Le Dernier Bal de la Reine de France, un spectacle époustouflant !

La semaine dernière, j’ai passé une soirée à la Cour du Roi de France. Rien que ça. J’ai en effet eu l’occasion d’assister à la première de la première pièce de théâtre réalité interactif en France, le Dernier Bal de la Reine de France au château de Denonville (pièce parrainée par Stéphane Bern himself). Le terme « assister » ne convient d’ailleurs pas vraiment car dans cette nouvelle forme de théâtre, le spectateur devient acteur et il n’est plus question de regarder passivement : chacun fait partie intégrante de la pièce.

dernier-bal-reine-1

De Paris à Denonville : en route pour un autre siècle

Tout commence au départ de Paris. Une navette est mise en place pour amener les participants jusqu’au lieu de la soirée, un somptueux château à 60 kilomètres de la capitale, en Eure-et-Loir. Après avoir affronté quelques embouteillages, nous voici arrivés sur les lieux de la fête. La magie a opéré dès l’intact où j’ai aperçu, sur le parvis du château, la silhouette d’une jeune femme habillée façon Louis XIV. Le voyage dans le temps a commencé !

dernier-bal-reine-2

Costumés, maquillés, coiffés

Nous sommes ensuite guidés vers les loges, où nous attendent nos costumes. Avec mon amie Ingrid, nous récupérons nos robes, des étoiles plein les yeux. Je vous avoue que ne sachant pas trop à quoi m’attendre, je pensais qu’il s’agissait de simples déguisements façon fête de fin d’année. Pas du tout : ce sont de vrais costumes conçus pour la pièce, ils sont splendides.

dernier-bal-reine-6 dernier-bal-reine-8 dernier-bal-reine-9dernier-bal-reine-10

Les costumières nous aident à enfiler les pièces qui composent notre tenue : jupe, chemise, corset. Nous admirons longuement les détails de broderies, de sequins, les tombés magnifiques des tissus… avant de passer au maquillage. Ingrid choisit quelque chose de sobre : une simple mouche. L’occasion pour la maquilleuse de nous rappeler les symboles de l’emplacement de la mouche : galante sur la joue, effronté sur le nez, coquine près de la bouche. De mon côté j’ai opté pour un maquillage plus soutenu et une coiffure d’époque, avec des boucles en chignon.

Nous recevons nos titres de noblesse : je suis désormais Anne de Bavière, j’ai dix enfants (ouai ouai) et après avoir été accueilli par le Marquis de Brisay (qui est notre hôte pour la soirée) je fais mon entrée à la Cour avec une humble révérence. Sans me prendre les pieds dans ma robe, ou presque.

dernier-bal-reine-4

Tous acteurs de l’intrigue

Tous les participants sont réunis dans la grande salle pour apprendre quelques pas de danse. C’est un moment particulièrement dingue, on se retrouve tous dans la même salle, on se scrute pour essayer de différencier les acteurs des spectateurs. Nous portons tous de très beaux costumes, la seule manière de reconnaître les comédiens reste encore les chaussures d’époque dissimulés sous les longs vêtements.

Ce n’est que lorsque la scène de jeu est lancée que nous voyons les acteurs prendre place au centre de la pièce, et que nous commençons à les identifier. Une fois l’intrigue posée, on a alors le choix de suivre un personnage dans une autre pièce du château : le Roi, la Reine, le cardinal de Richelieu, les Mousquetaires…  les auteurs se sont amusés à construire une énigme qui mêle différentes époques (Louis XIII et Louis XIV) et les grandes pièces littéraires qui y sont liées (Alexandre Dumas, et Paul Féval avec Le Bossu).

Pourquoi est-ce que j’ai adoré ?

Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu un aussi gros coup de coeur. C’est difficile à expliquer, il faut le vivre : une fois costumé, on agit très différemment que si on assistait à un spectacle en restant assis dans notre fauteuil. À chaque fois que l’on suit un comédien, c’est l’excitation : quelle nouvelle pièce va-t-on découvrir ? Que va-t-il se passer ? On VIT véritablement l’intrigue. Il n’y a pas d’interruption, car même pendant le dîner les acteurs nous réservent quelques surprises.

Le_dernier_bal_de_la_reine-2-4

Les soins apportés aux décors et à l’éclairage sont stupéfiants, tout comme le talent des comédiens. Parfois, on se trouve dans un pièce avec seulement deux ou trois autres spectateurs, pour assister à une scène qui se joue juste pour nous. On ressent alors le luxe de vivre un moment privilégié.

J’ai adoré la sensualité de Milady, la finesse du duc de Gonzague, la prestance du Cardinal, la douceur de la Reine, le charisme du bossu, la beauté de D’Artagnan (oui, je crois que le terme CANON s’impose)…

Le_dernier_bal_de_la_reine-149

Entre les scènes jouées, les comédiens s’amusent à intégrer les spectateurs à l’intrigue. Parmi les participants, certains sont très à l’aise dans ce rôle et se prennent au jeu, d’autres sont plus en retrait sans que ça ne pose de problème. Pour ma part, je suis restée assez discrète, mais j’ai quand même dansé le menuet avec le Duc de Gonzague et échangé quelques mots avec lui. Le Bossu est le film préféré de mon enfance, et son jeu m’a beaucoup rappelé celui de Luchini.

À la fin du spectacle, tous les acteurs ont discuté avec les spectateurs avec une incroyable gentillesse, tout comme l’ensemble du staff (car il y en a, du monde, pour organiser un show pareil).

Le_dernier_bal_de_la_reine_26-243Le_dernier_bal_de_la_reine-157-2

150 représentations, allez-y !

Le spectacle est parti pour 150 représentations, jusqu’en décembre. Le coût est plutôt conséquent : 144 euros plein tarif, mais il y a déjà des réduction (114 euros, et 74 euros récemment). C’est un vrai investissement, surtout quand on ne sait pas à quoi s’attendre : mais je peux vous dire que ça les vaut. Pas de machine à fric ici, mais une équipe de passionnés qui est en train d’inventer une nouvelle forme de théâtre, et des souvenirs qui vont vous marquer longtemps.

J’ai eu la chance d’y aller grâce à ce blog, mais je peux vous dire que j’ai déjà prévu d’y retourner pour faire découvrir ce show à mon mari et suivre d’autres personnages.

Je termine avec un reportage qui donne un bon aperçu de l’atmosphère du spectacle…

Le Dernier Bal de la Reine de France
Au château de Denonville

Calendrier des représentations

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

4 Commentaires

  • Lili dit :

    Ça semble être vraiment top ! Une murder party me dirait déjà mais ça… 🙂

  • Bérengère dit :

    Ça a l’air dingue !!

  • Clio chanvin dit :

    Ben du coup j’y suis allée aussi !!
    Vraiment c’est LA pièce à ne pas manquer.
    Intrigues, amours, passions. J’y ai ri et pleuré. Au début je tirai un peu la gueule sur le prix et finalement, ben c’est du grand spectacle. Quand on voit l’équipe au petit soin, l’attention portée au moindre détail, franchement, ben c’est un très beau cadeau à se faire.
    Merci pour ce bel article qui m’a motivée, merci à l’équipe et merci à tous ceux qu’on ne voit jamais et qui ont monté un si beau projet !

  • Sibylle dit :

    J’ai assisté à ce spectacle merveilleux jeudi soir et j’ai encore du mal à reprendre pied dans la réalité.
    Une soirée magique, un superbe cadeau d’anniversaire!!!
    J’ai eu la chance d’assister à cette soirée avec une entrée VIP et je ne peux que remercier toute l’équipe pour sa gentillesse avant, pendant et après le spectacle! Un merci particulier à Marine qui m’a préparée et au prince de Gonzague avec qui j’ai diné en tête à tête!

    Comme le dit Fanny, quelle expérience d’évoluer au milieu des comédiens, tous excellents. Le costume, magnifique, y est pour beaucoup. Le décor est somptueux et nous plonge au cœur de l’époque! Je suis désormais une pro de la matelote grâce aux deux maitres de ballet, très pédagogues!

    Une seule envie y retourner au plus vite pour vivre d’autres scènes et de beaux moments!! Et pouvoir revoir toutes ces personnes sympathiques!!

    Si vous le pouvez, c’est une pièce à ne pas rater! Vous ne serez pas décu(e)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *