Actus

Une semaine à Paris : un Bachelor et des moules

Lundi.

Voici à quoi ressemblent mes lundi soirs en ce moment : je presse le pas en sortant du boulot, je cours en sortant du métro pour ne pas louper le bus, je me précipite jusqu’à mon frigo pour improviser un plateau TV et je me pose comme une grosse larve devant le Bachelor. Moi qui ne suis pas spécialement fan de la télé réalité, je suis dingue de la plus misogyne d’entre toutes. Je n’y peux rien, c’est tellement drôle, j’aime tout : la mise en scène digne des pires comédies romantiques, les crêpages de chignon entre les meufs qui tombent toutes miraculeusement amoureuses du même type, et surtout le talent de ce mec, pseudo lover du dimanche qui emballe tout ce qui bouge en faisant croire à chaque nana que c’est la femme de sa vie. Magique. Indispensable. Merci Marco.

marco

Mardi.

C’est un resto près de Pigalle que j’adore : Privé de Dessert, qui joue les trompe-l’oeil en proposant des plats salés sous l’apparence de desserts. Anthologique, le burger saint-Honoré et ses frites de churros. Good news, une nouvelle adresse vient d’ouvrir rue Saint-Augustin : il ne s’agit pas d’un resto sur le même modèle, mais d’une adresse de restauration rapide pour grignoter le midi. Derrière d’apparents classiques de boulangerie pâtisserie (éclairs, croissants, religieuses) se cachent des spécialités salées que l’on mange avec les doigts. Très très bon, l’éclair parisien (un jambon beurre cornichon), la tomate mozza façon religieuse, la bouchée tartiflette… le tout complété d’accompagnements et de desserts plus classiques. Rendez-vous donc chez Privé de Dessert 2, au 16 rue Saint-Augustin.

Mercredi.

Un déjeuner et un dîner sur le thème de la mer. Le midi, test de l’adresse “God save the fish” dans le coin de Cadet, dédié au fish and chips. Simple, tranquille, pas cher et bon.

fish-chips

Le soir, rendez-vous entre amis autour de la formule Happy Oyster du Comptoir Iodé, une belle adresse rue de Paradis. Pour 28 euros, une bouteille de blanc et 12 huîtres à se partager. Ensuite, on a continué sur notre lancée : certains ont testé l’assiette de fruits de mer, d’autres comme moi ont opté pour les moules frites à la crème… un délice.

Je me réjouis de toutes ces adresses sur le thème de la mer qui ouvrent à Paris : on peut désormais trouver des produits frais et bien iodés un peu partout et sans passer forcément par le méga plateau à 80 euros.

crevettes huitres moules

Jeudi.

À l’occasion d’un dîner chez des amis (nous amenions le fromage), je me suis rendue dans une nouvelle fromagerie qui a ouvert rue du Faubourg Saint-Denis : Taka & Vermo. Déjà testée et appréciée. Ils ont des fromages classiques et d’autres très originaux avec des fleurs par exemple ; tous sont très bons. On y trouve aussi de bons produits laitiers, comme le beurre Bordier.

Vendredi.

Je me suis pas mal reposée ce week-end, et j’ai commencé à rattraper mon retard sur Downton Abbey… Cette série est vraiment la plus parfaite que je connaisse, je prends mon temps avant d’arriver à la fin.

downton-abbey-mariage-mary-matthew

Belle semaine à vous !

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

2 Comments

  1. Ah mais pourquoi je n’ai pas été emportée par les premiers épisodes de Downton Abbey ? Arg !
    Par contre, le Bachelor, c’est ♥♥♥

  2. Ah le lundi soir pour moi s’est sport puis top chef devant un petit plateau TV.
    Mais c’est déjà bientôt la fin, je passerai peut être sur le Bachelor !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *