Sorties, Théâtre et spectacles

Passion au théâtre du Châtelet

Lundi soir, j’ai commencé la semaine avec l’avant-première de Passion au théâtre du Châtelet. C’est une comédie musicale créée par Stephen Sondheim, l’un des maîtres du genre à qui l’on doit le génial Sweeney Todd. On découvre ce spectacle mis en scène par Fanny Ardant, avec Natalie Dessay dans le rôle titre.

En apparence, l’histoire de Passion est celle d’un triangle amoureux : Giorgio, un soldat partagé entre deux femmes, la belle et lumineuse Clara et la sombre et laide Fosca. En réalité, c’est avant tout l’histoire d’un amour désespéré, puissant et mortifère, qui se noue entre deux êtres que tout oppose.

Passion 08 - Natalie Dessay (Fosca) - Ryan Silverman (Giorgio Bachetti) - Erica Spyres (Clara) - ∏ThÇÉtre du ChÉtelet - Marie-Noâlle RobertPassion 05 - Natalie Dessay (Fosca) - Erica Spyres (Clara) - Ryan Silverman (Giorgio Bachetti) ∏ThÇÉtre du ChÉtelet - Marie-Noâlle Robert

Romantisme noir

La pièce est construite comme un morceau de bravoure, une longue et douloureuse chanson d’amour. L’intrigue avance lentement, au fil des lettres échangées par les protagonistes. On ne retrouve ni les refrains , ni les morceaux dansés, ni les temps de respiration comiques qu’il y a dans toutes les comédies musicales. Ici, c’est autre chose, plus proche de l’opéra (que Sondheim déteste, apparemment) et de la tragédie.

Passion est un spectacle tout en tensions. Le contraste entre le décor minimaliste, dominé par de grands panneaux graphiques noirs et blancs, et les somptueux costumes colorés aux reflets moirés. Entre l’unité de cet acte unique et lancinant, et le rythme saccadé des tableaux qui s’enchaînent au son des tambours. Et le plus évident, entre l’amour heureux que vit Giorgio avec Clara, et l’amour irrationnel et obscur qu’il développe pour Fosca, être fragile et maladif. On suit la plongée morbide de Giorgio vers son destin, et en cela c’est un pur morceau de romantisme, au sens littéraire du terme.

Passion 11b - Natalie Dessay (Fosca) - Ryan Silverman (Giorgio Bachetti) - ∏ThÇÉtre du ChÉtelet - Marie-Noâlle Robert Passion 11a - Natalie Dessay (Fosca) - Ryan Silverman (Giorgio Bachetti) - ∏ThÇÉtre du ChÉtelet - Marie-Noâlle Robert Passion 01b - Erica Spyres (Clara) -Ryan Silverman (Giorgio Bachetti) - ∏ThÇÉtre du ChÉtelet - Marie-Noâlle Robert Passion 02 - ∏ThÇÉtre du ChÉtelet - Marie-Noâlle Robert

Your love will live in me

Les comédiens sont superbes. Là encore, contrairement aux comédies musicales classiques, pas de seconds rôles vraiment marquants : toute l’attention est portée sur les trois personnages principaux. 

Dans cette version, Fanny Ardant n’insiste pas sur la laideur de Fosca ; c’est autre chose qui rend le personnage dérangeant, le fait qu’elle ne respecte pas les conventions (jusqu’à gêner le spectateur par moments), qu’elle s’agenouille devant l’homme qu’elle aime, lui vole un baiser, s’agrippe à lui en dépit de toute logique. Et on se laisse entraîner vers cet amour absolu, déraisonnable et stérile, qui mène tout droit à la mort. Parce qu’il est fascinant et singulier, parce qu’il échappe aux règles du genre. Parce qu’il est beau, tout simplement.

Passion 09 - Natalie Dessay (Fosca) - Ryan Silverman (Giorgio Bachetti) - ∏ThÇÉtre du ChÉtelet - Marie-Noâlle Robert

Deux jours plus tard, la voix de Natalie Dessay me reste en tête… “Your love will live in me” répété en écho à l’infini entre Fosca et son bien-aimé, conclusion entêtante de cette passion remarquable.

Passion au Théâtre du Châtelet
Du 16 au 24 mars

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

1 Comment

  1. Ce spectacle était si différent de ce que l’on connaît !
    Je t’ai aperçue dans les couloirs de Châtelet après le spectacle mais j’étais trop loin 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *