Déjeuner chez Little Mana

Au 72 rue du du Faubourg Poissonnière logeait un beau spécimen de la bistronomie parisienne : le Ratapoil du Faubourg. Aujourd’hui exit le Ratapoil, les patrons écrivent une nouvelle page de l’histoire avec Little Mana. Et la Little Mana (maman en grecque) c’est Nadia, ancienne second de cuisine. Elle reprend les rênes pour proposer sa vision très personnelle de la cuisine : des voyages, du soleil, de la simplicité, du bonheur.

C’est avec Isabelle (jeune maman comme moi, nn était donc en team poussettes) que j’ai embarqué à la découverte du nouveau concept. L’espace a été revisité dans des tons bleu et blanc, il est aussi chaleureux qu’à l’époque du Ratapoil.

little-mana-15little-mana-12 little-mana-16

On connaissait la cuisine asiatique fusion, voici maintenant le grand mix méditerranéen. La tendance est très à la mode en ce moment. La Grèce, la Sicile, le Liban sont autant de terres gourmandes qui influencent la cuisine de Nadia. Parmi les produits phares de la carte : le poulpe, les moules et autres coquillages, les légumes gorgés de soleils.

Cuisine ensoleillée

On commence avec des entrées (ou plutôt mezzés) à partager. Haricots blancs et chèvre frais : fondant, presque onctueux, servi avec un pain pita maison. Quant aux betteraves rôties au fromage blanc, c’est plat qui rend un hommage simple et parfait à ce légume que j’adore. On a également picoré la salade de poulpe, le produit à l’honneur lors de ma venue (car chaque semaine un produit est mis en avant). Vous avez vu les présentations ? Un régal de couleurs.

little-mana-2 little-mana-4 little-mana-6

Pour la suite, on commande le plat signature de la maison : l’aubergine Imam, boeuf confit, herbes fines, tomate et manouri AOP (c’est un fromage grec de lait de brebis). Ce plat révèle une belle harmonie de saveurs et une impression de simplicité qui fait du bien. C’est que tous les légumes sont parfaitement cuits, et présentés dans leur plus simple appareil. Les aubergines fondent en bouche, les tomates ont du goût, et même les oignons souvent fadasses sont ici un peu croquants comme il faut. C’est un plat qui pourrait même être proposé en option végétarienne, ça se tiendrait très bien. Egalement testé : un joli plat de pappardelle aux coques, le délice des pâtes fraîches maison et le goût iodé très prononcé des coquillages.

little-mana-8little-mana-7

Impossible pour moi de m’arrêter en si bonne route, place au dessert avec une ganache au chocolat. Et on retrouve dans ce dessert l’esprit brut des plats salés qui précédaient. Du chocolat bien régressif à manger à la petit cuillère, c’est indécent et c’est trop bon.

little-mana-9

Côté prix : une formule déj à 18 euros, des entrées à 6 euros, des plats à partir de 15 euros et des desserts entre 6 et 10 euros. On souhaite une belle route à cette Little Mana et à sa cuisine humble, ensoleillée et généreuse.

Little Mana, 72 Rue du Faubourg Poissonnière, 75010 Paris, France

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *