Actus, En vrac

Gueule de bois #jesuischarlie

Pas de mots pour décrire le coup de massue qui nous a assommés, en plusieurs coups bien nets, ce mercredi 7 janvier. Et pourtant, il faut bien l’écrire, parce qu’on ne peut rien faire d’autre. Hier matin, c’était les soldes, c’était les galettes des rois, c’était le début du mois de janvier, un peu patraque mais plein d’espoir pour la nouvelle année. Puis les notifs Twitter, les bribes d’infos, quelques images, on n’y croit pas vraiment, je pars faire une course le midi, je reviens, et on a les noms. Ils sont tous morts.

Le réveil est dur. Le coeur est lourd. L’esprit est ailleurs. Tristesse infinie. Culpabilité, aussi. Il faut un drame pour nous sortir de notre petit confort, et prendre conscience qu’il y a, dans ce pays, des gens qui vivent avec une épée au dessus de leur tête pendant que jouissions d’une inestimable tranquillité. Et se demander ce qu’on a fait, nous, pour défendre la liberté de la presse. Et surtout, ce qu’on va faire.

La douleur réveille des évidences. La fierté d’être Français. Le devoir de protéger, à l’échelle de chacun, les valeurs de la démocratie. Le devoir de rester digne et debout face aux attaques et aux amalgames. L’envie de faire quelque chose d’utile. Parce que ce vide qui nous prend aux tripes depuis hier, il va bien falloir le remplir.

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

3 Comments

  1. Merci Fanny pour ce bel article. Tu as réussi a mettre des mots sur ce qu’on ressent depuis hier. Le choc, la tristesse et aussi la culpabilité.

  2. Ton article est très beau ..

  3. C’est malheureusement quand des horreurs pareilles ont lieu qu’on se rappelle que la liberté est un combat de tous les jours. Comme nous en avons discuté, “on ne peut pas culpabiliser” mais agir comme tu le fais, avec nos moyens : ton article, des hommages, des actions (même un tweet compte !), le vote biensûr et bien d’autres, aussi régulièrement que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *