Bonnes adresses, Hôtels

Une nuit à l’hôtel de Jobo

Le Marais reste à mes yeux le plus beau quartier de Paris. Il y a tout : l’architecture, les lieux sympas, et une atmosphère intime et chaleureuse qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Séjourner dans le Marais, c’est épouser le temps de quelques heures le mythe d’un certain art de vivre typiquement parisien.

J’ai eu cette chance dernièrement, en passant une nuit à l’hôtel de Jobo. Ce 4 étoiles à la personnalité bien trempée est inspiré de Joséphine de Beauharnais, première femme de Napoléon (le « Jo » est pour Joséphine, et le « Bo » pour Bonaparte). C’est un bijou atypique designé par la décoratrice Bambi Sloan, doté d’une forte identité qui ne laisse pas indifférent. Pour ma part, j’ai été enchantée par cet endroit à mi-chemin entre romantisme, kitsch branché et rock’n roll.

Comme je le dis à chaque fois que j’écris sur un hôtel, chers amis Parisiens, le lieu n’est pas réservé aux touristes. Venez prendre un verre, un café, un petit-déjeuner, pour goûter au luxe tranquille du lieu. Bien sûr, rien ne vous empêche de vous offrir une parenthèse d’une nuit si les murs vous séduisent… Quoi de plus romantique que de quitter son nid de tous les jours pour tester d’autres draps, à deux pas de chez soi. Ce petit superflu, c’est un précieux cadeau.

Suivez-moi, je vous emmène sur les traces d’une Joséphine fantasmée, entre histoire, rêve et réalité un brin débridée. On passe l’entrée discrète pour découvrir un salon d’extérieur niché sous une tenté bardée de roses. Dans les salons du rez-de-chaussée, Joséphine nous accueille, une flûte de champagne à la main, et avec de larges lunettes de soleil. Un clin d’oeil malicieux qui réveille les traditionnels peintures de portraits.

Dans le salon de Joséphine

Le grand salon est la pièce de vie de l’hôtel. On y petit-déjeune le matin, on y prend un café à toute heure, un verre en soirée. L’ambiance ? Feutrée. L’esprit ? Flamboyeusement baroque. On y retrouve la signature déco de l’hôtel : plafonds peints extraordinaires, fauteuils douillets et chatoyants, melting-pot d’objets détonnants, et le sentiment d’être dans un lieu qui a du style, son style.

Léopard & Révolution

Montons maintenant en direction des chambres. Nous croisons dans les couloirs quelques beaux spécimens d’oiseaux déclinés sur les tapisseries, toujours dans un décor dominé par le rose et le noir.

Côté chambres, plusieurs ambiances ont été créées, de la plus Rrrrrrrrrrr (tenture léopard) à la plus girly, en passant par un univers plus sobre en noir et blanc. Je suis restée baba devant le raffinement des matières, et surtout la beauté des meubles Directoire. Vraiment, ces armoires sont sublimes.

Bleu, blanc, rose

La chambre dans laquelle j’ai passé la nuit offrait un savant mélange entre l’esprit révolutionnaire et luxe impérial. La cocarde tricolore se marie avec impertinence aux miroirs baroques et aux meubles empire. J’ai passé un long moment à me délecter des jeux d’ombres qui changent avec la lumière du jour et l’éclairage, entièrement modulable. À chacun de façonner l’ambiance qui l’inspire… Au sol, une moquette en trompe-l’oeil qui imite du parquet. Fallait oser.

Petit détail sympa : le matin, on a vue sur les pompiers qui partent faire un brin d’exercice. Clairement pas désagréable, avis aux amateurs.

Petit-déjeuner en grande pompe

Un mot sur l’excellent petit-déjeuner : j’ai été emballée par la qualité des produits (car non, ce n’est pas toujours le cas, et même dans un 4 étoiles on vous sert encore parfois du mauvais jus d’orange). Quel plaisir de profiter du salon en matinée, c’est une toute autre ambiance que le soir, absolument délicieuse. Comme quoi, le léopard, ça passe bien à toute heure de la journée #quileutcru

Vous l’aurez compris, plus qu’un hôtel, le Jobo est un petit monde soigné dans les plus jolis détails. Un patchwork détonnant, un esprit rebelle au coeur du plus désirable des quartiers parisiens. À découvrir absolument !

Hôtel de Jobo, 10 rue d’Ormesson, Paris 4

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *