Bonnes adresses, Restaurants, food

Marcello, la dolce vita à Saint-Germain des Prés

On n’a jamais vraiment manqué de restos Italiens à Paris, et pourtant depuis quelques années on a l’impression de (re)découvrir le savoir-faire culinaire du pays. Trop longtemps nourris à l’image lisse et trompeuse des publicités pour pâtes industrielles et aux restos de pizzas à la chaîne, on en avait oublié le goût d’une véritable sauce tomate napolitaine. En réalité, on n’en avait jamais goûté.

En guise de mise-en-bouche, je vous propose une minute d’indécence à l’italienne. Attention, ne visionnez pas cette vidéo le ventre vide !

Un Marcello bien planqué

Marcello s’ajoute à la liste des nouveaux spots qui fleurent bon le soleil d’Italie. Son truc en plus, c’est un emplacement idyllique en contrebas d’une rue pittoresque de Saint-Germain des Prés. On ne vient pas là par hasard, il faut être bien informé pour distinguer ce nouveau spot des autres « Marcello » déjà installés à Paris : des pizzas, des chaussures, des fringues… un vrai piège sur Google Maps !

S’il existe un paradis à mi-chemin entre la France et l’Italie, c’est ici. Quelques marches à descendre au 8 rue Mabillon, et c’est la symbiose parfaite entre le charme d’une petite cour Parisienne et le souvenir des terrasses ensoleillées de Rome et de Florence. Bon, ici la terrasse est chauffée mais l’illusion est parfaite. Même la fontaine semble échappée d’un décor « je t’aime à l’italienne ».

À l’intérieur, c’est une autre ambiance, plus brute avec une touche de déco indus’. Un lieu cosy pour poser son ordi et passer l’après-midi.

Marcello-1 Marcello-3 Marcello-58

Petit-dej, dej, tea-time, brunch, dîner

Un bon quart d’heure s’impose pour venir à bout de la carte (entendez de sa lecture, parce que s’il avait fallu tout manger… il aurait fallu une semaine). C’est que le lieu se présente comme un lieu de vie pour tous les moments et envies de la journée. Petit-dej royal à base de pancakes, brioches et croissants fourrés, fritures italiennes et « boulettes de riz surprise », petits sandwichs « comme à Turin », produits bruts bien sourcés, le choix s’avère rapidement cornélien. Et le point extra c’est que le service est continu, on peut se faire un petit dej à base d’oeufs à la napolitaine et de brioche perdue à 15h si le coeur nous en dit.

Marcello-34

Déjeuner à l’italienne

J’y suis allée déjà deux fois. La première fois, j’étais accompagnée d’Anaïs qui sortait d’une petite journée de frustration alimentaire (régime, quand tu nous tiens… ben nous on tient pas longtemps). Les conditions idéales pour bien attaquer la carte. La seconde fois, c’était pour un déjeuner tardif avec Louis. Les deux fois, on a pris plein de petites choses à grignoter.

Voici un peu en vrac ce que j’ai testé : une indécente demi burrata à la purée de truffe noire, sorte d’allégorie de la générosité (oui, la générosité c’est une sauce à la truffe qui ne s’arrête jamais de couler et qui se mêle à une crème de burrata) ; d’excellents petits coussins frits à la mozzarella et au jambon ; des arrancini nero mozzarella fumée et éclats de truffe noire si bons que je n’ai pas pu m’empêcher d’en recommander la seconde fois alors que je voulais tester les autres recettes ; « les huîtres du pauvre » qui sont en réalité des toast anchois et citron bien iodés et à tomber par terre ; un croissant italien salé jambon fromage bien joufflu ; des courgettes frites d’une grande délicatesse ; des frites de potimarons qui sont en fait de véritables bouchées enrobées de panure, à se rouler par terre ; des éperlans frits qui nous transportent tout droit en bord de mer ; des raviolis nappés d’une sauce tomate qui m’a tout simplement fait redécouvrir le goût de la sauce tomate (non mais vous avez vu ce rouge ?). Le chef est décidément le roi de la friture, entre autres.

Marcello-50Marcello-39 Marcello-43 Marcello-45 Marcello-47  Marcello-53 Marcello-56 resto-marcello-3 resto-marcello-6 resto-marcello-9 resto-marcello-11

On ne badine pas avec le café

Seul regret : c’est si copieux que les deux fois, je n’ai pas testé la partie sucrée pourtant fort alléchante (carrot cake, pancakes, pavlova, cheesecake…). Par contre je n’ai pas passé mon tour pour le café, la maison est spécialiste des meilleurs crus et propose ne mélange pas les torchons avec les serviettes. Espresso, little black, long black, café filtre, macchiato, cortado, flatwhite, cappucino, latte, mochaccino, babyccino… n’en jetez plus !

resto-marcello-13

C’est un énorme coup de coeur pour ce Marcello qui est bien plus qu’un simple restaurant mais un lieu de vie à investir de 8h à minuit, tous les jours. Côté prix, si les pasta et plats classiques sont aux alentours d’une vingtaine d’euros, les bouchées à partager sont plus abordables et particulièrement copieuses. Par exemple avec Louis, on en a eu pour moins de 40 euros à deux avec 5 recettes à partager, et on était plus que rassasiés. À découvrir donc de toute urgence !

Marcello, 8 Rue Mabillon, Paris 6

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Un commentaire

  • Je bave !!!!
    Je note cette adresse, qui a l’air simplement démente 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *