Sorties, Théâtre et spectacles

Politiquement Correct à La Pépinière Théâtre

Première pièce de la rentrée, et c’est un coup de coeur. Sur le papier, je trouvais cette histoire imaginée par Salomé Lelouch tellement culottée, j’avais hâte de savoir ce que ça allait donner sur scène. Entre romance et politique, Politiquement Correct est une projection dans le presque-futur qui donne à rire… et à réfléchir.

Voici le pitch : “23 avril 2017. Coup de tonnerre pour les uns : l’extrême droite est au second tour de l’élection présidentielle. Coup de foudre pour les autres : Mado et Alexandre se sont rencontrés une heure avant les résultats. Ils ont parlé de tout sauf de politique. Mado a toujours voté à gauche. Elle ignore qu’elle vient de tomber amoureuse d’un militant d’extrême droite…”

politiquement-correct-photo-bar-libre-de-droits-cchristophe-vootz

Coup de foudre, coup de tonnerre

Ça commence donc comme une rencontre, belle et banale, dans un café. Elle est fantasque, vive, ravissante. Il est charismatique, pince-sans-rire, spirituel. Ils se plaisent, passent la nuit ensemble… mais ce n’est pas n’importe quelle nuit, c’est la nuit du premier tour, en avril 2017. Demain. Commence alors un vaudeville plutôt classique sur la forme (mais pas sur le fond), où le beau ténébreux va tout faire pour empêcher la jeune “bobo-intello de gauche” de connaître la vérité : il est “au Front”, il milite pour la victoire de la candidate d’extrême droite (qui ne sera jamais nommée dans la pièce).

politiquement-correct-photo-2-par-2-libre-de-droits-cchristophe-vootz

Autour de ce duo, la meilleure amie de Mado, Andréa, est une féministe convaincue dégoûtée du système et qui rêve de révolution. Son double opposé, c’est l’ami d’Alexandre, Louis, visage plus transparent de l’extrême-droite et tout aussi révolté contre les institutions. Et pour observer tout ce petit monde, il y a le personnage très intéressant du garçon de café, qui est un peu le médiateur entre le public et le quatuor de personnages.

Du vaudeville à la réflexion

Mado finit par apprendre le secret d’Alexandre, et la pièce prend un tournant plus sérieux, passionnant. C’est le moment d’entrer dans le vif du sujet, lors d’une scène mémorable où les deux duos d’amis confrontent leurs opinions pendant un dîner pour le moins agité. Les dialogues sont savoureux, subtils. Salomé Lelouch échappe à la caricature et parvient à exprimer avec brio les arguments de cette extrême-droite décomplexée. On a pris le temps de connaître ses personnages, et même de les apprécier (comme Mado qui est tombée amoureuse malgré elle), ce qui nous met dans des conditions très particulières pour écouter l’exposé de leurs convictions politiques. On est dans l’intime, on interroge nos propres limites. La fin est bien trouvée et coupe court au débat d’idées… mais je vous laisse la découvrir.

politiquement-correct-photo-telephone-libre-de-droits-cchristophe-vootz

J’ai été captivée du début à la fin par l’intrigue, tenue en haleine jusqu’au dénouement, happée par ces personnages très convaincants. La salle m’a semblé tout aussi conquise. Chapeaux bas à tous les comédiens qui jonglent avec toutes les palettes d’émotions ; coup de coeur pour l’interprétation de cet anti-héros par Thibault de Montalembert, le requin de la série Dix pour Cent, et l’amie hilarante et qui ne mâche pas ses mots, jouée par l’excellente Ludivine de Chastenet.

Il faut aller voir cette pièce subtile, drôle et d’une intelligence rare. Un petit bijou de théâtre.

Politiquement Correct à la Pépinière Théâtre
A partir du 2 Septembre 2016
Du mardi au samedi à 21h – matinées les samedis à 16h
Durée: 1h30

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

1 Comment

  1. Le thème est original !
    Cela me donne envie d’aller voir quand Dix Pour Cent doit revenir 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *