Balades à Paris, Bonnes adresses

City-guide Paris : bonnes adresses à Rambuteau

Et voilà, c’est la rentrée, je n’en reviens pas de cet été qui a filé à toute allure. Beaucoup, beaucoup de changements pro et perso pour mois ces dernières semaines, et deux mois qui me font l’effet d’un très gros pivot… car on entre dans la dernière ligne droite avant l’arrivée d’un petit bébé prévu en décembre. D’ailleurs un grand merci à nouveau pour tous vos mots doux sur Instagram et Facebook !

rambuteau-27rambuteau-36rambuteau-22

Bref, en cette rentrée caniculaire, je rattrape mon retard sur mes billets, et notamment les city-guide. Qui dit retard dit décalage vestimentaire, et c’est donc vêtue d’un manteau (qui me donne chaud juste en regardant les photos) que je vous emmène découvrir le quartier de Rambuteau (Il y a aussi ma petite broche chérie Une Hirondelle fait le printemps, que j’ai perdu juste après cette séance photo, snif).

Rambuteau, c’est d’abord une station de métro ainsi qu’une rue qui fait la liaison entre le quartier des Halles et celui du Marais. Pour délimiter ce quartier, j’ai sélectionné des lieux situés tout autour de cette station, qui coïncide avec le coeur battant du quartier qu’est le centre Pompidou. Il y a un contraste étonnant entre l’immense parvis toujours très animé et les petites rues cachées tout autour qui sont généralement très calmes, et ultra-parisiennes. Let’s go !

rambuteau-38

Que faire dans le quartier de Rambuteau ?

Visiter le centre Pompidou… et la BPI

Pompidou, pour beaucoup, c’est l’un des plus beaux musées d’art contemporain au monde, un temple de la culture. Mais pour moi, Pompidou, c’est avant tout la BPI. Bibliothèque Publique d’Information, pour les intimes. Quand j’étais étudiante en prépa, j’y allais au moins deux fois par semaine, pour plancher sur l’une des dizaines de copies que je devais rendre en même temps. Je passais des heures dans les rangées de l’immense bibliothèque, à traquer LE bouquin qui allait sauver mon sujet. J’en sortais épuisée, mais heureuse et reconnaissante de pouvoir bosser dans ce cadre magique avec une vue magique. Alors oui, allez à Beaubourg pour admirer les expos, mais n’hésitez-pas à prendre l’entrée de derrière (côté Rambuteau, justement) pour humer l’ambiance studieuse et stimulante de la BPI. Et on n’oublie pas de faire coucou à la Fontaine Stravinsky !

Centre Pompidou / Bibliothèque Publique d’Information 

rambuteau-1 rambuteau-2 copy rambuteau-30 rambuteau-29 rambuteau-28

Faire des emplettes gourmandes rue Rambuteau

Bien connue des fins gourmets, la rue Rambuteau déploie ses vitrines tentatrices à chaque pas. Difficile de repartir les mains vides, surtout pour les amateurs de sucré…

La Praluline de François Pralus

En tête des pépites gourmandes, il y a la praluline, la viennoiserie phare de François Pralus. Une brioche aux pralines que l’on s’arrache sitôt sortie du four ; attention, il n’est pas rare que les stocks soient dévalisés et qu’on reparte bredouille. Il faut dire que c’est vraiment un truc dingue, cette Praluline : le parfait équilibre entre le croquant des éclats de pralines, la pâte dense et bien beurrée, elle est si bonne qu’elle se passe de tout tartinage.

rambuteau-9

Pain de Sucre

Dans mes chouchous, il y a aussi Pain de Sucre, qui propose une boutique traiteur avec des tartes salées à tomber (j’adore aussi leurs scones salés), et une boutique sucrée avec des pâtisseries extra. D’après l’Express, le baba au rhum est l’un des meilleurs de Paris, mais je ne l’ai pas goûté.

rambuteau-42 rambuteau-43

Les Fées Pâtissières

On trouve aussi ici les Fées Pâtissières, une enseigne plus récente qui propose de revisiter les grands classiques de la pâtisserie en format miniature. Un peu cher pour les quantités, mais charmant et branché.

rambuteau-41

Boutique PRALUS, 35 rue Rambuteau, Paris 4
Pain de Sucre, 14 rue Rambuteau, Paris 3
Les Fées Pâtissières, 21 rue Rambuteau, Paris 4

Humer l’atmosphère de la rue Quincampoix

Le nom de cette rue suffit à réveiller notre imaginaire, vous ne trouvez pas ? C’est une rue très ancienne au passé sulfureux, qui garde un petit air médiéval et probablement de nombreux secrets nichés dans ses vieilles pierres. On y trouve aujourd’hui de bien belles adresses.

Le Bar Demory

Un vaste bar planqué derrière une toute petite porte. La spécialité ici, c’est la bière ; la brasserie Demory existe depuis le XIXème siècle. Il y a donc plein de choix à la pression ou en bouteille, et -bon à savoir- un excellent cocktail sans alcool fruits et gingembre. Le lieu est toujours très animé, belle programmation de concerts et service de restauration sur certaines heures (si vous aimez les saucisses !).

rambuteau-45

Barberousse

Voici un repaire de pirates qui se fond parfaitement dans la rue. Ce bar a ouvert il y a presque deux ans, il fait partie d’un groupe qui possède d’autres adresses en France. On vient y prendre un verre de rhum dans un décor façon Pirate des Caraïbes, la touche Disney comprise. J’aime beaucoup l’esprit bon enfant et les prix modérés.

rambuteau-35

Terre de Chine

C’est une très bonne adresse pour les fins connaisseurs en matière de thé : il est excellent, parfait pour les puristes qui n’aiment pas trop les thés aromatisés par exemple. Il nécessite tout un rituel qui garantit sa qualité optimale, n’hésitez-pas à demander des conseils aux sympathiques gérants.

rambuteau-39

Bar Demory,  62 rue Quincampoix, Paris 4
Barberousse, 60 Rue Quincampoix, Paris 4
Terre de Chine, 49, rue Quincampoix, Paris 4

Découvrir des pâtisseries étonnantes chez Eugène

Eugène est une pâtisserie pas comme les autres, qu’il faut absolument tester ! Pour ma part, ça a été un coup de coeur. Au départ, c’est un beau projet : une boutique dans le 17ème avec des pâtisseries qui répondent aux besoins des personnes diabétiques ou en surpoids, sans rien sacrifier à la gourmandise. En fait, les créations d’Eugène ont su conquérir un plus large public, car des pâtisseries moins sucrées, c’est bon pour tout le monde ! L’adage “il n’y a pas de mal à se faire du bien” prend tout son sens. Face au succès, une deuxième boutique a ouvert rue des Lombards, dans le quartier qui nous intéresse ici.

Alors au goût, ça donne quoi ? J’ai testé plusieurs gâteaux, et à chaque fois, l’explosion de saveurs : comme si le contrôle du sucre permettait de révéler plus intensément les autres ingrédients. Citron, thé vert, chocolat… tout est divin, subtil, d’une finesse qui égale les plus grands noms parisiens. Et c’est une accro au sucre qui vous parle. Goûtez, vous verrez ! (sur la première photo, si vous vous demandez ce que c’est : une meringue au chocolat).

Eugène, 28 rue des Lombards Paris 4

rambuteau-14 rambuteau-13 rambuteau-12 rambuteau-11

S’initier aux loisirs créatifs à la Petite Epicerie

Des couleurs, des mignonneries en tout genre, un choix impressionnant : la Petite Epicerie ravira les fans de loisirs créatifs. Si vous manquez d’inspiration, on trouve sur leur site des dizaines et des dizaines de tutos bien conçus pour réaliser de jolis objets : bijoux, déco, petits cadeaux. On peut aussi s’inscrire à un atelier sur place, pour être sûre d’être bien entouré si on est débutant. À 20 euros l’atelier, matériel fourni, ça vaut le coup de se lancer !

La Petite Epicerie, 74 rue de la Verrerie, Paris 4

rambuteau-25 rambuteau-24

Dénicher de beaux objets chez l’Ecritoire

L’Ecritoire est une papeterie “à l’ancienne” où l’on trouve tout le nécessaire pour écrire des lettres enflammées dignes d’autrefois… Des plumes à tremper, des encres colorées, des gravures de Paris et d’autres objets souvenirs ou cadeaux qui plairont aux touristes et à tous les amoureux du Paris rétro. Il y a même un atelier de gravure de sceaux à cire.

L’Ecritoire, 61 rue Saint-Martin, Paris 4

rambuteau-18 rambuteau-19 rambuteau-20 rambuteau-21

Et aussi

rambuteau-34 rambuteau-33 rambuteau-31

Et voici la carte avec toutes les adresses :

Je ne vous fais pas le traditionnel récap de fringues, on ne voit pas trop mon look ici (il faisait trop froid pour prendre le temps de poser ! Oui je crois que c’est un argument que j’ai déjà avancé, mais on n’est pas souvent gâtées par la météo avec Agathe). A très vite pour une nouvelle balade !

Toutes les photos sont signées Agathe Fourmond.

Découvrez tous mes city-guide à Paris

Bonnes adresses à Hôtel de Ville
Bonnes adresses à Villiers
Bonnes adresses dans le Sentier
Bonnes adresses à Blanche
Bonnes adresses à Pigalle
Bonnes adresses à Franklin Roosevelt
Bonnes adresses à Châtelet les Halles
Bonnes adresses du Haut-Marais
Bonnes adresses à Haussmann Saint-Lazare
Bonnes adresses à Montorgueil

Bonnes adresses autour du Louvre
Bonnes adresses à Opéra
Bonnes adresses autour de la place des Vosges

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

4 Comments

  1. Le bar Demory, je l’aime vraiment bien celui-ci !
    Oh et félicitations à vous deux pour le petit bout qui arrive !

  2. Top city-guide, encore une fois et encore plus quand il s’agit d’un quartier que j’ai habité pendant plus de 10 ans 😉
    Je rajouterais la vue depuis le 5ème étage de Beaubourg (entrée gratuite si on dit qu’on vient pour boire un verre au Georges… ) et le Passage Molière où le bar à vin et sa terrasse est juste trop chou. Tout comme les boutiques créatives… (mon article ici : https://www.reverdailleurs.com/france/paris/une-halte-gourmande-passage-moliere-a-paris.html)
    Bonne fin de semaine ++

  3. […] des city-guides avec Paris Pêle-Mêle, et rattrapage d’une balade faite à Rambuteau quand il faisait froid et moche (d’où […]

  4. […] adresses à Odéon Bonnes adresses à Rambuteau Bonnes adresses à Hôtel de Ville Bonnes adresses à Villiers Bonnes adresses dans le Sentier […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *