Bonnes adresses, Hôtels

Le Grand Amour, hôtel pour amoureux audacieux

En cette semaine de pré-Saint-Valentin, c’est le parfait timing pour vous parler de ce nouvel hôtel sobrement baptisé “Grand Amour”. Ça vous dit quelque chose ? C’est que cet amour-là n’en n’est pas à son coup d’essai : le grand frère, l’hôtel Amour, est déjà une adresse vedette du Pigalle branché. Ses parents, les frères Costes, débarquent cette fois dans un 10ème en plein renouveau, près de Magenta, dans la bien-nommée rue de la Fidélité. Drôle !

Au Grand Amour, on retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès de l’hôtel Amour : un univers libertin rétro et élégant, avec juste ce qu’il faut de kitsch pour être branché. Il y a aussi un restaurant, avec plusieurs salles et une charmante terrasse. J’ai testé le brunch, extra, je vous en parlerai dans un prochain billet.

À l’accueil, Mickey a l’air plutôt heureux d’accueillir les visiteurs (je ne sais pas si vous le voyez bien avec l’angle de ma photo, mais il est vraiment TRÈS content). Il trône parmi une belle collection d’antiquités exposées aux yeux des curieux, mélange improbable d’objets érotiques et de vieilleries 80’s.

Le savant mix de culture libertine et de kitsch joyeux qui règne ici est parfaitement résumé par les motifs de la moquette dans les couloirs… je vous laisse apprécier.

hotel-grand-amour-40 hotel-grand-amour-42hotel-grand-amour-61 hotel-grand-amour-79

Des chambres rétro baroque

Direction les chambres, une quarantaine en tout, j’ai pu en visiter plusieurs. Elles sont réparties en trois catégories : “petite”, “moyenne” et “grande”. À chaque fois, la pièce est baignée de lumière et donne l’impression d’un petit cocon rétro. Des objets soigneusement chinés composent la déco, dans un style rétro plutôt rococo que scandinave. Il y a un petit côté chez mamie… mais mamie coquine !

Chaque chambre est unique, de la couleur des murs en passant par les photos et illustrations affichées jusqu’aux lampes de chevet. Coup de foudre pour ma part pour le guéridon au miroir couleur vieux rose (je rêverai d’avoir ça à la maison). Mention spéciale pour les salles de bain, avec deux configurations possibles : soit un miroir en mercure est placé directement dans la douche, soit une douche complètement ouverte avec deux pommeaux. Je vous laisse vous projeter, bande de petits filous.

La grande chambre est particulièrement séduisante, avec son bel espace salon, ses poutres apparentes et sa baignoire avec vue sur les toits de Paris.

hotel-grand-amour-54 hotel-grand-amour-55 hotel-grand-amour-52 hotel-grand-amour-57 hotel-grand-amour-56 hotel-grand-amour-62 hotel-grand-amour-64 hotel-grand-amour-65 hotel-grand-amour-67 hotel-grand-amour-68 hotel-grand-amour-70hotel-grand-amour-71 hotel-grand-amour-72 hotel-grand-amour-74 hotel-grand-amour-76 hotel-grand-amour-77 hotel-grand-amour-78

Un nid d’amour

Attention, surprise : l’hôtel cache une pépite pour les amoureux qui voudraient se réfugier dans un nid d’amour comme à la maison, mais en mieux. Un grand appartement mis en scène comme un décor de cinéma, à vous de voir quel film vous allez y tourner… (allez, j’arrête mes allusions pourries).

On jurerai être dans le repaire d’un artiste Parisien qui nous aurait prêté les clés le temps d’une nuit. On joue à chercher des indices parmi les jolis objets éparpillés ça et là, dans un méli-mélo savamment orchestré. Le genre de lieu qui a déjà une âme, belle performance pour un hôtel qui a ouvert il y a deux mois.

hotel-grand-amour-80 hotel-grand-amour-81 hotel-grand-amour-82 hotel-grand-amour-83 hotel-grand-amour-84 hotel-grand-amour-85 hotel-grand-amour-86 hotel-grand-amour-87 hotel-grand-amour-88

À partir de 72 euros la nuit

Joli, n’est-ce pas ? J’ai eu un très gros coup de coeur pour cet hôtel, qui malgré l’étiquette forcément un peu branchouille réussit à imposer une vraie identité. Les chambres non aseptisées font travailler l’imagination et donnent envie de s’installer là pour quelques heures, et plus si affinités.

Le meilleur dans tout ça, c’est le rapport qualité prix de dingue : à partir de 80 euros la nuit en offre spéciale le dimanche et le lundi (j’ai même trouvé 72 euros en tarif non annulable !). Franchement, pour le prix d’un resto, vous pouvez offrir à votre moitié une nuit pleine de cachet au coeur de Paris. Encore quelques euros de plus et vous pourrez dîner dans le resto de l’hôtel qui vaut lui aussi son pensant de cacahuètes.

On disait quoi, déjà ? Une idée de cadeau pour la Saint-Valentin ? Ne me remerciez pas. 

hotel-grand-amour-101

Hôtel Grand Amour
18 Rue de la Fidélité, Paris 10

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

2 Comments

  1. J’adore l’idée, vraiment ! L’hôtel est beau, un peu comme à la maison mais en mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *