racheté le Théâtre Mogador en 2005 avec l’ambition d’en faire un haut-lieu du musical en France.

Le Bal des Vampires, de Vienne à Paris

Voici donc à l’affiche de Mogador depuis le 16 octobre Le Bal des Vampires, la comédie musicale créée en 1997 à Vienne et inspirée du film de Roman Polanski (qui a assuré lui-même la mise en scène du show). J’ai assisté au spectacle le lendemain de la première, sans avoir vu le film ni lu aucune critique. J’en suis sortie… éblouie. Emerveillée. Complètement bluffée.

Le Bal Des Vampires Mogador Teatre ParisLe Bal Des VampiresMogador Teatre Paris
Le Bal Des Vampires Mogador Teatre Paris Le Bal Des Vampires Mogador Teatre Paris Le Bal Des Vampires Mogador Teatre Paris

Le récit débute dans un petit village en Transylvanie. Alfred est le jeune assistant du professeur Abronsius, et tous deux sont sur les traces des vampires du coin… mais les habitants du village n’ont pas tellement envie de révéler les petits secrets de leurs voisins aux longues canines. Alfred tombe amoureux de la prude Sarah, la jolie fille de l’aubergiste Chagal. Mais cette dernière est également courtisée par le puissant comte von Krolock, qui lui fait miroiter une vie d’insouciance et l’assouvissement de tous ses désirs.

L’histoire nous emmène à un rythme d’enfer de surprise en surprise, la tension va crescendo jusqu’à la découverte des vampires. Et quels vampires ! Des monstres étincelants et sexy dans leurs costumes et leur gestuelle de zombie rock. Avec mon amie on n’a pas fait les malignes quand ils nous ont frôlés en passant dans les rangs.

Les personnages sont des archétypes du genre mais avec ce qu’il faut de décalé : le jeune premier n’est pas vaillant mais très trouillard, la jeune fille sage est bien moins lisse qu’il n’y paraît, et le “méchant” comte von Krolock, avec sa voix envoûtante, est très ambigu. Aussi séduisant qu’effrayant… on se laisserait bien, nous aussi, emporter dans son château.

Costumes et Décors : toujours plus forts

On a beau savoir que les comédies musicales réservent à chaque fois des décors magistraux, ici je peux vous dire que c’est à couper le souffle. Je ne vais pas gâcher la découverte en décrivant les scènes qui vous attendent, mais je peux vous dire l’esthétique est superbe. Quelques chiffres : 23 changements de scènes par représentation, 230 costumes, 150 perruques, 3 sacs de faux sang utilisés chaque soir.

Le Bal Des VampiresMogador Teatre Paris

Le Bal Des VampiresMogador Teatre Paris
Le Bal Des VampiresMogador Teatre Paris

Ma scène préférée est un moment de cauchemar durant lequel les vampires sortent de l’ombre pour une scène de danse sensuelle et dangereuse, sur une musique génialissime. Les autres parties dansées ne sont pas en reste, c’est varié et toujours très pointu. Côté chansons, on est d’abord très étonnés en entendant le compte fredonner quelques notes de Bonnie Tyler… oui oui, la mélodie de “Total eclipse of the heart” est reprise pour la chanson phare du show. Le compositeur Jim Steinman a réutilisé ce classique qu’il a lui même écrit. Malgré la vilaine traduction française du refrain “t’as rien laissé du tout, quand t’as fait s’éclipser mon coeur” (ouille, ça pique), je n’ai pas boudé mon plaisir. Les autres chansons sont aussi très bien et restent bien en tête (je regrette d’ailleurs qu’on ne puisse pas trouver l’album de cette version française). Globalement je trouve qu’on retrouve un peu l’esprit sombre et cynique du musical Sweeney Todd, une autre pépite.

Le Bal Des VampiresMogador Teatre Paris
Crédit de l’ensemble des photos : Brinkhoff/Mögenburg

J’ai lu une critique du Figaro un peu mitigée parce que la comédie musicale ne reflétait pas assez l’esprit parodique du film. Pour moi c’est complètement hors-sujet : c’est comme si on disait que la comédie musicale Les Misérables n’était pas assez proche du livre ! Rien à voir. La comédie musicale est un genre à part entière qu’il faut prendre comme il est : avec sa dose de naïveté, ses envolées lyriques, ses coups de foudre au premier regard, et plus que tout la priorité donnée aux effets. La règle, c’est d’en prendre plein les yeux, le coeur et les oreilles. Et c’est si bon.

Vous l’aurez compris, il ne faut pas manquer ce spectacle : tous à Mogador !

Le Bal des Vampires
Au Théâtre Mogador depuis le 16 octobre
Billets à réserver ici

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

8 Comments

  1. Moi aussi je ne suis pas d’accord avec Le Figaro. Ils sont passés à côté. Je suis contente de constater que nous sommes du même avis ! 😉
    La scéno, les décors, les choré… piouf ! Encore, encore !

    1. bien d’accord, d’ailleurs c’est dommage qu’ils n’aient pas prévu une captation du spectacle !

  2. […] vampires ont débarqué jeudi dernier à Mogador et comme je vous le disais, j’ai adoré cette nouvelle comédie musicale pleine de mordant (oui, elle est facile). […]

  3. J’ai tellement hâte !!
    Encore 3 mois d’attente (je suis folle d’avoir choisi janvier lol)

    1. c’est top que tu aies tes places, moi c’est très possible que j’y retourne une deuxième fois…

  4. […] il y a de quoi régaler les amateurs de comédies musicales. Après l’émerveillement du Bal des Vampires, j’ai poursuivi la découverte des spectacles de la saison avec Love Circus qui se joue […]

  5. […] le Bal des Vampires et Love Circus, la saison des spectacles musicaux avait bien commencé. Début décembre, […]

  6. […] La mise en scène n’est pas aussi spectaculaire que des précédentes productions comme le Bal des Vampires (pas de cercueil qui sortent comme par magie du sol), mais ce n’est pas ce qu’on […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *