Sorties, Théâtre et spectacles

Rodolphe Sand, tout en finesse

Tout en finesse fait partie des spectacles qui portent bien leur nom. L’année dernière, j’avais vu le comédien Rodolphe Sand à l’oeuvre dans la pièce « Revenir un Jour » (on a pu l’apercevoir également dans Dernier coup de ciseaux et Mission Florimont). Il jouait extrêmement bien et j’avais cru deviner une personnalité attachante, tout en délicatesse. Je ne m’étais pas trompée, son one-man show « Tout en finesse » est une petite perle de drôlerie intelligente et touchante

rodolphe-sand

Tout commence par quelques pas de danse brillamment exécuté par le comédien dont le physique ne laisse pas présager le talent de danseur classique. Et pourtant, il est gracieux, Rodolphe Sand, et nous touche par la précision de ses mots et de sa gestuelle. Le charisme est bel et bien là, et dès les premières répliques, on est envoûtés. 

De la danse, et même du dicodanse

L’artiste explique au cours du spectacle que pour son premier « one », on lui a conseillé de raconter son histoire. Bien qu’il soit toujours difficile de deviner le vrai du faux, il est évident que l’artiste donne beaucoup de lui-même. Physiquement, déjà, c’est frappant, il ne s’économise pas ! C’est un ancien danseur (il a arrêté la danse il y “25 kilos”) et ça se voit. Tout une première partie est consacrée au « dicodanse », un langage inventé qui permet de s’exprimer en dansant. C’est surprenant et poétique, et surtout à mourir de rire. 

rodolphe sand

Drôle et touchant

Il aborde ensuite des thèmes comme son homosexualité, l’homoparentalité (et la difficulté à voir reconnaître son désir d’enfant quand on est gay), la nécessité d’assumer ce que l’on est. On rit beaucoup devant sa reprise des slogans de la Manif pour tous, et en écoutant ses aventures pour -enfin- devenir parent. 

Chapeau pour la mise en scène (signée Sophia Aram) qui fait de ce one man show un vrai petit spectacle aux effets bien maîtrisés, truffé de petites surprises (je peux même vous certifier qu’à un moment, il y a des paillettes). J’ai ri de bout en bout, j’ai beaucoup souri aussi : car tous les sujets mènent vers une thématique centrale, la joie de vivre. N’en déplaise aux amateurs des films récompensés à Cannes #teasing (vous pouvez voir un aperçu de ce thème dans la vidéo ci-dessous).

La bonne nouvelle, c’est que ce spectacle est réussi sur tout la ligne et qu’il illuminera votre soirée à coup sûr. La mauvaise, c’est que vous n’avez que jusqu’à la fin de la semaine pour le découvrir. Ne le manquez pas !


Carte Blanche à Rodolphe Sand par franceinter

Rodolphe Sand, tout en finesse
Jusqu’au 27 juin au Petit Palais des Glaces

EDIT octobre 2015 : Rodolphe Sand est de retour ! Le voici au Mélo d’Amelie ! Toutes les infos ici

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

1 Comment

  1. Je ne le connaissais pas mais tu as attisé curiosité !

Répondre à Aurore Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *