Sorties, Théâtre et spectacles

Et pendant ce temps, Simone veille au théâtre de la Contrescarpe

Cela faisait bien longtemps que je n’étais pas allée du côté de la rue Mouffetard. J’avais oublié à quel point le 5ème pouvait être festif en fin de semaine !

Ce soir là, au théâtre de la Contrescarpe, une file d’attente bien dense attend patiemment de s’engouffrer dans la minuscule salle en sous-sol. Quelques secondes avant le spectacle, celle-ci est pleine à craquer et résonne des bavardages des femmes de tous âges (et une maigre poignée d’hommes) certainement là grâce au pouvoir du bouche-à-oreille.

« Et pendant ce temps, Simone veille« , c’est le nom de ce spectacle qui cartonne depuis sa création il y a déjà un bon moment (je crois que ça se compte en années). Au programme, un voyage palpitant dans le temps à la rencontre de quatre générations de femmes. Pour nous guider, une narratrice bien nommé Simone prend les commandes dès le début du spectacle.

quatre-simone-veille

On embarque d’abord dans les années 50, ce temps béni où Moulinex faisait le bonheur des femmes mais où elles n’avaient pas le droit de signer un simple chèque. Trois femmes papotent sur un banc en surveillant de loin leurs petits. Il y a celle qui vient de se faire engrosser pour la quatrième fois -à son grand désespoir, la tradi chiante qui se considère chanceuse car son mari la régale en électroménager, et la progressiste qui rêve de diriger la boîte de la famille et commence déjà à militer pour l’avortement.

On voit ensuite défiler les filles, petites-filles et arrière petites-filles de ces trois femmes, dans des tableaux désopilants qui retracent la situation des femmes au fil des différentes époques. Libération sexuelle, rapport aux hommes, avortements, sexisme, auto-censure… tous les thèmes sont abordés sous l’oeil critique de Simone qui ne manque pas de rappeler les faits historiques.

quatuor-simone-veille

Bilan : c’est un beau spectacle plein d’énergie, joué par quatre super nanas qui portent fièrement les droits des femmes. On rit énormément, on réfléchit pas mal aussi : des évidences qu’on a un peu trop tendance à oublier nous sautent en pleine figure.

Alors embarquez vos copines, vos mamans et vos tatas, et pourquoi pas quelques mâles qui traineraient dans les parages… pour voir ce chouette spectacle drôle et utile. Merci Simone !

Et pendant ce temps, Simone veille
Jusqu’au 28 juillet 2016

Au théâtre de la Contrescarpe

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

3 commentaires

  • J’y vais la semaine prochaine, j’ai hâte 🙂

  • Merci pour al découverte, c’est LE spectacle à voir entre nanas !

  • Salut ! Les quatre comédiennes sont excellentes et on sent qu’elles s’amusent sur scène. La pièce est superbe, très bien écrite et pertinente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *