Actus

La bella gente, les gens biens

Hier, j’ai vu un excellent film : La bella gente, les gens biens. J’ai bien failli passer à côté, car il est sorti il y a à peine une semaine et il ne passe déjà plus que dans dans 22 cinémas dans toute la France. J’ai encore parfois la naïveté de penser que les meilleurs films sont ceux qui sont les plus diffusés…erreur.

L’histoire se passe en Italie. Susanna et Alfredo, deux quinquas, passent leurs vacances d’été dans leur maison de campagne. Ils sont séduisants, sympathiques, amoureux comme au premier jour. Un petit couple moderne attaché à ses idéaux. Un jour, alors qu’elle va faire ses courses, Susanna croise sur la route une très jeune prostituée malmenée par un homme. Choquée par la scène, elle décide de recueillir la jeune femme chez elle avec l’aide de son mari. Les premiers temps, tout se passe bien : Susanna dorlote la jeune Ukrainienne, qui sait se montrer docile et reconnaissante. Mais peu à peu, les relations se compliquent entre les deux femmes, notamment à l’arrivée du fils du couple…

Parce qu’elle est un peu trop jolie, un peu trop étrangère, et surtout un peu trop proche du fils de Susanna, la jeune Nadja  dépasse le rôle de victime dans lequel elle était cantonnée par sa “bienfaitrice”. Ce film met en lumière les contradictions entre les belles valeurs des gens bien pensants et leurs réticences à sacrifier les fragiles repères qui fondent leur équilibre de vie. Leur bonne conscience s’arrête là où commencent leurs propres intérêts. Le couple formé par Susanna et Alfredo n’est solide que dans la mesure où rien ne vient perturber leur précieux petit train-train ; et sous leurs airs altruistes se cachent un abyme d’égoïsme (pour elle) et de lâcheté (pour lui). Ces personnages dérangent, car ils n’ont en apparence rien de monstrueux, et nous obligent à nous demander ce que nous aurions fait dans leur situation…

Les actrices sont exceptionnelles, notamment Monica Guerritore qui joue le rôle de Susanna. Elle interprète tout en finesse cette sublime cinquantenaire, généreuse et équilibrée, qui montre ses failles à mesure que ses rôles de mère et d’épouse sont remis en question. Autres points forts du film : une bande-son parfaite, des seconds rôles soignés, des paysages à couper le souffle, et surtout beaucoup de scènes fortes qui restent en mémoire.

Je vous encourage à le découvrir, même s’il vous faudra galérer un peu pour trouver une salle. C’est le genre de film qui, comme on dit, remet les idées en place.

Listes des salles qui diffusent La bella gente

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=UZWG0U1gv_w&feature=related[/youtube]

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

3 Comments

  1. Excellent film en effet, pudique et délicat sans s’empêcher pour autant de faire passer des idées fortes. J’avais vu il y a quelques années Théorème de Pasolini, ou l’histoire d’un homme, légèrement gigolo, d’abord accueilli à bras ouvert dans une famille avant de provoquer des choses qu’il ne contrôle pas. Le style est différent, les problèmes de société ne sont pas l’objet de ce film italien, mais on y retrouve le thème du huis clos familial et l’arrivée d’un inconnu qui vient bouleverser un équilibre, sans doute trop fragile. A croire que les cinéastes italiens ont trouvé leur thème de prédilection et qu’ils le manient particulièrement bien. La bella gente ne passait plus que dans 7 salles à Paris cette semaine, donc n’hésitez pas et redécouvrez la Toscane sur fond de question sociales et surtout humaines.

  2. Ton pitch et l’analyse que tu en fais me rapelle ” Another year” de Mike leig ( Une apparence généreuse, mes au fonds, un égoisme abyssal … dès que le train train est troublé) .
    Je ne l’ai pas vu mais il doit valoir le coup !

  3. […] Je vous avais dis tout le bien que je pensais d’un film sorti il y a peu de temps, la bella gente. Même si c’est aussi un bon film, la Nostra Vita m’a un peu moins convaincue. Le sujet […]

Répondre à Aurore Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *