Un tea-time au Burgundy

Le tea-time a détrôné le brunch dans mon petit coeur de foodie. Le tea-time, c’est le plaisir de ne pas avoir à choisir entre la tartelette et la religieuse, c’est la beauté de ces petits gâteaux qui arrivent tels des bijoux sur leur plateau. C’est le privilège de se rendre dans des hôtels sublimes sans dilapider son livret A.

Pour mon anniversaire, mon amie Aurélia a eu la bonne idée de m’inviter à tester le tea time du Burgundy. Nous avons mis quelques mois à fixer la date, mais ce mois-ci nous nous sommes enfin retrouvées pour ce moment de pur bonheur à deux pas de Madeleine.

Le Baudelaire, bar et restaurant du Burgundy

Quelques mots d’abord sur le Burgundy, un hôtel 5 étoiles d’une cinquantaine de chambres, doté de somptueux équipements comme un espace Spa de 250 m2. J’ai pu apercevoir ce petit paradis en passant dans un couloir, ça avait l’air sublime. Surtout, si le luxe est omniprésent, le Burgundy est un grand hôtel à taille humaine.

Le restaurant Le Baudelaire (une étoile au Michelin) ressemble à un jardin d’hiver privé, rempli de fleurs magnifiques, et baigné d’une douce lumière. La haute verrière donne tout son charme au lieu.

Il y a également un espace bar plus feutré, qu’on imagine très agréable en fin de journée.

Place au tea time !

Depuis le printemps, le chef pâtissier, c’est Pascal Hainigue. Pour le tea time, on retrouve le type de carte typique des grands hôtels : le choix entre des pâtisseries et boissons à la carte, ou une formule tea time qui comprend une sélection de mini pâtisseries et une boisson (fraîche ou chaude) au choix. Alors que dans la plupart des palaces, la formule tea time coûte souvent une cinquantaine d’euros, ici elle est à 30 euros par personne. Sympa.

Nous avons donc (évidemment) opté pour la formule, qui comprend trois bouchées salées et six bouchées sucrées. Au programme :

Blinis au sarrasin, saumon fumé, concombre. Frais, classique, saumon de très bonne qualité.

Finger sandwich, oeuf et ciboulette. La bouchée la plus simple, typique des tea time à l’anglaise.

Navette briochée, avocat, canard fumé. J’adore les pains légèrement sucrés adaptés pour le salé, c’était bon.

Scones surmontés de crumble au chocolat. La sublime surprise de ce tea time : moi qui suis une puriste du scone, j’ai un peu tiqué en le voyant ainsi mélangé avec du chocolat. J’étais prête à râler lorsque je l’ai goûté… harmonie parfaite, fondant divin, un truc de fou.

Religieuse au café blanc et noisettes du Piémont. La crème au café est d’une grande délicatesse, extrêmement agréable même quand on n’est pas fan des pâtisseries au café.

Tartelette aux fraises gariguettes. La tarte aux fraises est l’un de mes desserts préférées, et je n’ai pas été déçue avec cette bouchée tout en retenue qui met bien en valeur le goût acidulé de la gariguette.

Forêt noire. Un grand classique un peu oublié, qu’on prend plaisir à redécouvrir en petit format.

Dessert à l’abricot. Je ne retrouve pas l’intitulé exact de cette délicieuse bouchée à l’abricot, un régal.

Chou Pistache et framboise. Mama mia, la gourmandise de ce chou et du duo tellement efficace entre l’onctuosité d’une crème pistache et la vivacité de la framboise !

Tarte au citron, sablé noisettes, confit d’écorces, éclat de meringue. Une saveur intense et bien équilibrée, ceux qui aiment la tarte au citron ne seront pas déçus.

Vous le devinerez facilement, mais mieux vaut prévoir un déjeuner léger avant de ce frotter à ce tea-time. Je suis emballée par le rapport expérience prix de cette formule, un sublime moment à s’offrir et à offrir sans modération.

Tea Time du Burgundy, 6-8 rue Duphot, Paris 1er

 

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *