Restaurants, food

Dans les coulisses du club des croqueurs de chocolat

Si le concept de “club” peut sembler un peu désuet, il y encore à Paris certains clubs qui font rêver… En septembre, j’ai eu le grand privilège d’être invitée à la réunion de l’un d’entre eux : le Club des Croqueurs de Chocolat.

Fondé en 1981, il réunit 150 membres dont certains sont là depuis le début… la place de chaque croqueur est précieuse : le nombre de membres étant strictement limité, gagner son ticket d’entrée n’est pas chose facile. Il faut être coopté par deux membres, convaincre le Président de sa motivation, et bien sûr qu’il y ait une place disponible. Et que font-ils, ces membres triés sur le volet ? Et bien ils croquent, ils croquent assidument du chocolat lors d’une dégustation qui a lieu tous les deux mois. C’est à la dégustation de septembre, au Royal Monceau, que je me suis rendue à titre exceptionnel : un grand moment de gourmandise !

club-croqueurs-chocolat-19 club-croqueurs-chocolat-16

Rituel chocolaté

Concrètement, comment ça se passe ? Et bien on commence par s’installer à table, puis on consulte le menu qui présente les chocolatiers à l’honneur et les descriptifs des chocolats qui seront dégustés. Chaque ensemble de bonbons de chocolat est apporté sur un plateau, chacun se sert puis fait passer à son voisin. Si les membres du club sont visiblement ravis de se retrouver et papotent joyeusement, ils n’en sont pas moins concentrés lorsqu’il s’agit de croquer les précieux chocolats : ils respectent l’ordre de dégustation, prennent des notes, mangent du pain de seigle entre deux chocolats (il paraît que ça prépare le palais), commentent chaque bouchée. Après chaque dégustation, le chocolatier vient dire quelques mots sous les applaudissements des convives.

club-croqueurs-chocolat-4

Chocolats made in Normandie

Le thème de la session de septembre était “Les artisans de Normandie”, deux maîtres chocolatiers normands ont donc présenté leurs créations.

Jean-François Foucher

Nous avons commencé par découvrir les bonbons de chocolat de Jean-François Foucher, installé à Cherbourg. Cette dégustation m’a marquée, car mes grands-parents habitaient cette ville que je connais très bien. Jean-François Fouchet adapte ses créations au fil des saisons, en s’inspirant des fruits qui poussent dans le verger derrière la boutique… jolie histoire, non ? Nous avons dégusté 4 chocolats : tonka (puissant, fort en goût), verveine (doux et frais), praliné (régressif, comme un retour en enfance), et enfin lichen (surprenant, boisé).

club-croqueurs-chocolat-1 club-croqueurs-chocolat-2 club-croqueurs-chocolat-3

Yver Chocolatier

Nous avons poursuivi la dégustation avec les bonbons de chocolats de Cédric Yver, d’Yver Chocolatier, à Granville. Un chocolatier qui poursuit la tradition familiale, c’est la troisième génération qui est en place ! Il nous a fait rêver avec un praliné noisette (grande finesse de goût et de texture), menthe verte (frais et intense), cardamone verte (piquant et raffiné), et thé vert pamplemousse (une petite tuerie).

club-croqueurs-chocolat-5 club-croqueurs-chocolat-6 club-croqueurs-chocolat-7

La Maison du Chocolat

Sortie de Normandie, retour à Paris pour la troisième étape de notre voyage chocolaté : la découverte des deux chocolats vodka et caviar de la Maison du Chocolat, créés par Nicolas Loiseau en collaboration avec la maison Petrossian. J’avais déjà eu la chance de goûter ces petites merveilles lors d’une journée presse, j’étais donc emballée à l’idée de les croquer à nouveau. Celui au caviar est un petit trésor d’originalité qui ravira tous les amateurs de saveurs iodées. Ces chocolats sont actuellement disponibles dans les boutiques de la Maison du Chocolat.

club-croqueurs-chocolat-8 club-croqueurs-chocolat-9

Hommage à Sonia Rykiel

Cette soirée s’est terminée avec un moment très émouvant, un hommage rendu à Sonia Rykiel par sa fille Nathalie aux côtés de Pierre Hermé. La créatrice était en effet une véritable fondue de chocolat, et une membre assidue du club. Elle ne manquait apparemment aucune dégustation ! Sa fille a évoqué cette passion avec beaucoup de tendresse, et nous avons tous partagé avec gourmandise la mousse au chocolat préparée par les équipes de Pierre Hermé en son honneur. C’est cette mousse au chocolat exceptionnelle accompagnée de brioche toastée qui est servie au brunch du Royal Monceau.

club-croqueurs-chocolat-11 club-croqueurs-chocolat-12 club-croqueurs-chocolat-15

J’ai adoré côtoyer ces croqueurs professionnels le temps d’une soirée, et j’ai même pu repartir avec le guide des croqueurs de chocolat, une vraie bible qui référence les meilleurs chocolatiers de France. Aucune maison n’est citée dans ce guide par hasard. Un exemple ? Je vous avais parlé dans cet article d’Appellation Chocolat, un chocolatier exceptionnel et bien caché (à Pommard) que j’avais déniché lors d’un week-end à Beaune. Et bien cette pépite est dans le guide, j’étais assez fière d’ailleurs d’avoir repéré la même adresse que ces experts !

Si vous aussi vous êtes dingues de chocolat, je vous conseille de commander ce guide, il coûte 10 euros et c’est un incontournable. Et vous pouvez suivre les actualités de ce club prestigieux sur leur page Facebook.

Merci Cédric de The Parisian Eye pour cette incursion dans les coulisses des passionnés de chocolat. 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *