Actus

Le Comptoir Montevideo, l’Uruguay à Paris

Quand on blogue, on va rarement deux fois au même endroit, la priorité est toujours au dénichage d’une nouvelle adresse. Mais j’ai tellement aimé ma première visite au Comptoir Montevideo avec mon amie Julie en février que j’y suis retournée déjeuner avec Agathe une deuxième fois hier, en avril donc.

Nous voici donc dans l’une des seules adresses Uruguayenne de Paris (la seule ? Possible). En tout cas on est bien en Amérique Latine dans cette petite salle lumineuse et subtilement rehaussée de détails pittoresques. Le midi, une formule très avantageuse : entrée-plat ou plat-dessert à 17 euros, et les trois pour 22 euros. Portions très généreuses, il est vivement recommandé de partager entrée et dessert si on ne veut pas caler.

Et pour commencer, petite nouveauté, une vidéo pour vous présenter le restaurant !

Fromage fondu à la vanille

Les deux fois, en entrée, on s’est laissées séduire par le fromage fondu aux épices uruguayennes et ses toasts à la vanille, un régal. On a rarement l’occasion de déguster de la vanille dans un plat salé, du coup c’est une vraie re-découverte  de cette saveur. On oublie son régime pour tremper ses toasts dans la précieuse mixture et laisser opérer l’alchimie entre fromage coulant et pain croustillant.

comptoir-montevideo-2

Poisson, viande, et option veggie

Pour le plat, beaucoup de choix dans cette formule déj, et notamment une sublime assiette végétarienne avec des légumes fondants et plein de goûts. Pour le poisson, un sacré filet de maigre (rare de voir d’aussi grosses portions de poisson au resto), légumes et risotto de riz noir très réussi. Si vous optez pour de la viande, le patron saura vous conseiller le meilleur plat selon vos préférences (peu ou très cuite). Julie s’était régalée avec le churrasco uruguayen (steak) et purée de butternut, et Agathe a également beaucoup apprécié la brochette marinée et ses légumes. Les cuissons sont justes, et les accompagnements ne sont pas décoratifs. C’est copieux, surprenant, vraiment bon.

comptoir-montevideo-3 comptoi-montevideo-8 comptoi-montevideo-9

Dessert à l’orange

La première fois, j’avais été incapable de prendre un dessert, à mon grand regret ; alors pour ma deuxième visite, je voulais absolument goûter la mousse de dulce de lèche, croustillant d’amande et zestes d’orange. Quel délice ! Un bonheur si on aime comme moi les desserts aux agrumes. Mais pas d’amertume ici, la douceur sucrée de la mousse à la texture plutôt crémeuse adoucit bien l’orange. Il faut maintenant que je revienne pour tester les deux autres desserts, une panacotta lait de coco et mi-cuit au chocolat et coulis de clémentine et noisettes torréfiées (mama mia).

comptoir-montevideo-16 comptoir-montevideo-17

Last but not least, l’accueil est adorable, le patron est d’une incroyable gentillesse. Adorable avec mon baby, arrangeant pour trouver une place à ma poussette, sa générosité est à l’image de cette belle adresse que je vous recommande très chaudement.

Comptoir Montevideo, 44 rue Coquillière, Paris 1er

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Un commentaire

  • L’entrée est étonnante mais donne très envie de goûter, moi j’aime bien mélangé le fromage avec du sucré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *