Un peu (beaucoup) de ciel bleu, de Nîmes à Montpellier

Pour ceux qui sont coincés au bureau alors que tout le monde part en vacances, qui ne supportent plus l’odeur du métro parisien même lorsqu’il tend à se vider, qui n’ont pas de vraies vacances cet été mais peut-être quelques jours de week-end prolongé pour absorber un maximum de soleil, faites comme moi et filez …