Bonnes adresses, Restaurants, food

Des churros à Paris chez KL Pâtisserie

Flash-back de ma jeunesse. Il y a dix ans, je suis étudiante, l’une de mes amies est en Erasmus à Madrid et je passe le week-end avec elle. Le premier matin du premier jour, toute première impression de la ville dans un bar à l’ancienne. C’est l’heure du petit-déj, on fait dans le local (ou au moins le local de cartes postales) avec des churros con chocolate. La claque ! Oublié le graillon des fêtes foraines et la pierre qui tombe sur l’estomac. Ces churros-là étaient bien plus subtils, un coeur de pâte moelleuse cerné par une fine croûte croustillante. Le bonheur.

KL-Patisserie-3

Depuis, je me fais souvent la réflexion que Paris manque de churros. On a eu les macarons, les éclairs, les choux, les mont-blancs, les cookies, les gaufres, mais pas de churros à l’horizon. Heureusement, depuis quelques mois, on sent qu’il se passe quelque chose… ça a commencé au Privé de Dessert avec leur churros de pommes de terre pour imiter les frites avec leur burger en trompe-l’oeil (mon -vieil- article ici). Et puis voici qu’enfin, le churros tradi ET de qualité pointe le bout de sa friture côté sucré. Parmi les pâtissiers inspirés qui ont eu l’idée de le travailler, il y a Kevin Lacote dans sa nouvelle adresse KL Pâtisserie.

Aperçu de la dégustation en images.

Churros party

J’y suis donc allée pour ça, pour eux. Et je n’ai pas été déçue : les churros (faits minute) sont aussi beaux que bons, stries fines et poudre de sucre vanillé tacheté de noir, on dirait le sable d’une île lointaine.

Pour les accompagner, la fameuse sauce au chocolat, classique impeccable et gourmand, et une étonnante confiture orange passion à l’acidité parfaitement maîtrisée. À vrai dire cette deuxième sauce sucrée est mon grand coup de coeur, c’est une explosion de saveurs en bouche.

KL-Patisserie-19KL-Patisserie-20

Saint-Honoré revisité

Testé également, le Saint-Honoré vanille fraise qui épate par la perfection du feuilletage et la douceur de la crème. Quelle finesse, et ces tout petits choux bien caramélisés, on en croquerait bien dix d’un coup ou presque. Je crois que c’est ce même feuillage qui fait la réputation d’une star de la maison, le millefeuille réalisé à la commande.

KL-Patisserie-14KL-Patisserie-22

La dégustation a lieu dans le salon de thé de la boutique, un bel et vaste espace avec vue sur les cuisines pour mettre en appétit. Pour accompagner les pâtisseries, la carte des boissons est parfaite avec un très bon latte à 2,50 euros (vraiment sympa de ne pas abuser sur le tarif) et des thés de la maison Georges Cannon que j’ai découverte récemment et qui une valeur sûre encore confidentielle.

KL-Patisserie-12KL-Patisserie-9

Le lendemain matin, j’ai prolongé le plaisir avec un excellent cookie plutôt léger car pas trop beurré et un chausson aux pommes. Mention spéciale pour le chausson à la pomme qui ressemble à une tarte au sucre fourrée à la pomme.

Côté prix, c’est franchement correct pour des créations de cette qualité : 7,50 euros pour les créations minute (churros ou millefeuille), 8 à 13 euros pour un petit-déjeuner très gourmand, 2,50 euros pour les petits gâteaux (cannelé, madeleine, cookie, financier). Carte à consulter ici.

Une très belle adresse donc pour se mettre enfin aux churros. Suite au prochain épisode… Et si vous avez encore faim, allez donc lire le billet d’Anaïs sur le même sujet.

KL Pâtisserie, 78 avenue de Villiers, Paris 17

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Un commentaire

  • A Cadiw les churris étaient aussi légions au petit déj, mais à Paris c’est rare, si ce n’est dans les fêtes foraines !
    Merci pour l’adresse 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *