Mode, Shopping

Mon avis sur les sites de location de vêtement : Le Closet et l’Habibliothèque

En quelques mois, je suis devenue une grande fan du concept de location de vêtements. Tout a commencé par hasard, avec un cadeau de Noël de la part de ma mère : une carte cadeau de trois mois pour le site de location le Closet. Il s’agit d’un site de location de vêtements qui propose un abonnement mensuel.

Plus de 6 mois plus tard, il est temps de vous faire le bilan, mais avant j’aimerais vous présenter quelques bonnes raisons de vous mettre à la location de vêtements. Je me base sur mon expérience, et je peux vous dire que ce mode de consommation a transformé ma façon de consommer la mode.

location vetement
Une combinaison de la marque Orféo, louée sur Le Closet

Quels sont les sites de location de vêtements ?

La location de vêtements en ligne est un marché encore récent et il y a finalement assez peu d’acteurs. Voici les principaux sites :

Location de vêtements à la pièce

Panoply, le site plutôt axé luxe et grandes occasions. Tarifs assez élevés, forcément, mais bien moins que les prix des vêtements. Si la location de vêtements vous intéresse, je vous recommande le très bon épisode du podcast Génération XX avec le témoignage d’Emmanuelle Brizay, la fondatrice de Panoply.

Beaurow, un site récent qui me semble être sur le même créneau que Panoply : des belles robes de luxe et des fringues pointues.

Les Cachotières, positionnement un peu différent puisque ce sont des robes moyenne gamme (Sandro, Maje et compagnie) et qui appartiennent à des particuliers. Les filles les mettent en location sur le site, et on peut louer une robe entre 30 et 50 euros. Typiquement le concept idéal pour louer une robe d’invitée à un mariage.

Location de vêtements mensuelle

Là, c’est le désert ! J’ai trouvé d’obscurs sites qui ont l’air d’avoir capoté en cours de route, et sinon j’ai donc testé les deux principaux sites :

Le Closet, qui propose pour 49 euros par mois un abonnement “illimité” qui donne droit à chaque fois à trois vêtements et deux accessoires (il faut juste renvoyer le précédent avant de recevoir le nouveau). Avec les contraintes de temps d’envoi, si on s’organise bien on peut recevoir une commande par semaine. Un bon rythme !

L’Habibliothèque, qui propose un concept à peu près similaire : 3 pièces en illimité (mais pas d’accessoires, il y en a quelques uns mais qui sont comptés comme des pièces à part entière).

Pourquoi louer ses vêtements ?

1. Pour le plaisir de renouveler sa garde-robe

La location de vêtements est un super concept pour compléter sa garde-robe. Le mécanisme est le même que pour un achat : on choisit sur un catalogue, on commande, on reçoit, on porte. Et on retrouve le même plaisir que pour l’achat à chaque étape du processus. Je suis sûre que “neurologiquement” (sorry pour cette argumentation scientifique approximative) c’est le même mécanisme qui se met en place : je ne fais pas de différence entre le plaisir de recevoir une fringue louée qu’une fringue achetée. C’est à chaque fois le même plaisir de la nouveauté. Ce qui change, c’est qu’après l’avoir portée, on n’entasse pas le vêtement dans sa garde-robe… on le glisse dans une enveloppe.

Un top peplum loué sur l'Habibliothèque
Un top peplum loué sur l’Habibliothèque (les yeux fermés, désolée..)

Est-ce que c’est frustrant de renvoyer les vêtements ? C’est le point qui m’interrogeait le plus au début. J’avais peur d’être très frustrée au moment de renvoyer les vêtements. Et bien pas du tout ! En louant ses vêtements, on active les mêmes plaisirs qu’en les achetant : plaisir de feuilleter le catalogue en ligne ; plaisir de passer une commande ; plaisir de découvrir de nouveaux vêtements, et enfin plaisir de les porter… une fois. Et oui !

Essayez de repenser aux fringues que vous avez achetées récemment. À quel moment avez-vous le plus kiffé ? Certainement pas au moment de porter le vêtement pour la deuxième fois (à part peut-être pour quelques pièces vraiment adorées). Ce qui nous fait plaisir, c’est la nouveauté. Une fois le vêtement porté, on s’en lasse, c’est évident. On peut le reporter un peu mais ce ne sera pas le même kif, sauf s’il s’agit d’un excellent basique. J’ai pu vérifier cette théorie avec le Closet. Même les robes qui me plaisaient le plus ont perdu de leur aura après que je les ai portées une fois. Je n’ai donc eu aucun regret à les glisser dans une enveloppe pour vite recevoir la prochaine nouveauté.

2. Pour ne pas perdre de temps à laver et repasser ses vêtements

Je ne pensais pas que ce serait un argument aussi important, mais après ces mois de test je peux vous le dire : il ne faut pas sous-estimer le plaisir de ne pas avoir se préoccuper de laver ses fringues ! Le linge, c’est la cause numéro un de mon bordel au quotidien. Je suis envahie de fringues à repasser, de fringues dans le panier à linge sale, c’est un enfer qui n’a fait que grandir avec un petit à la maison. Donc tout ce qui me fait gagner du temps, je prends.

L’autre avantage c’est que le pressing géré par ces sites est toujours impeccable : les vêtements sont bichonnés, préservés, c’est comme si ils n’avaient jamais été portés. Une fois, j’ai reçu un très joli pull en maille souple que j’ai pris beaucoup de plaisir à porter. Je me suis fait la réflexion que si ce pull passait deux fois en machine, il serait importable ! Or là, il était comme neuf.

location vetement closet
Blouse brodée louée sur le Closet

Voici maintenant mon avis sur les deux principaux sites de location de vêtements : le Closet, et l’Habibliothèque.

Mon avis sur le Closet

Comment ça fonctionne ?

C’est très simple : sur le site du Closet, vous accédez à un catalogue en ligne avec des centaines de fringues. Vous indiquez votre taille, vous sélectionnez vos favoris. Ensuite, voici les étapes :

1/ L’algorithme vous propose une première sélection : 3 vêtements, 2 accessoires.
2/ Vous avez alors 24h pour « swaper » cette sélection, c’est-à-dire l’échanger contre d’autres pièces qui vous plairaient plus et qui seraient disponibles. Vous avez même la main sur le choix de la taille, toujours dans la mesure des pièces disponibles. Vous validez votre nouvelle sélection (et si vous dépassez les 24h, c’est la toute première sélection automatique qui vous est envoyée).
3/ Quelques jours plus tard (le délai est variable, comptez quelques jours), vous recevez votre Closet.
4/ Vous portez les vêtements autant de fois que vous le souhaitez, puis vous renvoyez le Closet dans l’enveloppe fournie. Il y a également un bon de retour à coller sur l’enveloppe.

Ensuite, ce qui détermine le délai entre deux Closets, c’est le timing de renvoi des pièces. Une fois les pièces portées, vous cliquez sur « Noter mon Closet » pour évaluer les vêtements. Cette action déclenche une nouvelle sélection automatique, que vous recevrez sous 24H ouvrées (enfin ça c’est la version officielle, parfois c’est plus 48h). Du coup, mon conseil : notez votre closet le plus rapidement possible. En général, je n’attends pas d’avoir tout porté, je le note dès le lendemain de sa réception, pour pouvoir avoir une sélection rapidement ensuite. Puis, c’est le renvoi de votre ancien Closet qui déclenche l’envoi du nouveau. Si vous tenez le rythme de cette gymnastique, vous pouvez recevoir environ un Closet par semaine (sous réserve de porter les pièces immédiatement pour les renvoyer rapidement).

Un top avec un joli dos en dentelle loué sur Le Closet
Un top avec un joli dos en dentelle loué sur Le Closet

Est-ce que les vêtements proposés par le Closet valent le coup ?

J’ai reçu mon premier Closet en janvier 2018, juste après Noël. Je me souviens très bien de mon premier Closet… car il m’avait un peu déçue ! J’avais reçu une jupe dans une matière affreuse et trop grande, un pull au col trop petit que je ne pouvais même pas enfiler… heureusement il y avait aussi une superbe robe Idano pour sauver la mise. Puis ensuite pendant plusieurs mois, les Closet suivants m’ont conquise.

Les marques sélectionnées par le Closet correspondent à des fringues de moyenne gamme, souvent des marques du quartier du Sentier, dont certaines sont de très belles découvertes. J’ai par exemple complètement craqué pour Idano, qui signe des vêtements bien coupés et très stylés : jupe moutarde canon, imprimés à la française. Frnch est également très intéressante : j’ai adoré un top péplum rose pâle, une robe rétro noire. Il y a aussi les marques romantiques : Grace et Mila et ses blouses vaporeuses, jeux de broderie et petits volants. Globalement la collection intègre toutes les tendances du moment qu’on a envie de porter.

Le bilan Closet : les +, les –

Après 8 mois d’abonnement, voici mon bilan :

Les +
– Une jolie sélection de marques
– Une logistique simplifiée
– Un service client réactif

Les –
– Il y a un gros point noir : pas assez de stock, ce qui génère beaucoup de frustration. Il y a plein de vêtements que j’avais repérés lors de sorties de collections, et qui n’ont JAMAIS été disponibles dans ma taille (38). Il y a une stratégie pour espérer tomber sur les meilleures fringues : revenir plusieurs fois pour swaper sa sélection, et trouver la bonne pièce. Mais franchement, je n’ai pas le temps pour ça, le but c’est de se faciliter la vie non ?

– L’autre point négatif, ce sont les vêtements qui tombent mal ou sont mal finis. Cela m’est arrivé sur plusieurs Closet consécutifs, c’est un peu agaçant.

Combien coûte l’abonnement au Closet ?

49,90 euros par mois pour l’abonnement illimité qui comprend 3 vêtements et 2 accessoires. Tous les frais d’envoi et de retours sont compris. C’est le tarif le plus compétitif sur ce marché.

Mon avis sur l’Habibliothèque

Comment ça fonctionne ?

Passons maintenant à l’Habibliothèque, l’autre acteur sur le marché de la location mensuelle. Le positionnement est plus haut-de-gamme que Le Closet, avec des marques plutôt haut-de-gamme : Kenzo, Carven, Cacharel, Tara Jarmon… On peut choisir la formule mensuelle illimitée, ou la formule pour recevoir une sélection une fois par mois. Dans tous les cas, c’est nous qui sélectionnons les trois vêtements souhaités parmi les pièces disponibles.

une blouse carven louée sur l'Habibliothèque
Une blouse Carven louée sur l’Habibliothèque, la coupe était très couture !

Est-ce que les vêtements proposés par l’Habibliothèque valent le coup ?

Oui, complètement. Les marques sélectionnées sont de très bonne qualité et apportent le plaisir de porter des pièces parfois assez pointues. C’est ce qui m’a le plus plu : découvrir des vêtements très mode, issus d’une sélection rigoureuse. Quel plaisir de porter des chemises en soie, des robes au joli tombé, des coupes qui sortent de l’ordinaire… À savoir cependant, sur les derniers temps la marque a intégré de nouvelles marques plus moyenne gamme comme La Petite Française (mais ça reste quand même de très jolis vêtements).

Une combinaison Diane Von Furstenberger portée pour un mariage, tout en soie, un bonheur à porter !
Une combinaison Diane Von Furstenberger portée pour un mariage, tout en soie, un bonheur à porter !

Le bilan l’Habibliothèque : les +, les –

Je ne suis restée abonnée que peu de temps à l’Habibliothèque : deux mois, en juin et juillet. Voici mon bilan :

Les +
– La qualité des marques et des vêtements
– Le service de livraison carrément luxe : à Paris, pas besoin de renvoyer le colis par la Poste, un coursier se charge de récupérer vos vêtements et de vous apporter les nouveaux ! Un énorme atout.
– L’expérience globale, qui fait qu’on se sent privilégiée

Les –
– Le problème des stocks : très peu de vêtements sont disponibles dans sa taille, c’est hyper frustrant (moins de choix que chez Le Closet par exemple)
– La logistique est un peu compliquée. Le site n’est pas ergonomique, on reçoit plein de mails inutiles à chaque fois qu’une pièce est disponible en stock.

Une chemise Tara Jarmon très vitaminée
Une chemise Tara Jarmon très vitaminée
Un sweat Carven trop chouette
Un sweat Carven trop chouette
Un chemisier Tara Jarmon en soie, portée avec bonheur un jour de pluie
Un chemisier Tara Jarmon en soie, portée avec bonheur un jour de pluie

Combien coûte l’abonnement à l’Habibliothèque ?

99 euros par mois pour l’abonnement illimité qui comprend 3 vêtements. Tous les frais d’envoi et de retours sont compris (par coursier, quel luxe !).

Louer ses vêtements, et changer son rapport à la mode

Je conclus sur ce point, car la location de vêtements a eu des effets inattendus sur ma manière de consommer la mode.

Après quelques mois (8 mois pour Le Closet, 2 mois pour l’Habibliothèque), j’ai suspendu ces deux abonnements. J’ai d’abord résilié l’Habibliothèque car je trouvais les stocks insuffisants ; mais pour info d’après la fondatrice les choses vont évoluer dès cette rentrée, il y aura plus de pièces disponibles et une application est en cours de développement. Quant au Closet, c’est également le fait de ne jamais avoir accès aux pièces que j’avais repérées qui m’a poussé à me désabonner.

Un look composé uniquement avec des fringues louées : l’Habibliothèque pour le t-shirt, le Closet pour le pantalon.

Mais au fond, peu importe. Louer des vêtements m’a fait prendre conscience qu’accumuler des vêtements payés 20 balles chez H et M, ce n’était plus possible. Je le savais déjà, mais j’en ai pris conscience de manière très concrète. J’adore la mode, mais le plaisir de s’habiller ne réside pas dans le fait de posséder les vêtements.

J’ai envie de me composer une garde-robe qui me correspond vraiment, avec des basiques de qualité, et avec uniquement des pièces que j’adore. Je cultive mon amour des trouvailles vintage, en privilégiant la qualité à la quantité. Et surtout, cette expérience a ouvert la voie à une nouvelle passion : la couture. Mais ça, c’est une autre histoire… que je vous raconterai dans un prochain article !

Et vous, avez-vous déjà testé la location de vêtements ? Est-ce que ça vous tente ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

6 Comments

  1. J’ignorais qu’un tel concept existait hormis pour des vêtements type déguisements ou robes de mariée.
    Serais-je tentée ? Pas forcément car faisant un 38 comme toi, je rencontrais les mêmes difficultés. Après ça me semble un poil contraignant de devoir passer autant de temps à commander 😉

    1. Franchement il faut essayer, on se prend vite au jeu ! Je pense que les problèmes de stock viennent du fait que le concept est nouveau, il faut que la logistique se rode un peu. ça devrait aller de mieux en mieux

  2. Super intéressant ton article Fanny.
    Surtout que je me posais dernièrement la question de la location.
    En cas de coup de coeur, est ce que la marque propose la vente ?

    Bizz et hâte de découvrir ton article couture !!!

    1. Merci beaucoup ! Ah oui j’ai oublié de préciser ce point, on peut effectivement acheter ses fringues à prix un peu moins cher.

  3. Hello ! Une amie avait essayé le closet mais a vite arrêté parce qu’elle achetait toutes ses tenues !
    J’aime beaucoup le concept, et surtout les marques proposées, notamment Grace&Mila. Cependant et je te rejoins sur certains points, plusieurs choses me freinent. Comme par exemple: trouver le temps pour renvoyer le colis, ne pas céder au craquage de l’achat si on tombe sur une pièce fabuleuse, les problèmes de taille en ce qui concerne les jeans (un casse tête chez moi !!). Et si malheureusement, un collègue nous renverse un café sur notre blouse, comment on gère ?

    Belle journée,
    Line de https://la-parenthese-psy.com/therapie/la-zootherapie/

  4. Il est super ton article. Et je trouve que tu as eu beaucoup de goût dans le choix de tes pièces. J’aurai peur que rien ne m’aille pour le moment. Par contre je me dis que quand je vais recommencer les vernissages ça pourrait être interessant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *