Bonnes adresses, Brunchs, Restaurants, food

Brunch chez Acide Macaron

Acide Macaron : une adresse discrète mais bien connue des amateurs de pâtisserie. Le chef Jonathan Blot s’est fait connaître avec des macarons signature qui dépoussièrent un genre vu et revu. Avec des saveurs comme bubble-gum, pop-corn, passion acide citrique, fraise poivrée, on prend plaisir à déguster des macarons – parce que je ne sais pas vous mais moi j’en mange maintenant assez rarement, je m’en suis un peu lassée.

Je vous avais parlé des ces macarons en 2015. Et déjà à cette époque je me notais de tester le brunch ; il m’aura donc fallu presque trois ans pour passer à l’action, c’est maintenant chose faite. Ce brunch est une belle surprise, à l’image du raffinement des fameux macarons.

Le salon de thé Acide Macaron, pépite du 17ème

Déjà, le cadre : au coeur du tranquille et très désirable quartier du 17ème, ce genre d’endroit où l’on se dit qu’il doit faire bon vivre à Paris, le salon de thé Acide est un nid douillet parfait pour prendre le temps d’apprécier les bonnes choses. Et ça commence par admirer la vitrine, ses couleurs incroyables et ses pâtisseries sorties d’un film de Jacques Demy. Puis on s’installe dans un cadre cocooning, il n’y a pas de chaise haute pour Marius mais l’endroit est assez calme pour qu’on se sente à l’aise. En plus, ce petit a pris l’habitude d’être très sage pour notre traditionnel brunch du samedi !

La formule brunch est à 25 euros, et on a profité d’une super offre sur la Fourchette qui nous a permis de le tester pour 20 euros. La promo semble terminée, mais le rapport qualité prix est impeccable même à plein tarif. Et comme d’habitude, une vidéo maison en guise de mise-en-bouche.

Choix généreux de boissons

Commençons par les boissons. La formule donne le droit de choisir une boisson chaude et une boisson fraiche, parmi toutes les propositions de la carte ! On a donc profité chacun d’un jus d’orange pressé servi en quantité très généreuse, un latte pour moi et chocolat chaud pour Louis. A la carte il y avait aussi une belle sélection de thés, des jus de fruits, un citron pressé… Le café était excellent. Et regardez un peu la vaisselle qui donnent l’impression de jouer à la dinette, c’est tellement joli !

 

Gourmandises en série

Avec nos boissons, on a droit à une douceur sucrée à choisir parmi les viennoiseries et gâteaux présentés en vitrine. Grand cookie pour monsieur, délicieuse madeleine avec un glaçage à la rose pour moi, et on a rajouté un cake chocolat noisette pour Marius. On n’avait pas envie de sacrifier nos viennoiseries, car il commence à bien manger le bougre ! Première étape validée, même si je trouve que les quantités varient énormément selon la gourmandise choisie : le muffin au chocolat par exemple est énorme, tandis que ma madeleine est toute petite et aurait mérité d’être servie par une de ses consoeurs.

Le brunch, côté salé

La partie salée est constituée de deux étapes : une assiette découverte qui change à chaque fois, et le sandwich du week-end. Ce samedi, nous avons eu droit à un velouté de céleri à tomber par terre (et pourtant j’ai beaucoup de mal avec le céleri), très doux et légèrement acidulé. Ensuite, le sandwich du week-end était un Krok, sorte de croque-monsieur pané dont on choisit l’élément principal de la garniture. Louis a pris la viande pour un krok façon burger, et moi j’ai choisi… du homard, excusez du peu ! Une belle surprise (sans supplément !) pour cette période de fêtes. Ce plat était très bon, avec une panure bien croustillante et une garniture savoureuse avec des petits oignons légèrement sucrés pour relever les morceaux de homard, le type de plat comfort food (de luxe !) qu’on a envie de manger pour un brunch de fêtes.

Les pâtisseries d’Acide Macaron

On attend beaucoup de la fin d’un brunch quand il signé par un chef pâtissier, et chez Acide Macaron c’est réussi. Le choix est vaste, on a droit à l’une des nombreuses pâtisseries présentées à la carte. Parmi les créations signature : un sublime cheesecake mandarine sicilienne, une tarte citron miel et yuzu, un mille-feuille à la noisette du Piémont… Louis a choisi la pâtisserie du moment, une boule de Noël flamboyante qui cache une mousse de chocolat. Quant à moi j’ai opté pour l’assiette de mignardises façon finger food, pour tester un maximum de pâtisseries ! Tarte au citron, mini cheesecake, deux miniatures des boules de Noël (l’une au chocolat, l’autre à la pistache) et la star de mon assiette : le Paris Brest. Vous savez comme c’est compliqué de trouver un vrai bon Paris Brest, et bien celui-ci était dans mon top 3 (avec celui de Cédric Grolet au Meurice et celui de La Pâtisserie des Rêves). La finesse de la crème est exceptionnelle, tant sur la texture que la saveur de praliné.

Ce brunch nous a mis des paillettes dans les yeux, je suis ravie de l’avoir testé en cette période festive ! Mais que ça ne vous empêche d’y aller aussi, même après les fêtes : la formule est de très bon niveau, on ne se moque pas de nous. Dans la catégorie brunch de pâtissier à la française, c’est une bonne, une excellente pioche.

Acide Macaron, 24 Rue des Moines, Paris 17

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

1 Comment

  1. Miam! Merci pour la découverte!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *