Bonnes adresses, Restaurants, food

La folie East Mamma et Ober Mamma : on en pense quoi ?

Vous n’avez pas pu passer à côté de la déferlante de Big Mamma : c’est LE sujet food dont tout le monde a parlé cet été.

Big Mamma, c’est donc le nom du groupe qui détient les deux restos East Mamma rue du Faubourg Saint-Antoine, et Ober Mamma boulevard Richard Lenoir. Deux adresses qui ne désemplissent pas depuis leur ouverture : pas question d’espérer y aller après 19h, et pas de réservation possible. Sur place, c’est la folie : beaucoup de monde, beaucoup d’excitation aussi.

Franchement, toute adepte que je suis des nouveautés parisiennes, je fuis souvent ce genre d’hystérie collective pour découvrir une adresse une fois que le “buzz” est passé. Mais cette fois, la curiosité était trop forte, j’ai donc profité des journées un peu plus light de l’été pour me rendre avec des amies chez East Mamma, un mardi d’août à… 18h45.

Dîner chez East Mamma

Il y avait du monde mais nous n’avons pas attendu du tout, dès 19h nous avons été placées à table et chaleureusement accueillies par notre serveur. Le coup de coeur est immédiat pour le superbe décor qui rend hommage aux produits italiens, et invite à la gourmandise. Impossible de ne pas succomber à cette mise en scène imaginée par des décorateurs british.

east mamma ober mamma-1 east mamma ober mamma-2

On a commencé avec les cocktails, j’ai craqué pour un Spritz et il était aussi beau que bon. Mes amies ont elles aussi beaucoup aimé leurs apéritifs.

Après avoir admiré les jolies assiettes aux motifs d’animaux de la ferme, nous sommes entrées dans le vif du sujet avec des antipasti à partager : un jambon San Daniele d’un fondant incroyable, et une burrata crémeuse à souhait. Ensuite, une de mes amies a choisi un plat de pâte sauce épinards et parmesan (servie dans une petite casserole en bronze) et nous avons partagé de notre côté une pizza parmesan, roquette, tomates.

La pizza était si copieuse que nous avons annulé la commande d’une bruschetta que nous voulions aussi nous partager… et elle était vraiment très bonne ! Mais le meilleur, c’était la sauce des pâtes épinards parmesans, tout simplement dingue.

En dessert, on a testé la panna cotta et le tiramisu, ce dernier étant servi directement dans une coupelle depuis un grand plat. Très bon, mais moins surprenant.

east mamma ober mamma-4 east mamma ober mamma-5 east mamma ober mamma-6 east mamma ober mamma-7 east mamma ober mamma-8 east mamma ober mamma-9 east mamma ober mamma-10 east mamma ober mamma-11east mamma ober mamma-12 east mamma ober mamma-13 east mamma ober mamma-15 east mamma ober mamma-16

Dîner chez Ober Mamma

Après cette belle expérience chez East Mamma, j’avais très envie de tester le petit frère, Ober Mamma. Ce fut chose faite dès la semaine suivante, avec Louis. Nous sommes arrivés cette fois encore à 18h45 (merci le mois d’août) et il y avait encore un monde de folie. L’originalité chez Ober Mamma, c’est qu’il y a un espace bar où on pratique l’aperitivo, comme en Italie : quelques bouchées salées sont offertes avec votre consommation. Faute de place, on est passés directement à la case restaurant.

Une fois passé le joli couloir, on accède à une salle absolument magnifique, avec une grande verrière et une décoration épatante. Un (faux) arbre central, de grands miroirs, une impression de hauteur et d’espace, un bar où l’on voit l’équipe concocter les petits plats… ici, on est bien.

east mamma ober mamma-20 east mamma ober mamma-21 east mamma ober mamma-18 east mamma ober mamma-23 east mamma ober mamma-24

La carte est très proche de celle d’East Mamma, avec quelques variantes. J’ai testé le plat de pâtes appelé “Cool Lemon Boogaloo” avec les “démoniaques citrons d’Amalfi”, de la burrata fumée, des tomates cerises et du basilic frais. Louis a choisi le “Jean Claude Vitello”, de la pasta avec du veau, du safran, des courgettes et de la sauge. Dire qu’on s’est régalés, c’est peu dire… c’était divin, vraiment. En dessert, j’ai recraqué pour une part de tiramisu, sans regret.

L’accueil était tout aussi sympa que chez East Mamma.

east mamma ober mamma-29 east mamma ober mamma-31 east mamma ober mamma-32 east mamma ober mamma-33 east mamma ober mamma-34

Alors voilà, les amis, je suis partagée. J’aimerais vous dire que je ne suis pas un mouton, que c’est ridicule de faire la queue pour deux adresses qui font tourner la tête des Parisiens… sauf que, en fait, ça vaut le coup.

Je ne sais pas si c’est le meilleur Italien de Paris mais : les lieux sont chaleureux et bien pensés, l’accueil est au top, et surtout la nourriture est excellente. Comment résister ? J’ai très envie d’y retourner, sauf que je ne pourrai plus me libérer pour être à 19h pétantes devant le resto. Reste à espérer que ça se tasse et que la foule s’atténue… mais j’en doute fort.

Big Mamma Groupe
East Mamma et Ober Mamma
133 rue du Fbg Saint Antoine / 107, boulevard Richard Lenoir

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

13 Comments

  1. Ca a l’air delicieux! Une bonne adresse a noter 🙂

    1. oui, et même deux bonnes adresses

  2. Ce sont deux adresses que j’ai très envie de tester, même si je ne suis pas Parisienne. J’espère pouvoir y aller un de ces 4, lors d’un prochain séjour dans la Capitale ! En tout cas tes photos m’ont encore plus confortée dans l’idée que je vais adorer cet endroit :))

    1. oui, c’est vraiment délicieux, il faut y aller… encore faut-il réussir à rentrer, ça me déprime d’avance !

  3. Je l’ai testé la semaine dernière après l’avoir vu ouvrir et être passé maintes fois devant. Je m’attendais à dire que leur réputation était peut être un peu surfaite et qu’ils maitrisaient surtout le marketing mais non, c’est à la hauteur en terme de cuisine, de déco, de service, de tout !
    J’aimerais aussi tester Ober Mamma une prochaine fois.

    1. j’ai pensé pareil !!

  4. Pour ma part je n’ai testé qu’East Mamma. L’accueil est effectivement chaleureux, le cadre soigné et agréable… mais j’ai trouvé qu’on était un peu les uns sur les autres. La vaisselle est à tomber également.

    Quand j’y suis allée, j’ai aussi pris une burratta. Depuis que j’ai découvert ça il y a bien 4-5 ans, j’en mange dès j’en trouve à un prix correct au resto. Celle d’East Mamma, une fois coupée en deux, était non pas crémeuse mais clairement liquide. Et du coup, c’était pas évident à manger avec une fourchette et un morceau de pain. P’tet que je suis mal tombée ce jour-là.

    Mon plat, les pâtes à l’encre de seiche et aux calamars (black mamba), était pas top… un peu lourd et écœurant. D’ailleurs mes calamars ne ressemblaient pas du tout à des calamars classiques, ils étaient juste visqueux et sans goûts et vraiment bizarres d’aspect. Les morceaux, très gros d’ailleurs, avaient comme des aspérités… Si quelqu’un parvient à identifier ce que j’ai eu dans l’assiette (des calamars de l’espace) 🙂 ?

    Du coup, je suis pour le moment assez sceptique, mais je ne m’interdirai vraiment pas d’y retourner si un jour on me le propose.

    Bon, voilà, je voulais faire court, c’est rapé 🙂

    1. oh ben mince alors !! c’est vraiment dommage, j’imagine que ça dépend des plats, les deux fois où j’y suis allée c’était vraiment bon

  5. Merci pour ton article sur ces 2 restaurants du moment. Ça me donne encore plus envie de goûter à leurs plats. Il faut que je les teste d’urgence en espérant qu’il n’y ait pas trop de monde à l’ouverture 😉

  6. Il ne faut jamais lire un article sur un restaurant le ventre vide – nous salivons devant vos photos, et l’adresse est noté…

  7. Waw les photos donnent envie d’y aller! Merci beaucoup pour le partage!

  8. Ca m’a l’air pas mal du tout, encore un italien décidément ils ont la cote et le succès et garanti si tout est bien élaboré. Le fameux spritz est à l’honneur, une burrata crémeuse pour changer et en dessert un tiramisu…tout ça dans un cadre à l’ancienne et une vaisselle d’antan. Pour mon cas je l’essayerai un midi autour d’une pizza ou d’un bon plat de pâtes…

  9. c’est vraiment dommage 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *