En vrac

10 raisons de regarder Outlander

Des séries, j’en consomme beaucoup, comme tout le monde. Je passe de Downton Abbey à Daredevil, de Homeland à How I met your mother, de House of Cards à The Tudors. Mais cela faisait très longtemps que je n’avais pas été obsédée par une série, à en annuler un rendez-vous pour voir l’épisode suivant, à rêver la nuit de la suite de l’intrigue. Depuis que j’ai découvert Outlander, j’en parle à tout le monde, et depuis que j’ai terminé le dernier épisode, toutes les autres séries me semblent très fades.

Alors il est temps que je te parle à toi, qui ne connaît pas encore le pouvoir d’attraction de l’Écosse du XVIIIème et de l’inénarrable Jamie Fraser, toi qui a la chance de ne pas avoir vu les 29 épisodes qui sont pour l’instant sortis, voici dix raisons d’arrêter tout ce que tu es en train de faire pour poser tes fesses devant Netflix et lancer Outlander.

Et d’abord, voici le pitch. Nous sommes en 1945, à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Claire, une infirmière de guerre, est en voyage de noces en Ecosse. Après avoir assisté à un étrange rituel mystique à base de sorcières et de rochers magiques, elle se retrouve propulsée en 1743, au coeur d’un pays pour le moins hostile (pléonasme). Les relations sont en effet agitées entre l’Angleterre et l’Ecosse, cette dernière n’ayant pas complètement renoncé à son indépendance. Claire rencontre alors l’ancêtre de son mari, un fieffé connard nommé Jack Randall et qui fait partie de la garde anglaise. Fort heureusement, entre deux tentatives de viol et trois batailles avec des locaux, elle rencontre Jamie Fraser, un bel Highlander qui va l’initier aux us et coutumes d’un monde inconnu qui va devenir son nouveau quotidien.

À ce stade, je dois t’avertir que le pilote de la série est mauvais, très mauvais : j’avais commencé à le regarder, puis je l’ai laissé de côté 6 bons mois tellement j’avais trouvé ça nunuche. Alors ne fais pas la même erreur, et persévère : dès les épisodes suivants, le charme opère et tu vas adorer.

1/ Jamie Fraser. Jamie Fraser. Jamie Fraser.

Note bien que j’aurais pu m’arrêter là. Rien que pour Jamie Fraser, il faut regarder Outlander. C’est le personnage masculin le plus incroyable que j’ai pu voir dans une série. Bon, d’abord, on ne va pas se mentir, le mec est une énorme bombasse. Mais ce n’est pas seulement ça : on le voit évoluer au long de l’intrigue, on découvre les subtilités de son caractère et la manière dont il va canaliser son énergie pour murir au fil des épreuves. En fait, pour résumer, Jamie Fraser c’est l’archétype du vrai gentil mais pas chiant. 

jamie-outlander

2/ Un superbe trio d’acteurs

La série repose sur l’alchimie entre le duo Claire / Jamie, et le troisième personnage “double” qui est interprété par le même acteur : Franck Randall (son mari en 1945) et son ancêtre Jack Randall (en 1743, donc). Si tu aimes les vrais méchants, tu ne pas être déçue : celui-ci est terrifiant, et je l’ai plus d’une fois insulté devant mon écran, cet odieux pervers qui fait du mal à notre petit Jamie. Quant au duo Claire et Jamie, il saura toucher ton coeur de midinette : le couple est tellement crédible que les fans harcèlent les acteurs pour savoir s’ils sont ensemble hors caméra. J’avoue que je trouverais ça génial. En tout cas, le jeu des trois acteurs est impressionnant.

Outlander 2014

3/ L’Ecosse

Si je te dis Ecosse, tu penses pluie, brouillard et monstre du Loch Ness. Bientôt, tu penseras aventures débridées, accent sexy et mec canon en kilt. La série donne très envie de programmer un séjour en Ecosse, sur les traces du tournage, à l’assaut des châteaux où ont été tournés les épisodes (à ce sujet, il faut lire cet article génial sur Mango and Salt). En tout cas de mon côté, ce pays est passé en tête dans la liste de mes prochaines destinations de voyage.

ecosse-outlander

4/ L’intrigue historique

Outlander est une série historique avec de gros guillemets, car il est tout de même question de voyage dans le temps via des pierres magiques et d’un mec du XVIIIème avec un sourire aussi éclatant que s’il connaissait l’existence du dentifrice. N’empêche, les éléments de base de l’histoire de l’Ecosse sont respectées, et j’ai passé plusieurs épisodes en duplex avec Wikipedia rattacher l’intrigue aux grand événements historiques. Ne t’inquiète pas, même si tu n’as aucun penchant pour les cours théoriques, toi aussi tu deviendras incollable sur la rébellion des Jacobites, les projets guerriers de Charles Stuart et le mode de vie des Highlanders. Tu sauras même dater la bataille de Culloden et reconnaître quelques mots de gaélique écossais. Be proud !

outlander-histoire

5/ La passion !

Ton petit coeur va vibrer face à ce couple, tu vas retrouver les émotions de ta jeunesse, quand tu pleurais à chaudes larmes devant une série pour ado. Toute l’intrigue est portée par cette histoire d’amour qui fait rêver. Elle se fourre dans des situations pas possibles (souvent), il la sauve (tout le temps), et parfois c’est l’inverse. Elle quitte tout pour lui, quitte à vivre dans un monde de barbare où il ne se passe pas un jour sans qu’un mec menace de la violer (elle) ou de le fouetter (lui). Mais l’amour est plus fort que tout. Et toi, tu savoures, sans complexe, car tu as quinze ans à nouveau.

jamie-claire

6/ La bande-son

Ah, qu’il est doux le son du biniou ! Oui, tu vas devenir fan de musique celtique, comme au temps où tu regardais en boucle la scène où Jack et Rose faisaient la fête à l’irlandaise en troisième classe du Titanic. Il faut dire que la bande-son contribue beaucoup à l’atmosphère si particulière qui se dégage de la série. D’ailleurs, quand tu auras fini les deux premières saisons, tu feras comme moi en te shootant à la cornemuse pour te replonger un peu dans l’ambiance (il y a trois longs albums disponibles sur Deezer).

7/ La France, Versailles

La saison 2 débute en France, à la Cour de Louis XV. Alors il y a des clichés et quelques raccourcis, mais quel kif d’entendre ce cher Jamie et ses amis parler la langue de Molière (oui, ils parlent tous écossais, anglais et français couramment, normal). En tout cas, les show runners ont fait l’effort de garder la langue française, de recruter des acteurs français, de reconstituer Versailles avec brio et panache. C’est convaincant, et divertissant ! Mention spéciale pour les costumes qui en jettent.

outlander-france-versaille

8/ Jamie Fraser

Quoi, je l’ai déjà dit ? C’est pour être certaine que tu ne passes pas à côté. (tu remarqueras que même avec une queue de cheval, on lui dit oui).

jamie-fraser-france

9/ Le point de vue féminin voire féministe

Toute l’histoire est racontée du point de vue de Claire, dont on entend d’ailleurs la voix off tout au long des épisodes. Ce point de vue est intéressant, surtout lorsqu’elle est transportée dans le monde ultra patriarcal du XVIIIème siècle. Le sort des femmes est peu enviable, entre la soumission au père/mari et la chasse aux sorcières… Elle va s’efforcer de construire son couple sur un autre modèle, en apprenant à son nouveau mari les bases d’une relation plus égalitaire. Il y a beaucoup de scènes de sexe (surtout dans la saison 1), et toujours depuis son point de vue à elle, ce qui change un peu de ce qu’on a l’habitude de voir…

Outlander 2014

10/ Des arguments pour convaincre ton mec

Bon, je n’ai pas les chiffres sous les yeux mais je pense que les femmes sont plus nombreuses que les hommes à mater cette série. Mais ne t’inquiète pas, il y a plein d’arguments pour convaincre ton +1 de s’y mettre. D’abord, la série est adaptée d’une série de romans qui peuvent être classés dans la rubrique (attention mot magique) science-fiction / fantasy, un genre qui séduit moult mâles. À moins qu’il n’assume pleinement sa grande sensibilité, ne lui parle pas tout de suite des fesses de Jamie et de la passion dévorante qui l’unit à Claire. Parle-lui plutôt de George R.R. Martin, le créateur de Game of Thrones, qui est un fan absolu d’Outlander, et précise que l’un des acteurs principaux a joué dans la trilogie du Hobbit, pour qu’il ne se sente pas trop perdu.

hommes-outlander

Voilà, je crois avoir fait le tour, il ne me reste plus qu’à te dire : RÉ-GA-LE-TOI (et n’oublie pas, l’épisode 1 est nul, et on n’est véritablement plongé dans la série qu’au sixième épisode, donc ne te laisse pas décourager).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

9 Comments

  1. Oh oui j’approuve tellement cet article 😀
    Je rajouterai aussi LES LIVRES. C’est la série qui m’a donné envie de les lire et je ne regrette pas du tout même car je peux tout visualiser maintenant.

    Laura

    1. Oui tu as raison je pense me mettre aux livre pour patienter !

  2. Au risque de paraître complètement hystérique… IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIH !! Tu as employé le mot “fade” en parlant des autres séries que tu regardes maintenant, et c’est exactement ce que j’ai ressenti en finissant la saison 2… Impossible de me replonger dans une autre histoire.. J’ai rarement ressenti quelque chose d’aussi fort pour une série, et je ne compte plus les nuits à pleurer devant mon écran ! Bref, je ne pouvais qu’adorer ton article et adorer me replonger dans Outlander l’espace d’un instant… ^^ Vivement la saison 3 !!!

    1. Ahahah je vois qu’on est toutes aussi folles, ça fait plaisir !

  3. Ok, tout le monde va finir par me convaincre. Il faut vraiment que je m’y mette ! 😉

    1. mais oui il faut !

  4. Alors effectivement, je garde un souvenir pas fifou de la saison 1. J’avais énormément aimé la fin (non, je ne spoilerai pas, mais : OMG), mais j’avais mis quelques épisodes à rentrer dedans. Ensuite, j’ai plus ou moins mis deux ans à regarder la saison 2, c’est dire si je n’étais pas encore accro.

    Ensuite, j’ai vu passer tes tweets, et ceux d’une amie très fan d’Outlander aussi. Et ça m’intriguait. Je sentais que je passais à côté d’un truc.

    Aujourd’hui, je suis à jour, et bien à fond, après avoir binge watché la saison 2 et le début de la saison 3 en quelques jours. Je craignais pas mal le petit détour par la France (moi je surkiffe l’Écosse, je ne ressentais pas le besoin de changer déjà de décor) ; au final, j’ai trouvé ça très bien amené, avec de sublimes costumes en effet, mais aussi des intrigues fantastiques qui m’ont subjuguée. Et certains épisodes m’ont vraiment émue.

    Ça fait du bien, pour une fois, de voir un couple uni, très amoureux, et complice, alors que dans toutes les séries que je regarde et qui se passent aujourd’hui, il n’y a que des problèmes relationnels. Dans Outlander, c’est l’aventure à deux, je trouve ça génial !

    Et puis, surtout : JAMIE FRASER, on est d’accord.

    Niveau féminisme, oui, Claire est un personnage très bien écrit. Elle est forte, et extrêmement courageuse. Et puis, dans les saisons 2 et 3, la notion de consentement sexuel est centrale. Et ça aussi, ça fait du bien ! J’apprécie aussi l’oscillation entre science et magie dans la série, une puissance féminine qui transcende le temps.

    Bref, merci pour ton article, qui est super ! Très bon choix de photos, aussi 😉 Maintenant, y’a plus qu’à patienter jusqu’à l’épisode 11…

    1. Ah ah merci pour ton avis ! A chaque fois que j’apprends qu’une personne de plus est tombée sous le charme ça me fait un petit effet joyeux (je ne sais pas si c’est le même mécanisme que la prophétie religieuse mais ça ressemble au plaisir d’avoir un(e) converti(e) de plus, oui cette série me rend un peu frappadingue). Complètement d’accord avec tout ce que tu dis. c’est dur de patienter, en plus je me force à attendre la sortie d’au moins deux épisodes pour me faire une soirée complète et une meilleure immersion dans l’univers (coucou la folle, bis).

  5. Je me retrouve totalement dans ton article, Fanny et dans vos commentaires. Je viens juste de découvrir la série. J’ai dévoré les 3 premières saisons en … 1 semaine ! Je suis certes une fan de séries (Game of Thrones, Downton Abbey…) et je mettais déjà fait des marathons télévisés pour regarder à l’enfilade une saison entière, mais 3 jamais.
    Les circonstances s’y prêtaient aussi (vacances) mais mon quotidien en a été malgré tout chamboullé. Difficile de se concentrer sur autre chose ! Et même de dormir ! Je suis désormais complètement “habitée” par ce couple. Claire et Jamie m’ont touché en plein cœur. Je n’ai pas souvenir d’avoir vu une telle alchimie entre 2 acteurs.
    Pourtant j’ai failli lâcher le morceau à la fin de la saison 1. Après une fameuse scène violente et sadique qui trainait en longueur, je me suis posée la question de continuer ou pas de regarder la série.
    J’ai pris mon courage à 2 mains et je me suis lancée dans les saisons suivantes. Quelle bonne idée j’ai eu 😉
    Et s’il y a encore besoin d’un exemple sur le fait qu’il faille toujours regarder une série en version originale, c’est Outlander. Cela donne plus de corps, d’épaisseur aux personnages et donc à l’histoire. De plus, la voix très agréable de Jaimie combiner avec l’accent gaélique et certains dialogues en français renforce son pouvoir attractif déjà conséquent. “Sassenach” dans sa bouche prend des allures d’aphrodisiaque 😉
    N’hésitez pas, plongez dans le monde d’Outlander !

Répondre à Laura Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *