LOADING

Type to search

Un déjeuner italien au restaurant Le George

parispelemele 3 mois ago
Share

Alors que je reviens tout juste de 15 jours en Italie du nord, j’ai envie de vous parler d’une adresse d’exception pour expérimenter la cuisine Italienne à Paris. Et quand je vous parle d’exception, je parle restaurant de palace. En effet, il y a quelques temps, j’ai eu la chance d’accompagner Anaïs dans les coulisses du restaurant Le George, l’un des restaurants du Four Season George V.

Milieu de matinée, on traverse l’immense salle de restaurant pour accéder au coeur battant du lieu, la cuisine. Toute l’équipe s’active pour l’heure du déjeuner qui approche, et pourtant l’atmosphère est sereine, c’est un parfait ballet bien ciselé. Seuls les divins parfums qui s’échappent des casseroles viennent agréablement perturber le calme qui règne ici.

Pasta : mode d’emploi

Le chef Simone Zanoni nous attend en personne pour nous apprendre à confectionner la traditionnelle pasta. Au programme, deux plats d’une apparente simplicité : spaghettis à la tomate, et tortellinis ricotta et citron. Un petit challenge pour Anaïs et moi qui sommes plus des gourmandes que des as aux fourneaux… mais nous avons mis la main à la pâte, non sans avoir religieusement écouté les conseils du chef. Et quel chef ! Une gentillesse déconcertante, en quelques minutes nous avions l’impression de discuter avec un ami fin gourmet. Et je dois bien dure que nous buvions ses paroles et admirions chacun de ses gestes, ceux d’un artiste en plein travail.

D’abord, la confection de la pâte, une parfaite matière jaune d’or (le secret, c’est le très grand nombre de jaunes d’oeufs !) qui prend vie sous les doigts du chef, jusqu’à prendre sa forme finale. C’est ensuite le temps de préparer les ingrédients pour sublimer notre pasta : huile d’olive, tomates, ricotta, menthe fraîche, des produits simples mais évidemment de très grande qualité. Et enfin la cuisson, ce moment magique où l’alchimie se produit : les couleurs se réchauffent, et les plus parfait arômes se dégagent de la poêle. Les sens s’éveillent pour le bouquet final : la dégustation.

Les meilleures pâtes de ma vie ? Probablement. D’abord, parce qu’elles étaient à couper le souffle : c’est bien vrai que les mets les plus simples (quand ils sont réussis) sont les plus évidents pour les papilles. Ils vous touchent droit au coeur. Mais surtout, déguster un plat de pâtes dans l’un des plus prestigieux restaurants de Paris, sur le coin d’une cuisinière en partageant son assiette avec un grand chef et une amie dont on partage l’amour des bonnes choses, c’est un souvenir que je garderai précieusement.

Après cette plongée en coulisses, nous sommes passés en salle pour une nouvelle expérience : le menu dégustation du George.

Déjeuner en Méditerranée

Le restaurant est d’une beauté indiscutable. Le standing du lieu s’exprime par des volumes magistraux, des éléments de décoration imposants, et de somptueux bouquets de fleurs fraîches qui font écho à une végétation luxuriante en terrasse. Mais ce qui frappe, c’est la lumière. Ce jour-là le ciel était gris, et pourtant la grande verrière et la déco dominée par le blanc semblaient suffire à capter une belle et douce lumière parisienne.

Voyage gourmand en Méditerranée

Au cours de ce menu dégustation, nous avons eu un très bel aperçu de la cuisine de Simone Zanoni : un voyage en Méditerranée tout en légèreté, parcours teinté de surprises à chaque coup de fourchette.

Souvenir ému d’une tatin d’oignon accompagnée de sa glace au parmesan, qui joue sur le plaisir du contraste et de la gourmandise décomplexée. Le poisson, évidemment, dont je retiens la subtilité des assaisonnements, qu’il soit crû ou cuit. La beauté d’une cassolette de légumes, composition végétale vibrante et croquante.

Et le moment des desserts (que j’appréhende toujours un peu de peur qu’il ne soit pas au même niveau que le repas) est ici une véritable apothéose. Le cheesecake est une folie, il surprend par son goût de fromage blanc et son incroyable délicatesse. La composition de chocolat comblera tous les accros du genre, et les esthètes se régaleront de sa beauté (d’ailleurs, sérieusement, vous avez déjà vu un trio de desserts aussi sublime ?). Enfin, le plus original : la déclinaison de noisettes et de citron, une association surprenante et réussie, un bonheur à contempler et à déguster.

Service évidemment aux petits oignons, et petites attentions gourmandes telles qu’on les attend dans ce type de lieu (amuse-bouche et bouchées sucrées avec le café).

Côté tarifs, la grande formule dégustation est à 110 euros par personne (avec 7 étapes, dont les fameuses pasta ricotta citron), et il y a également un menu à 65 euros. À la carte, j’ai été surprise par l’accessibilité de certains plats comme cette tatin d’oignons de folie affichée à 10 euros, et tous les desserts à 11 euros. Le premier poisson est à 32 euros. Compte tenu de la qualité de l’adresse, c’est un vrai bon plan pour s’offrir un moment d’exception.

Pour conclure : le George (une étoile Michelin, pour le moment…) est sans hésiter l’un des meilleurs restaurants Italiens de Paris, et il donne l’occasion de vivre un moment palace qui ne manque pas de simplicité. À faire !

Restaurant Le George, 31 Avenue George V, Paris 8

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

1 Comments

  1. Lili 11 septembre 2017

    Tu me fais rêver… et voyager !
    J’avais pu rencontrer le chef lorsqu’il officiait à Versailles. Je salive encore à l’idée du plat qu’il avait confectionné !

    Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *