Théâtre et spectacles

La comédie musicale wonder.land au théâtre du Châtelet

Dimanche dernier, nous avons eu le plaisir de découvrir la dernière comédie musicale du Châtelet, wonder.land, qui se joue encore toute la semaine prochaine (jusqu’au 16 juin). Vous n’avez pas pu manquer dans le métro le portrait pixellisé du fameux chat de Cheschire et son sourire énigmatique ! Au programme de ce musical : une plongée psychédélique dans un univers imaginé par le compositeur pop-rock britannique Damon Albarn, icône des groupes Blur et Gorillaz (pour la musique) et de la dramaturge Moira Buffini (pour les textes).

L’histoire est une nouvelle interprétation d’Alice au pays des Merveilles : “L’héroïne de cette version contemporaine de l’histoire est la jeune Aly, malheureuse chez elle et à l’école, qui s’échappe dès qu’elle le peut dans le monde virtuel de wonder.land, un jeu en réseau dans lequel chaque participant se crée un avatar. Au sein de cet univers peuplé de personnages étrangement familiers, elle devient Alice, l’adolescente belle et courageuse qu’elle rêve d’être dans la réalité.”

Le jeu vidéo comme pays des merveilles

Voici donc un décor très contemporain, où les smartphones ouvrent les portes d’un autre monde, dans lequel chacun peut être qui il veut. Le monde déjanté d’Alice se prête particulièrement bien à cette histoire d’aujourd’hui, c’est assez frappant de voir comme elle est la parfaite héroïne d’un jeu vidéo. Chapeau donc pour cette histoire qui fonctionne à merveille, et qui explore les thèmes d’Alice via le prisme de l’adolescence : la quête de soi, la liberté, la difficulté de s’assumer, l’altérité… On retrouve également les personnages et les moments emblématiques : le lapin blanc, la pause thé complètement folle, l’obsession de la reine rouge : “qu’on leur coupe la têêêêêêêêêêête !”. La folie n’est pas toujours là où on le pense : le chapelier fou, par exemple, n’est pas un personnage du jeu vidéo wonder.land mais le père d’Aly, personnage fantasque un peu paumé.

Marie-Noëlle Robert_wonderland062 Marie-Noëlle Robert_wonderland 079 Marie-Noëlle Robert_wonderland 097 Marie-Noëlle Robert_wonderland 121

Entre rêve et réalité

Ce qui m’a le plus plu, c’est la mise en scène qui juxtapose monde réel et monde virtuel avec brio. Les personnages se confondent avec les décors numériques, des images projetées sur grand écran qui dessinent le monde imaginaire de wonder.land.

Les costumes sont incroyables, avec un grain (voire une bonne louche) de folie, ils évoluent au fil de l’histoire et des émotions des personnages. Tout est d’une grande beauté, même si c’est parfois déconcertant, comme l’est le conte originel… dont l’un des enseignements est que dans la vie, tout n’a pas toujours de sens ! J’ai aussi aimé le propos de la pièce, puisqu’il ne s’agit pas ici de condamner les vices d’Internet et de l’ultra-connexion, mais d’explorer un monde riche en possibilités et qui permet à chacun de faire grandir son imagination.

Marie-Noëlle Robert_wonderland 218 Marie-Noëlle Robert_wonderland 249 Marie-Noëlle Robert_wonderland 307 Marie-Noëlle Robert_wonderland 315

Bref, wonder.land est une comédie musicale des plus originales, une expérience à part entière !

Wonder.land au théâtre du Châtelet
Jusqu’au 16 juin

Toutes les photos sont de Marie-Noëlle Robert.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

4 Comments

  1. Je suis également allée la voir (et j’ai partagé mon avis ici : https://thecosmicsam.wordpress.com/2016/06/12/wonder-land-/)
    J’ai adoré! J’ai trouvé la scénographie et la mise en scène très novatrice, les chansons au top et le ton grinçant. Une comédie musicale très British et que, moi aussi, je recommande fortement 🙂

  2. Ça a l’air très original, les photos sont superbes !

  3. J’ai bien envie d’aller voir ce spectacle. Tes photos viennent de me motiver à essayer de prendre des places!

    1. Cool ! Par contre ce sont les photos officielles, hein, pas les miennes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *