Bonnes adresses, Restaurants, food

La maison Gradelle, pour dîner dans un roman de Zola

Très belle surprise que ce restaurant découvert grâce à une sympathique invitation. Je passais devant tous les jours, et je ne soupçonnais pas ce qui se cachait derrière cette mystérieuse porte… Avant, ici, c’était une très ancienne brasserie française bien connue dans le quartier, les Deux Canards. Depuis moins d’un an, c’est “l’Ancienne Maison Gradelle” qui a élu domicile ici. Le nom du restaurant est tout droit inspiré du roman de Zola, Le Ventre De Paris, qui se passe dans les dédales des Halles de Paris.

maison-gradelle-81

Le Paris de Zola

Une fois donc passée la porte du lieu, on est saisis par la beauté de cette grande salle de restaurant. Cela ressemble à un décor de film XIX ème siècle, sombre et superbe, avec une personnalité bien trempée, à mille lieux des traditionnelles ambiances scandinaves que l’on voit partout ailleurs. Ce décor est signé du célèbre décorateur Philippe Model. Les jeux de trompe-l’oeil (plafonds affaissés “pour de faux”, colonnes inclinées, moulures apparentes, miroirs anciens) créent une atmosphère mystérieuse, dans laquelle chaque détail compte. À l’entrée trône un impressionnant monte-charge, seule pièce d’origine ayant été conservée.

maison-gradelle-19 maison-gradelle-46 maison-gradelle-48maison-gradelle-50maison-gradelle-52maison-gradelle-58maison-gradelle-64maison-gradelle-66

Si le décor est époustouflant, l’assiette n’est pas laissée de côté, loin de là. On le devine en humant le doux fumet qui se dégage des cuisines lorsque l’on s’installe à table. Ici, la viande est à l’honneur, et elle est de qualité. Des recettes traditionnelles françaises remises au goût du jour dominent la carte.

À l’heure du dej

Le midi, une formule déjeuner entrée-plat ou plat-dessert est proposée pour 19 euros. J’ai testé plusieurs choses, à commencer par un best-of, le foie gras. Il était absolument délicieux.

maison-gradelle-22 maison-gradelle-25

En plat, j’ai choisi l’échine de porc grillé : très bien cuite, avec un bon petit jus et des frites pleines de goût, dignes des meilleures recettes de grand-mère. En dessert, la tarte aux fraises de mémé Odette : gourmande, garnie de fruits savoureux et d’une belle chantilly. Un repas gourmand, généreux, au top.

maison-gradelle-27 maison-gradelle-31maison-gradelle-39

Dernière surprise : au sous-sol du restaurant se trouve une table d’hôte privatisable, idéale pour organiser un repas entre amis ou même un rendez-vous pro convivial. L’ambiance est aussi très XIXème, mais dans un registre plus maison de campagne.

maison-gradelle-80 maison-gradelle-76 maison-gradelle-75 maison-gradelle-73

Bref, la Maison Gradelle est une vraie pépite encore peu connue, que je vous conseille vivement de tester ! le soir, la maison propose une formule entrée plat dessert à moins de 40 euros.

L’ancienne Maison Gradelle 
8 rue du Faubourg Poissonnière, Paris 2

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

4 Comments

  1. J’aime bien “mémé Odette” 😉
    Ca semble être vraiment très sympa 🙂

  2. La déco est juste dingue et les plats semblent trop bons !!

  3. J’adore la déco !!

  4. Oh mais c’est tout à fait le genre de restaurant que j’aime et ce foie gras a l’air divin. Sans parler des frites! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *