Actus

Cette semaine à Paris : un avant-goût de Noël, un spectacle de jeunes talents, et un film à voir absolument

Un avant-goût de Noël

vitrineAlors que beaucoup d’entre nous profitons d’un trèèès long week-end, la mi-novembre se profile et avec elle, l’arrivée de l’atmosphère de Noël. Comme chaque année à Paris c’est Starbucks qui lance le mouvement, puisque depuis le 6 novembre les magasins affichent leur déco de fêtes et les célèbres cups ont revêtu leur habit rouge. Les boissons typiques de la saison sont de retour, avec même quelques nouveautés : chocolat viennois miel amande, gingerbread latte, latte noisette caramel.

Du côté des grands magasins, vous avez probablement déjà vu sur les réseaux sociaux le sapin renversé des Galeries Lafayettes et les vitrines Burberry du Printemps. Je suis de ceux qui râlent de ne pas retrouver les vitrines de leur enfance, cette année encore dans les vitrines les chaussures talon de douze et les sacs à mains de luxe squattent une grande partie du décor. M’enfin. J’irai me consoler en bavant devant les bûches originales que nous réservent les plus grands noms de la pâtisserie à Paris.

La vie de ma mère, ma banlieue est drôle !

la-vie-de-ma-mereIl y a quelques semaines, je suis allée au Palais des Glaces voir l’humoriste Patson. J’ai été assez déroutée par le show, car Patson joue beaucoup de son accent et j’ai honte de le dire mais j’ai compris la moitié du spectacle. Enfin, d’après lui il paraît que c’est normal, c’est parce qu’il faut revenir plusieurs fois. En vrai c’est un peu frustrant, surtout que j’ai aimé son style et son ton très décalé.

Je vous en parle aujourd’hui car Patson a monté un spectacle avec de jeunes talents originaires de Sarcelles. Ces jeunes âgés de 13 à 26 ans ont joué tout l’été leur spectacle “La vie de ma mère, ma banlieue est drôle !” à Paris. Au total : “ce sont plus de 2000 spectateurs qui sont venus applaudir ce show dans lequel danse, comédie, humour et slam sont mis à l’honneur et qui prouve une nouvelle fois que la banlieue a du talent !” Vous les avez manqué ? La troupe donne une dernière représentation au Théâtre du Splendid ce dimanche 16 novembre à 15h30. Une belle initiative comme celle-ci, ça se soutient, alors n’hésitez-pas à prendre vos places. 

Mommy

mommyJe ne suis absolument pas dans le timing, le film est sorti il y a plusieurs semaines et vous ne m’avez pas attendue pour savoir que la critique est unanime. Il n’empêche, après avoir vu Mommy samedi, je suis obligée d’ajouter ma pierre à l’édifice en vous conseillant d’aller le voir.

Je n’ai pas pleuré, non, mais j’ai eu la gorge serrée pendant deux heures, et le visage d’Anne Dorval n’a pas fini d’hanter mon esprit. Tout est d’une grande simplicité (certains diront même facilité) et pourtant on est happé par l’histoire de bout en bout.  Qui eut cru que l’une des plus jolies scènes du cinéma puisse être bercée par un titre de Céline Dion ? Cet album, enfant, je l’écoutais en boucle, tout comme le reste de la BO d’ailleurs. Histoire de génération ou pas, Dolan a visé en plein dans le mille, et j’aime profondément ce film.

Bonne semaine à Paris !

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

5 Comments

  1. J’ai vraiment l’impression de faire de la résistance en n’allant pas voir ce film… J’ai peur d’être plombée. Un jour peut-être 😉

    1. Vraiment, vas-y, il n’est pas du tout plombant bien au contraire ! C’est le genre du film qui redonne foi en l’être humain

  2. De mon côté j’ai vu le film à Cannes pendant le festival en mai dernier et c’était personnellement ma palme du festival…

    1. j’ai manqué Winter Sleep, j’aimerais bien le voir pour comparer

  3. Même chose que toi pour Dolan, la gorge serrée, on en sort hébété. Il est franchement doué …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *