En France, Escapades, Voyages

Vacances en Auvergne : une semaine en famille

Je reprends le chemin du blog (ça fait si longtemps !) pour partager avec vous nos vacances en famille en Auvergne. Nous sommes partis une semaine en août dans cette région que je ne connaissais pas, et quelle belle surprise ! Nous avons adoré cette destination, à la fois très dépaysante et idéale pour passer du bon temps. Vous envisagez un séjour dans la région ? Voici nos coups de coeur pour kiffer l’Auvergne en famille.

Où loger en Auvergne ? Le camping du Pré Bas

Nous sommes partis avec ma soeur, mon beau-frère et nos enfants. Au total, ça donne : deux couples, deux bébé d’un an, un enfant de 3 ans et demi. Nous voulions donc un logement confortable, bien équipé pour les petits, et bien situé. C’est ma soeur qui nous a dégoté ce camping près d’un lac (Chambon) qui offre une grande variété de logements, de l’emplacement de tente au gite. C’est cette option que nous avons choisie : un gite simple et tout confort, à une rue du camping, pour profiter de tous les équipements du camping tout en étant bien chez nous.

Bilan ? Un super choix, le gite était nickel, avec deux étages indépendants parfait pour deux familles. La cuisine et le salon étaient tout simples mais bien équipés. Il manquait juste un espace extérieur (il y en avait dans les autres gites, pas dans le nôtre). Nous avions accès aux installations du camping : piscine, espaces de jeux pour les enfants, resto, snack… Bon, je vous préviens, les photos survendent un peu les lieux (la piscine parait gigantesque alors qu’elle est de taille très raisonnable), et tout est en supplément : le wifi, les serviettes, les draps. Malgré cela, pour le prix c’était déjà très bien (on a payé environ 800 euros la dernière semaine d’août). C’est donc un lieu que je vous recommande pour un séjour en famille, c’est top.

Au bout du camping, le lac, des canards, et une grande aire de jeux.

Site du camping du Pré Bas (je n’ai même pas pensé à prendre de photos, vous pouvez en voir pas mal sur leur site)

Des idées de balades en montagne en famille

À la montagne, on randonne ! Une fois équipés de nos porte-bébé et de bonnes chaussures, on est prêts pour de longues balades.

Le col de la Croix Morand

Ce fut notre toute première balade, le premier jour. Une découverte idyllique de la montagne ! Attention, ça grimpe sec, avec des enfants, il faut prendre son temps pour éviter les gamelles. On a adoré croiser de nombreuses vaches sur notre route et une fois arrivés au sommet, la vue est superbe. Comptez deux heures en tout.

Une de nos belles rencontres, au col de la Croix Morand

Le col de la Croix Morand, accès en voiture très pratique, grand parking au pied du sentier.

Le Puy de Dôme

Coup de coeur pour le Puy de Dôme ! Nous n’avons pas imité les courageux qui ont entrepris l’ascension du Puy, mais nous l’avons redescendu et c’était déjà sacrément ambitieux avec les enfants. Nous sommes donc montés en empruntant le train du Puy de Dôme, une fois en haut on a pris le temps d’admirer la vue avant d’aller déjeuner. Bon à savoir : au sommet, il y a un super resto en format self, avec de bons petits plats à prix abordables, servis rapidement en self service et avec le sourire. Du choix, beaucoup de spécialités locales. Très chouette.

La table d’Epicure, resto self de qualité avec une vue imprenable !
Vue depuis le chemin des chèvres

Une fois le ventre plein, direction le chemin des chèvres pour la descente. Nous avons été soufflés par la variété des paysages, des airs de Far West, des forêts majestueuses, des prairies en fleurs, et une arrivée surprenante au milieu des moutons ! 8 bornes, 4h de marche, Marius (3 ans et demi) a suivi le mouvement, on était super fiers de lui.

Le Puy de la Perdrix

Une autre belle balade, cette fois-ci plus près du Puy de Sancy : le Puy de la Perdrix. On y accède depuis la station Super-Besse. Nous l’avons joué prudents avec nos trois petits, on est montés en téléphérique. Sacrée expérience pour Marius qui n’était pas rassuré ! Une fois en haut, c’est un choc de température. Même en été, il fait super froid ! La vue sur le Puy du Sancy est féérique.

Nous sommes ensuite redescendus tranquillement à pied, on s’est arrêtés pour prendre un pique-nique. Y-a-t-il un truc plus réjouissant au monde que de poser ses fesses sur un petit rocher pour manger son sandwich au milieu des montagnes ? Je ne crois pas.

Site du téléphérique de la Perdrix

La ville médiévale de Besse

Après être allés à la station Super-Besse pour accéder au téléphérique de la Perdrix, nous sommes allés au village médiéval de Besse juste à côté. Beaucoup de charme pour ces ruelles où il fait bon flâner. De jolies boutiques, des adresses gourmandes (bonbons à l’ancienne, glaces, boulangeries), de fontaines et des escaliers pittoresques. Une vraie carte postale.

Cité médiévale de Besse

Les cascades du Mont-Doré

Le Mont-Doré est une jolie station au milieu des volcans. Nous nous y sommes promenés avant d’entamer une balade sur la route des cascades. La ville en elle-même a beaucoup de charme, on dirait un décor de film sur le thème des stations de ski dans les années 50. Il y a beaucoup de commerces très touristiques (des boutiques de charcuteries d’Auvergne tous les 20 mètres) mais quelques adresses valent le détour. Coup de coeur notamment pour la biscuiterie du Sancy, qui propose des spécialités au nom évocateur : lave du Sancy, Magma du Sancy, crottes de marmottes… On a acheté à nous quatre une petite dizaine de paquets de biscuits et tous étaient délicieux. J’ai même regretté de ne pas en avoir pris plus.

Le Mont Doré

Après une balade en ville, nous avons suivi un itinéraire menant à une série de cascades. On avait lu que c’était une mini rando adaptée aux familles et en effet, c’était facile d’accès et faisable en une à deux heures. Nous avons vu deux cascades, la cascade du Rossignolet et celle du Quereuilh. Effet de surprise garantie pour petits et grands. Prévoyez de quoi prendre le goûter au pied d’une cascade, pour nous ça a été un super moment.

Promenade la ronde des cascades

Visite d’un château médiéval : le château de Murol

Murol est une ville médiévale qui était juste à côté de notre logement, à Chambon-sur-Lac. Outre le charme du bourg (marché très sympa), Murol est connue pour son château médiéval perché dans les hauteurs de la ville. Le château se visite, et franchement, c’est un immanquable si vous êtes dans le coin ! Organisation au top avec des animations pour les enfants, des visites guidées en costume, et une scénographie de très bon niveau. En entrant dans le château je m’attendais à trouver quelques ruines, à la place nous avons eu l’impression d’entrer dans un espace de tournage tant les reconstitutions étaient réussies. Cour du château, chambre seigneuriale, cuisines, la visite offre à tous une plongée onirique au temps du Moyen-Âge.

Site du Château de Murol

Un restaurant exceptionnel à Clermond-Ferrand

Le jour où nous sommes allés à Clermond-Ferrand, il pleuvait alors que nous avions eu du beau temps le reste de la semaine. Un peu dommage pour découvrir la ville, mais je lui ai quand même trouvé beaucoup de charme et une quantité d’adresses appétissantes.

Le midi, j’avais un plan, l’apothéose de ma semaine : un restaurant deux étoiles en amoureux (merci merci à ma soeur et mon beau-frère qui ont gardé les enfants #soeurindigne). Direction le Pré, l’adresse du jeune chef Xavier Beaudiment. Du bonheur en forme de mise-en-bouche explosives et de subtils mariages inspirés de la région. Surtout, une générosité inouïe : une formule “déjeuner autrement”, qui n’a rien d’une formule déjeuner. C’est plutôt un parcours gourmand ponctué de surprises, une balade en sept étapes (j’ai compté) dont je retiens aujourd’hui les couleurs et les textures. Un cantal fondant indécent ; un champignon cru à la saveur si intense, à mettre des papillons dans le ventre ; des légumes croquants chantants ; une sauce qu’on sauce encore et encore. En point final, un dessert fraises et sureau d’une délicatesse dingue… et encore une touche de magie sucrée avec une bouchée tartelette myrtilles et de la guimauve aussi douce qu’un nuage… une poésie. Le plus dingue, c’est le prix : 39 euros. Merci pour ce moment.

Site du restaurant le Pré

On ramène quoi d’Auvergne ?

Vous l’avez compris, côté gourmandises j’ai surtout ramené le souvenir d’un déjeuner exceptionnel. Mais rassurez-vous, il y a pas mal de choses plus palpables à se mettre sous la dent :

Du fromage, évidemment ! Le Saint-Nectaire est deux fois moins cher que partout en France. Il y a aussi le Salers, le bleu, et d’autres fromages moins connu comme le Pavin (très doux) ou le Gaperon (plus piquant, au poivre et à l’ail). Nous avons acheté nos réserves sur les marchés : Saint-Nectaire, et Murol. On a retrouvé une bonne partie des mêmes exposants. Il y a aussi de nombreuses fromageries dans lesquelles on peut acheter directement aux producteurs.

Du chocolat (et des macarons) chez Le Lautrec, un chocolatier réputé de Clermont-Ferrand. La boutique est splendide et les tarifs très corrects. J’ai adoré leurs “fingers du vergers”, des chocolats alliés à de délicates garnitures aux fruits. Les macarons semblent avoir fait la réputation de la maison, et je confirme, ils sont divins. Accueil adorable et sans chichis.

Du miel : à Chambon sur Lac, il y a “Les ruchers de Sancy”. On peut y acheter du miel à prix très intéressant directement en boutique, et/ou faire une visite guidées des ruches. Malheureusement on n’est pas tombés sur le bon créneau pour la faire, mais ça doit être super avec des enfants. En tout cas on est quand même repartis avec trois kilos de miel…

Si vous avez des idées de sorties pour des vacances en famille en Auvergne, n’hésitez-pas à les partager en commentaires ! En tout cas nous avons eu un vrai coup de coeur pour cette région, nous y reviendrons, c’est sûr !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Encore une minute ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *