Bonnes adresses, Hôtels, Sorties

Une nuit à l’hôtel Le Narcisse Blanc

C’est quoi, au juste, un hôtel ? Un lieu de passage, une fonction d’accueil. Mais un bel hôtel, c’est bien plus que ça. C’est une parenthèse. On n’y vient pas seulement pour dormir, mais pour se glisser dans un cocon et oublier le monde extérieur.

Au Narcisse Blanc, j’ai fait cette expérience. Cet écrin discret a ouvert il y a quelques mois dans le quartier Tour Maubourg. Le nom vient de Cléo de Mérode, danseuse et icône parisienne du début du XXème siècle, et qu’un de ses amis surnommait « joli petit narcisse ».

Pendant une soirée, une nuit et une matinée, j’ai eu l’impression que le temps s’était suspendu. Tout était parfait, comme on pouvait s’y attendre pour un 5 étoiles, mais j’ai goûté bien plus que cette exemplarité. Plutôt un émerveillement qui a sollicité tous mes sens.

La vue

Camaïeu de beiges, le rose pâle, le noir et le blanc. Les indolentes pétales du narcisse qui se déploient sous des globes de verre. Les volumes immenses, les moulures discrètes. Les influences Art Nouveau dans les courbes, la touche Art Déco dans les jeux de géométrie. L’esprit de Cléo de Mérode qui se dessine sur les tableaux. Le spectaculaire miroir de la salle de bain, qui nous transforme en muse le temps d’un reflet. La lumière du jour qui inonde la chambre et lui donne une aura intime, authentique.

Narcisse-blanc-38Narcisse-blanc-5 Narcisse-blanc-6 Narcisse-blanc-8Narcisse-blanc-77Narcisse-blanc-17

L’ouïe

Le bruit mat d’un épais rideau de velours qui glisse le long de la fenêtre, avec vue sur les toits parisiens. Les notes de musique à peine perceptibles qui accompagnent le petit-déjeuner. Le clapotis du bassin de la piscine. Le silence absolu et précieux qui règne dans la chambre.

Narcisse-blanc-16Narcisse-blanc-76Narcisse-blanc-88piscine-narcisse-blanc

L’odorat

Le parfum exclusif créé pour l’hôtel des produits cosmétiques en chambre, jusqu’aux sels de bain. Une senteur poudrée, raffinée, un brin impertinente, irrésistible. L’odeur si caractéristique de linge propre et frais qui se dégage de la serviette molletonnée dans laquelle on s’enveloppe. Le café qui fume. Les bouquets de fleurs disposés ici et là.

Narcisse-blanc-18 Narcisse-blanc-3Narcisse-blanc-34Narcisse-blanc-71

Le goût

Les bouchées au chocolat qui nous attendent en chambre. Les saveurs du dîner bistronomique que nous dégustons au restaurant le Cléo. Les cakes maison fondants du petit-déjeuner. La dernière infusion prise dans notre salon privé, avant d’aller dormir.

Narcisse-blanc-27Narcisse-blanc-61 Narcisse-blanc-60 Narcisse-blanc-67Narcisse-blanc-85

Le toucher

La perfection des matériaux. Le marbre lisse de la salle de bain. La douceur inouïe des chaussons, des peignoirs, des draps. Le moelleux de la farandole de coussins du salon. La moiteur du hammam, la chaleur du sauna, la glace de la fontaine qui crisse.

Narcisse-blanc-33 Narcisse-blanc-30 Narcisse-blanc-29 Narcisse-blanc-22 Narcisse-blanc-20Narcisse-blanc-99spa-narcisse-blanc

Pour une échappée en amoureux, pour mettre vos sens en éveil, pour profiter tout simplement : réservez votre chambre au Narcisse Blanc.

Narcisse-blanc-46

Je vous ferai un billet dédié sur le restaurant, le Cléo, ouvert à tous à un prix très accessible pour le quartier et la qualité des mets. Et en attendant, vous pouvez lire l’expérience de ma copine Sandrine qui a également passé cette nuit-là au Narcisse Blanc.

Le Narcisse Blanc, 9 Boulevard de la Tour-Maubourg, Paris 7

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Un commentaire

  • J’aime beaucoup l’agencement de ton article 🙂

1 Trackback

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *