31, la comédie musicale

31, c’est un mix entre la comédie dramatique et la comédie musicale, un joli spectacle mis en scène par Virginie Lemoine et qui se joue actuellement au Studio des Champs Elysées. Je suis allée le voir mardi dernier avec une amie.

Remonter le temps, 31 après 31

Le récit commence à l’approche de l’an 2000, dernier réveillon du siècle. Quatre amis qui se connaissent depuis vingt ans, deux hommes et deux femmes, s’apprêtent à trinquer. Mais des non dits et des rancoeurs planent au-dessus de leurs têtes. Qui sont-ils ? Comment se sont-ils rencontrés ? Quels les liens les unissent ? C’est ce qu’on va découvrir en remontant le temps année après année jusqu’au jour de leur rencontre, le 31 décembre 1979.

31 Photo Champagne Libre de droits (c)Philippe Escalier

En partant d’un pitch peut sembler classique (le jeu des flash-back est courant au théâtre), ce spectacle nous emmène sur un terrain finalement très original. D’abord, le format comédie musicale qu’on n’attendait pas ici : oubliez les costumes à paillettes et les décors titanesques, place à des mélodies puissantes qui restent en tête et à des textes ciselés. Et c’est tout. Cela ne veut pas dire que les performances des chanteurs sont au rabais : tous sont issus du milieu des comédies musicales. Et le pianiste qui les accompagne n’est autre que le compositeur de la musique himself !

Une histoire qui échappe aux clichés

Chaque chanson est une porte ouverte sur l’intimité d’un personnage, moment suspendu de drôlerie et de tendresse. Le premier tableau donne le ton : une mélodie grandiose pour parler de la banalité des 31 décembre, du champagne et de la fête obligée.

Le récit échappe aux clichés du traditionnel film de copains : les quatres personnages sont de générations différentes, ils ne se sont pas connus au lycée, et les liens amoureux qu’on devine entre deux d’entre eux ne sont pas ceux que l’on attend. Ils n’ont rien de lisse ni de politiquement correct, et sont attachants dans leurs imperfections.

En sortant de la salle on s’est rendues compte que chaque spectateur avait son préféré ! Moi, c’est le personnage de Victoire, la nana lunaire qui bosse dans l’humanitaire et change de prénom au fil des ans parce que « l’étiquette du prénom, c’est tellement bourgeois ». J’ai A-DO-RÉ l’actrice Valérie Zaccomer.

31 Photo Anthony et Victoire Libre de droits (c)LisaLesourd

Et puis les thèmes abordés sont forts : l’amitié bien sûr, mais aussi – moins attendus – le Sida, l’homosexualité, le capitalisme. Des textes qui font réfléchir, tout en finesse. Et en fil rouge, le temps qui passe et qui renforce une amitié en dépit de toutes les difficultés.

(Last but not least : l’un des comédiens, Fabian Richard, est un Bradley Cooper à la française. Vraiment CANON.) Bref, une belle idée de sortie si La La Land vous a donné envie de voir plus de comédies musicales !

31, comédie musicale, au Studio des Champs Elysées, jusqu’en juillet 2017

31 Studio Affiche

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *